Maltraitance

"Naitre parents"

Il faut tout un village pour élever un enfant.

Apprendre à être parent n’est pas une disposition innée et ne survient pas du jour au lendemain. Cela ne s’apprend pas non plus dans les magazines. Seule l’expérience quotidienne de la vie avec Bébé nous rend parent, une expérience très particulière qui éveille en nous les vécus lointains de la façon dont nous avons été aimés et traités quand nous étions enfants. Nous apprenons aussi grâce au partage d’expérience avec d’autres parents lors de promenades, en discutant dans les queues des supermarchés, dans les consultations des nourrissons, dans les lieux « bébé papote » où l’on peut venir passer quelques heures avec son enfant et y rencontrer d’autres parents... 

Extrait du livre disponible gratuitement au 0800/20 000 ou infos@cfwb.be

[Livre] Le secret professionnel, fondement de la relation d’aide et d’écoute

Ce nouveau livre Temps d'arrêt propose deux analyses. Un premier texte de Claire Meerseman, psychologue, vient interroger le secret professionnel tel un fondamental de la relation d’écoute et de confidence. Le second texte réalisé par la Commission de coordination du Brabant Wallon sous le plume d' Andre Donnet, Françoise Dubois et Cecile Guilbau reprend les principes et modalités qui organisent cette obligation de secret à la lumière des débats et mouvements législatifs actuels.

Numéro de collection: 
109

[Livre] Prévenir la maltraitance

" Penser l’environnement amène à penser bien au-delà de la famille nucléaire et de ses éventuelles défaillances. Un parent défaillant, négligent voire maltraitant n’est pas nécessairement un « mauvais » parent, ni un pervers. Il peut se trouver en difficulté en raison de sa propre histoire ou d’événements relatifs à sa vie actuelle ; une perte d’emploi, par exemple. De plus, rien n’est inéluctable, la croyance « enfant maltraité, parent maltraitants » est une ineptie. Il est extrêmement touchant de voir, en consultation, comment des parents se débattent pour sortir du cercle infernal de la répétition de génération en génération.
De la même manière qu’un enfant se développe d’autant mieux qu’il ressentira un amour inconditionnel (y compris dans la sanction), l’adulte devient parent s’il peut expérimenter une solidarité de base, surtout quand il est mal assuré. D’où l’importance de considérer le parent « maltraitant » comme quelqu’un qui nous ressemble. Dans des situations similaires, nous aurions pu également être défaillants ; il nécessite donc aide et solidarité avant répression  (quelquefois nécessaire, ne nous voilons pas la face).
Mais l’intervenant se trouve parfois très démuni  : la temporalité du développement de l’enfant ne permet pas d’attendre la maturation parentale. Comment alors venir en aide à l’enfant ? Ici encore, le fait d’être dans un environnement solidaire, de pouvoir compter sur la famille élargie, une amie, un voisin… peut faire toute la différence. Il est des rencontres lumineuses qui changent la vie ; grâce à une famille d’accueil par exemple.
On voit pourquoi il est essentiel que la prévention de la maltraitance soit fondée sur la solidarité et non le soupçon.
"

Extrait du livre Temps d'arrêt "Prévenir la maltraitance" de Vincent Magos, p. 12-13.

Numéro de collection: 
100

[Livre] Points de repère pour prévenir la maltraitance

Observer des signes qui nous inquiètent chez un enfant, être confronté à une situaiton de maltraitance, de négligence ... sont autant de questions ouvertes dans ce Temps d'arrêt. La première partie, sous la plume de Marc Gérard, pédopsychiatre, trace les contours et la diversité des formes de maltraitance ; la seconde partie aborde une multitude de questions telles qu'elles se présentent concrètement aux professionnels dans leur position de nursing, d'éducation ou d'aide. 
Ce Temps d'arrêt hors-série de 120 pages est disponible sur simple demande ou téléchargeable en format pdf . Il est également envoyé mi-septembre dans les Hautes Ecoles, Universités et Cours de Promotion sociale. 
Numéro de collection: 
31

[Livre] La violence envers les enfants, approche transculturelle

Ce texte est disponible en librairie. Marie- Rose Moro, psychiatre aborde la diversité culturelle de nos sociétés qui ouvre sur la nécessité de la penser comme une ressource. En matière de protection de l’enfance, attribuer à l’autre culture des pratiques maltraitantes est souvent une mise à distance, un réflexe pour occulter sa responsabilité à prendre en compte les violences à l’œuvre qui touchent les enfants dans toutes les cultures.   

