Fonctions parentales

Créer des rituels

Tout le monde connaît le petit rituel du soir qui préside à la mise au lit du jeune enfant. Repas, bain, brossage des dents, pipi, verre d’eau, histoire, bisou, doudou, … chaque famille crée l’enchaînement qui lui convient et l’endormissement du chérubin s’en trouve souvent facilité.

La campagne de spots "Quelqu'un à qui parler..."

Cette fois, on retrouve à l´écran 8 témoignages : une maman qui ne supportait plus les pleurs de son bébé, Jamel qui a permis à son voisin de parler et de découvrir autre chose, une puéricultrice qui a pris le temps de discuter avec une maman, une institutrice qui a laissé une place à la parole avant que le malaise ne s´installe, un éducateur,... tous expliquent que le fait de parler, d´échanger avec une personne extérieure à la situation les a aidé à prendre du recul, à s´arrêter un instant.

Cette campagne a été diffusée en radio et télévision en 2006.

Spots "bulles"

Huit saynètes de la vie quotidienne attirent l´attention sur les différences de rythme et de monde entre adultes et enfants. Qui ne s´est pas énervé à l´heure du repas, du dodo ou quand la retransmission du match est troublée…

[Livre] L’attachement, un lien vital

Ce texte de Nicole Guedeney présente les principaux concepts qui aident à comprendre l'importance du lien d'attachement entre un bébé et ceux qui l'élèvent. Il aborde les notions de base de sécurité, d'attachement sécure ou insécure, de transmission transgénérationnelle ...

Disponible en librairie, en Belgique et en France.

Ce livre reste disponible en téléchargement (version pdf et epub).

Numéro de collection: 
48

[Livre] Pour une hospitalité périnatale

Devenir père et mère reste une histoire complexe contée dans ce texte par Sylvain Missonnier en faveur d’une clinique périnatale attentive aux processus psychiques en présence. Il ouvre des pistes de réflexion clinique et éthique de la fonction soignante bientraitante dans le temps spécifique de la grossesse, fort de son potentiel de vulnérabilité et de créativité.

Numéro de collection: 
77

[Livre] La maltraitance infantile, par delà la bienpensée

Disponible en libraire, ce texte de Bernard Golse analyse la difficulté de repérer les situations de maltraitance, tant du côté de la souffrance de l’enfant compte tenu de son histoire et de sa subjectivité que du côté de l’ambivalence de l’adulte à l’égard de l’enfance, ambivalence parfois à l’origine de la vocation des professionnels de ce champ.
 

Numéro de collection: 
67

[Livre] La paternalité et ses troubles

Aujourd’hui, les pères fréquentent en nombre les espaces traditionnellement réservés aux mères et aux bébés (consultations prénatales, maternités, consultations de PMI et de pédiatrie, crèches, etc.). Les professionnels, en majorité des femmes, peuvent se trouver démunis face à ces hommes engagés dans une paternité de proximité qui bouscule les représentations traditionnelles du père. Ils le sont d’autant plus que, souvent, ils n’ont bénéficié d’aucune formation sur la transition vers la paternalité et ses avatars, ainsi que sur son impact sur le couple et la vie familiale.

Cet ouvrage, émaillé d’illustrations cliniques, offre une description du processus normal du “devenir père“ et de ses perturbations. Prenant en compte les influences réciproques qui s’exercent au sein de la triade père-mère-bébé, il propose des repères pour accompagner la paternalité.

Numéro de collection: 
66

Mettre des limites : comment passer de l’incantation à la pratique ?

Depuis quelques (petites) années, le mot est sur toutes les bouches de ceux qui s'autorisent à donner des conseils en éducation : il faut mettre des limites aux enfants.

