Ennui

[Livre] Les trésors de l'ennui

De l’ennui à l’expérience –
de l’expérience à la pensée –
de la pensée à la liberté d’être
 
 

 [...]

In Sophie Marinopoulos, "Les trésors de l'ennui ",Temps d'arrêt, yapaka, novembre 2017, pp 56-58 

Ce livre Temps d'arrêt peut exceptionnellement être commandé par mail à yapaka@yapaka.be (pour la Belgique uniquement). Il est également téléchargeable en version PDF  et epub .

Numéro de collection: 
94

[Texte] Le jeu libre

Le jeu libre, sans consigne, autogéré, spontané et dont le seul but est de prendre du plaisir vient à l’enfant dès son plus jeune âge : le tout-petit joue avec sa bouche, sa voix, son corps tout entier. C’est sa manière d’appréhender le monde, de le découvrir. Cet éveil est soutenu et étayé par la présence ajustée, encourageante et bienveillante de l’adulte.

[Vidéo] S’ennuyer pour se construire…

Dany Robert-Dufour (03:06) déploie toute l'importance de l'ennui dans une société qui pousse les individus à voir leur espace temps rempli et bouché par de nombreux objets inadéquats. Or, l'ennui est vital pour l'humain. Ces moments de vide, de rien, nous permettent d'élaborer des réponses, hors de l'immédiat, qui soient à construire, différées. Pour se mettre en projet, construire un monde, savoir ce que l'on veut, un temps de manque, d'errance, du vide est nécessaire. 

[Vidéo] Par la présence/absence de son parent, l’enfant apprend à être seul

Claire Meerseman (04:02) comment, au fur et à mesure du développement de l'enfant, ses besoins évoluent. D'abord, dans les premières semaines de sa vie, le bébé n'a pas la capacité d'attendre, il a donc besoin que les adultes répondent rapidement à ses demandes. De trop longs moments d'attente deviennent angoissants pour lui. 

Mais, petit à petit, en grandissant, le bébé aquiert la capacité de patienter : "Je prépare ton biberon, j'arrive.." suffit au bébé pour supporter l'attente. 

En tant que parents, après s'être ajustés au plus près aux besoins de son enfant, il n'est pas toujours facile d'apprendre à le laisser sans une réponse immédiate. Or, c'est en le laissant gérer de petites difficultés qu'il est capable d'affronter seul, qu'il va apprendre l'autonomie. 

[Vidéo] Comment l’enfant acquiert peu à peu la capacité d’être seul ?

Un entretien avec Claire Meersseman, psychothérapeute et thérapeute familiale (05:01) qui évoque le besoin du bébé d'être en relation, fondement à la capacité d'être seul. Dans les premières semaines de vie, une réponse rapide de ses parents à ses appels, ses besoins est nécessaire. Pour construire sa capacité à être seul, à supporter l'ennui il aura besoin de s'appuyer sur la qualité de la relation, sur la confiance qu'il a dans les adultes. 

Partager