Numéro de collection: 
79

[Livre] La maltraitance infantile, par delà la bienpensée

Disponible en libraire, ce texte de Bernard Golse analyse la difficulté de repérer les situations de maltraitance, tant du côté de la souffrance de l’enfant compte tenu de son histoire et de sa subjectivité que du côté de l’ambivalence de l’adulte à l’égard de l’enfance, ambivalence parfois à l’origine de la vocation des professionnels de ce champ.
 

Numéro de collection: 
67

[Livre] Confidentialité et secret professionnel

Le professionnel ou le bénévole en relation avec des enfants, des adolescents ou des adultes est amené à recevoir des informations dans le cadre de son mandat ou simplement à titre de confident. Cette position d’écoute engage l’intervenant dans un cadre voire dans des obligations de confidentialité et de secret professionnel. Ce texte en trois parties pose les balises juridiques et interroge la confidentialité et la protection individuelle et sociale, questions qui méritent d'être solidifiées en ces temps des velléités de modifications de la loi relative au secret professionnel.

Numéro de collection: 
3

[Texte] La parole de l'enfant dans un cadre de maltraitance

La parole de l’enfant doit être respectée, c’est une certitude. Mais l’entendre s’inscrit dans une réalité complexe : être à l’écoute, accueillir son avis, prendre en compte son point de vue, l’accompagner dans sa décision. Cette complexité est encore plus présente dans le cadre de la maltraitance parce que le professionnel pourrait être partagé entre, d’un côté, l’aménagement d’un espace favorable à la confidence et, de l’autre côté, l’obligation de partager avec d’autres tiers en vue d’assurer la protection de l’enfant. 

[Texte] Le 'devenir adulte' après une enfance écorchée

On s’interroge souvent sur le devenir des enfants victimes de mauvais traitements (négligences,  carences, abus, violences,...). Comment vont-ils grandir ? Quels adultes vont-ils devenir ? D’autant qu’un adage empoisonné revient fréquemment : un enfant maltraité deviendra un parent maltraitant.       Disons-le d’emblée, ce genre de raccourci n’est pas avéré ; dans le domaine psychique, les choses sont bien plus complexes.

Faut-il prévenir les enfants des abus sexuels ?

Régulièrement, l’actualité met en exergue un fait d’abus sexuel ou de maltraitance. La dramatisation excessive ou l’extrême focalisation sur des événements rares peut avoir des effets nocifs. Aux premières lignes, les enseignants, les éducateurs s’interrogent sur le bien fondé de tel ou tel programme de prévention. Retrouvez ce texte dans le livre "Points de repère pour prévenir la maltraitance".

[Texte] Que faire lorsque je suspecte une maltraitance ?

« Maxime a l’air insensible aux stimulations, c’est comme s’il n’habitait pas son corps » ; « Fabien frappe tout le temps ses camarades » ; « Brice sent mauvais et porte toujours des vêtements trop petits pour lui »… Il nous arrive à tous de nous interroger par rapport à un enfant, et plus encore s’il se confie. Que faire alors ? Première règle : ne pas rester seul (...)

Secouer un bébé peut être très dangereux

Quelle que soit sa demande, les pleurs sont le moyen privilégié d'expression du bébé. Cependant, ces pleurs présents de manière quasi permanente dans le quotidien d'une famille peuvent réellement envahir l'espace nécessaire à chacun. