D'une famille à l'autre, s'adopter.

Beau, faux, nouveau, demi,… comment je dois les appeler?

J'essaie de ne pas faire de distinction entre les siens et les miens.

Tu n'as rien à me dire: tu n'es pas ma mère.

Je sens bien que ça ne colle pas entre eux.

Je ne me sens nulle part à ma place.

Je n'arrive pas à comprendre comment il vit ça.

D'une semaine à l'autre, c'est comme si je ratais à chaque fois un épisode.

C'est important que tu lui trouves un nom qui te convient.

Pourquoi les petits peuvent rester et pas moi?

C'est difficile de contenter tout le monde.

Thématique: 

Pages qui pourraient également vous intéresser

Père et mère, semblables en cas de séparation parentale?

Dans notre société qui déteste les différences, l’indistinction des rôles fait de plus en plus partie du paysage...

Garde alternée : le calendrier de Brazelton, un cadre progressif et individualisé

Un entretien avec Christine Frisch-Desmarez, pédopsychiatre et psychanalyste. (02:32)

Les modalités de l’hébergement alterné à l’adolescence

Un entretien (05:08) avec Alain Braconnier, psychanalyste spécialiste de l’enfance, réalisée lors du 7e congrès...

Familles monoparentales, recomposées, homoparentales

Dans le cadre des Midis de Wavre,une conférence de Susann Heenen-Wolff, professeur de psychologie clinique (UCL, ULB, psychanalyste (Société Belge de Psychanalyse)  

Garde alternée : l’hébergement nocturne et l’âge de l’enfant

Un entretien avec Christine Frisch-Desmarez, pédopsychiatre et psychanalyste. (03:03)

L’enfant pris dans la séparation parentale

Séparation parentale, synonyme de crise Qu’une séparation parentale soit soudaine ou qu’elle fasse suite à des années de conflits, qu’elle soit consensuelle ou conflictuelle, elle marque toujours...