My skinny sister [Film]

Billet invité par Géraldine Davoine

L'une est grande et mince, l'autre est petite et ronde. Toutes deux font du patinage artistique, mais l'une est sous les projecteurs, tandis que l'autre, éperdue d'admiration pour cette grande sœur promise à un bel avenir, s'efforce en vain de la suivre...Jusqu'au moment où elle découvre que cette dernière se fait vomir discrètement...
My skinny sister, premier long métrage de Sanna Lenken, explore avec une grande sensibilité et beaucoup de délicatesse la relation complexe  de deux sœurs dont la plus jeune découvre l’anorexie de l’ainée, adolescente.
Dans une trame autobiographique assumée, la réalisatrice choisit d'aborder ce délicat sujet à travers les yeux de Stella, 12 ans, dont l’insouciance et l’admiration candides pour sa sœur  cèdent brutalement la place à une inquiétude grandissante. « Une patineuse ne peut pas manger autant »,  assène  Katja  à sa bonne vivante de petite sœur. Plus rien d’autre que le patinage ne compte, et cela justifie à ses yeux tous les sacrifices, y compris celui de se priver de nourriture…au risque de mettre sa vie en jeu.
Tendre et dur à la foi, ce film est un petit bijou, qui brille par sa justesse et par la qualité d’interprétation de ses jeunes actrices. Il nous fait rire, nous émeut, et surtout nous fait partager sans pathos  le désarroi d’une famille confrontée à l’anorexie.  

Type de ressource: 
Film de fiction

Partager

Pages qui pourraient également vous intéresser

Dos Ados : des capsules vidéo

Les adultes imitent leur ado et vice versa. Fous-rires au rendez-vous ! Quel parent ne s’est jamais laissé aller à imiter son insupportable ado ? Quel ado n’a pas déjà été surpris à  mimer à la...

Penser et panser les fratries

Une intervention de Stéphanie Haxhe, Docteur en Psychologie, lors de la matinée d’étude « DROITS DES ENFANTS - Comment assurer le maintien du lien au sein des fratries ? », organisée le  23 novembre...