Trouver la bonne distance

Extrait du livre "être parents, c'est..."
À peine né, le bébé prend sa place dans la famille. Il nous séduit. Il doit nous séduire : sa survie en dépend. Sans nos soins, notre attention, nos paroles, il est vite perdu, il a besoin de se blottir tendrement contre nous, il a besoin de sentir nos caresses et notre regard admiratif. Son corps est le lieu de nombreuses expériences. Être porté, lavé, touché. Lui même bouge, se touche, cherche le contact ou s’éloigne. En avançant en âge, les enfants prennent de la distance par rapport aux adultes. Ils demandent moins de câlins, préfèrent prendre leur bain tout seul et parfois n’aiment plus qu’on les embrasse. Aux parents de respecter cela et de sentir quelle est la bonne distance à avoir avec eux. Ni trop près, ni trop loin.
 
 
 

Je n’aime pas voir ma fille jouer les lolitas devant son père. Parfois je me dis : mais pour qui elle se prend ? Heureusement, j’ai pu en parler à mon mari, ça m’a rassurée.

Quand tu seras mort, je me marierai avec maman.

L’autre jour, mon filleul a mis sa main dans ma blouse. J’étais surprise ! J’me suis demandé ce qu’il avait dernière la tête et j’étais un peu gênée. Puis finalement, j’en parle avec une amie qui me dit simplement que c’est un enfant et qu’il ne met certainement pas la même chose que moi derrière ses gestes. C’est évident, j’y avais pas pensé !

Quand j’y suis, pas question qu’on entre dans la salle de bains.

Je ne me prive pas de dire à ma fille que je la trouve belle. J’aurais aimé m’entendre dire des choses comme ça.

Avec toutes les histoires qu’on raconte, je n’ose plus prendre de bain avec mes petits, jusqu’à avoir peur de les toucher ou de leur faire des câlins. On parle tellement de pédophilie que ça me gêne. Je sais plus que faire pour bien faire.

Olivier adore se déguiser en fille. Il fait de la danse, n’a que des amies. Je me pose des questions. J’aimerais lui en parler, comprendre ce qu’il vit... sans le blesser. Mais c’est tellement difficile de parler de tout ça.

Allez, ouste ! Maintenant c’est la nuit ! Les enfants dans leur chambre, chacun dans son lit !