Après des siècles de limites (explicites et implicites) mises, par la société, aux familles (les repas se prennent tous ensemble), aux parents (on ne dit pas de gros mots devant ses enfants), aux enfants eux-mêmes (il faut obéir aux parents) a succédé l'ère de l'autonomie, de la libre expression, de l'épanouissement personnel jusqu'à déraper vers le règne de l'enfant-roi. Cette page est aujourd'hui tournée : les limites sont indissociables de l'éducation, tout le monde est d'accord mais rien dans la société n'est venu remplacer ces règles implicites !

Les enfants de couples homosexuels

La libéralisation de l’homosexualité, l’évolution de la perception de celle-ci et sans doute plus généralement l’évolution de la sexualité chamboulent parfois les conceptions. Il en est ainsi de l’homosexualité, et dès lors la légitimation du désir d’enfant dans les couples homosexuels. Certains parlent de l’homoparentalité.

Les conseils : Une machine à inhiber l’intuition des parents

Brochures, livres, contacts avec les professionnels... les parents sont inondés de conseil. Ils les cherchent, les sollicitent... Leur souci de bien faire, de ne pas se tromper, d'être le plus judicieux possible dans leur tâche d'éducateur sont à la source de leurs demandes.
Par ailleurs, l'éducation et les mécanismes du développement de l'enfant se sont érigés en sciences, ce qui pourrait laisser penser que les choses sont maitrisables dès le moment ou elles accèdent au rang de la connaissance.

[ Texte] La télévision dans les maternités : quand bébé regarde maman qui regarde la télé

Les écrans sont présents aujourd’hui dans tous les lieux de vie. Ils occupent une place primordiale. La télévision bouillonne et Internet offre un flux continu. Impossible aujourd’hui d’imaginer un univers de travail ou familial dépourvu de cette source.

Un texte paru dans "Points de repère pour prévenir la maltraitance", Temps d'arrêt, Yapaka. Egalement disponible en dépliant illustré pour mise à disposition des parents  

Punir un enfant ?

Pour grandir, l'enfant a besoin de cohérence, de fiabilité et de repères. Fragile, il est également cet être pulsionnel, qui veut « tout tout de suite ». Ses parents et éducateurs, l'aident peu à peu à quitter cette position toute-puissante au bénéfice d'autres investissements : accepter de retarder le plaisir immédiat pour élargir son horizon. Cette frustration nécessaire va l'aider à devenir un être sociable.

Malmener ou brutaliser un bébé : impensable ?

La vulnérabilité du petit d'homme suscite immanquablement l'idée qu'une prévenance particulière à son égard est de mise. Et pourtant…

Le bébé met à jour, et de façon exacerbée, l'ambivalence humaine, la polarité des émotions qui nous animent. On peut se sentir émerveillé et attendri devant un bébé sage ou endormi dans les bras, mais se sentir agressif et rancunier lorsque ce même bébé interrompt sans cesse nos nuits, pleure en continu, refuse de s'alimenter…

[ Audio] « Les Mesures d’Accompagnement Protégé : un outil innovant pour protéger l’enfant victime de violence conjugale »

Une  intervention de Mme K. SADLIER, Docteur en psychologie clinique, Directrice du département enfants et adolescents au Centre du psychotrauma de l’Institut de victimologie de Paris lors du colloque " L'enfant exposé aux violences conjugales : quelles conséquences? quelles prises en Charge?", organisé par la Coordination pour l'Egalité des Femmes et des Hommes de la Province de Namur le 10 juin 2013.

 

"Naître prématuré"

A l'occasion de la sortie du livre de Catherine Vanier "Naître prématuré", une rencontre avec l'auteur et Pascale Gustin (SSM Le Chien Vert), Isabelle Taverna (FCPE SSM Chapelle-aux-Champs),  Emmanuel Regniez (Librairie A livre Ouvert) et Patrick De Neuter (CFCP SSM Chapelle-aux Champs) - le 04 mai 2013

L'Étranger en moi [Film]

Film de fiction

Rebecca et Julian attendent leur premier enfant et se réjouissent à l’idée d’accueillir ce bébé. Mais les sentiments de la jeune femme changent du tout au tout après la naissance de Lukas. Paniquée et impuissante, elle s’aperçoit qu’elle ne ressent rien pour lui. Personne autour d’elle ne semble s’en rendre compte. Elle n’ose pas en parler par honte de ne pas être une mère exemplaire.

Classes vertes [Film]

Film de fiction

Jonathan, 7 ans, fait sa valise. Demain il part en classes vertes avec l'école. Mais sa maman nʼa pas envie quʼil parte. Et l'amour d'une maman, c'est bien connu, ça peut faire des ravages…

Un court métrage admirablement réalisé qui pourrait être montré en amorce de discussions en équipe, de formations,...

Maman et moi

A l'occasion d'un article sur l'attachement, la dernière couverture du Time qui met en scène Jamie Lynne Grumet, allaitant son fils de 3 ans,  suscite un vif débat

Qu'en pensez-vous ?

Sujet est éternel s'il en est...

Coup de mots, coup de couteau

Extrait du livre : "Vie de chien". C’est vrai qu’une parole peut faire très mal. Il m’a traité de nain! Il faut vraiment être mal dans sa peau pour être si méchant. Je suis trop nul, je ne vaux rien. Est ce que tu crois que ce qu’il dit de toi est vrai ? J’avais envie de disparaître. Excuse-moi : je ne m’en rendais pas compte. Elle a dit que j’avais triché et ce n’est même pas vrai! Parfois, on y repense encore longtemps après. Arrête! Je n’aime pas quand tu dis ça ! Dis lui que ça te fait de la peine. Elle m’enfonce tout le temps.  Devant tout le monde, en plus!  

La violence?

Extrait du livre "Vie de chien".    Il y a un grand qui me fait peur… Je serais plus tranquille si j’étais sûr que tu ne rentres pas tout seul de l’école. Si je le dénonce, il va se venger… Si je me tais, il va peut être me laisser tranquille? Défends-toi autrement. Les garçons sont plus violents que les filles. Si quelqu’un te menace, demande toujours de l’aide à un adulte. Mais c’était seulement pour jouer. Vous allez finir par vous faire mal. Y en a qui sont méchants «exprès». C’est pas moi, c’est elle qui a commencé.

Quand les enfants disent la loi

Jean De Munck, professeur de sociologie à l’UCL

Tout le monde a vu et (déjà) commenté la nouvelle campagne pour le port de la ceinture de sécurité. Un(e) enfant, porteur(se) d’une ceinture y apparaît sur l’affiche, disant avec un sourire : « papa, attache-toi ou je le dis à maman ! ». A ce sujet, l’opinion de Diane Drory (LLB, 10 octobre) est tranchée : « humiliation des pères, adultisation de l’enfant, brouillage des places ».

A la jonction de deux lignées

De nos jours, il arrive de plus en plus souvent que quatre, parfois cinq générations coexistent dans les familles. Et que dire des familles recomposées? Il arrive qu’un enfant ait quatre "grand-parents" du côté de sa maman et pareil du côté de son père. Ça fait beaucoup de liens différents au sein d’une même famille: les liens de sang et les liens affectifs qui se croisent, s’entrecroisent et se tressent… Chacun compte dans son ascendance deux parents, quatre grands-parents, huit arrière-grands-parents. Huit! Pas si éloignés dans le temps puisque les enfants actuels connaissent souvent...

Avoir honte de sa violence

Cet homme, fin observateur des relations parents/enfants, a utilisé le terme de "mères suffisamment bonnes" pour souligner qu’il était illusoire d’être parfait avec ses enfants: les sentiments positifs et négatifs s’entrecroisent, se mélangent ou se succèdent. L’agressivité est une composante incontournable des relations, même les plus douces et les plus aimantes. Ne pas le reconnaître, c’est risquer de se faire rattraper par elle, sans que l’on ne puisse ni contrôler ni maîtriser ses manifestations. "Je ne sais pas ce qui m’a prise, je n’ai pas pu me retenir, disait une mère après avoir...

Partager