Garde alternée

[Livre] Garde alternée: les besoins de l'enfant

Cette nouvelle édition, sous les plumes de Christine Frisch et Maurice Berger, tous deux pédopsychiatres, éclaire la question de la garde alternée à la lumière du développement de l’enfant. Age par âge, les besoins de l’enfant, notamment ses besoins de stabilité et de continuité sont étayés au travers de son attachement à ses figures parentales pour penser l’hébergement de l’enfant et les modalités de lien avec ses deux parents compte tenu de ses capacités psychiques et cognitives. 

Numéro de collection: 
72

[Vidéo] Garde alternée à l’adolescence

La garde alternée revêt un caractère plus compliqué à l'adolescence. Le jeune veut acquérir plus d'autonomie, rencontrer ses amis, sortir, vivre des élans amoureux... La garde alternée présente alors un décalage dans l'encadrement, et l'adolescent usera d'ailleurs avec stratégie de cette situation. Le rapprochement avec l’un des parents sera dans certains cas utile à son développement psychique, voire le besoin d’expérimenter en continuité la vie chez un de ses parents, parfois celui qui a recréé une entité familiale avec fratrie.

[Vidéo] Garde alternée : les besoins de l’enfant avant 2 ans

Un entretien avec Christine Frisch-Desmarez, pédopsychiatre et psychanalyste. (03:36)

En grandissant, l’enfant développe  peu à peu  sa motricité, sa capacité langagière, également sa capacité de symbolisation.  Progressivement  l’enfant acquiert  la capacité de garder en lui la présence de son parent même absent ; cet élément est essentiel comme condition sécure pour l’enfant en cas de garde alternée.  

 

[Vidéo] Les modalités de l’hébergement alterné à l’adolescence

Alain Braconnier (02:48), psychiatre, interroge les modalités d'hébergement de l'adolescent en cas de garde alternée en regard de son désir de changer le mode d'hébergement adopté. La parole et la demande de l'adolescent doivent être entendues et modalisées selon des conditions et un cadre qui tiennnent compte des mécanismes en jeu à l'adolescence. Aussi, au plan concrêt, quelle que soit la décision finale, il est nécessaire que la demande du jeune fasse l'objet d'un contrat avec l'ensemble des parties : l'adolescent et chacun de ses parents. Cela évitera de lui faire porter le poids d'une décision le concernant mais qui incombe encore aux parents.

[Vidéo] Résidence alternée dans un domicile unique : quels bénéfices pour l’enfant ?

Sylvain Missionnier, psychologue clinicien, interroge le mode de garde qui consiste à laisser l'enfant dans un domicile unique et à faire bouger ses parents. Dans certaines situations très conflictuelles, la mise en place d'une telle solution témoigne de la possibilité pour les parents d'un décentrage de leurs propres besoins pour véritablement s'identifier à leur enfant. Mais, ce n'est alors plus l'ordre, la géographie parentale qui gouverne mais bien celle de l'enfant... Les conséquences à long terme, pour l'enfant, d'une telle inversion générationnelle sont à interroger. 

[Vidéo] Garde alternée : les besoins de l’enfant de 6-12 ans

Entre 6 et 12 ans, l’enfant est sans doute le plus apte à supporter un hébergement alterné. Cependant, des conditions restent nécessaires : proximité géographique, proximité de l'école, absence de conflictualité entre les deux parents... Le sentiment de loyauté présent dans l'esprit de l'enfant donne également une teinte particulière à cette période.

Partager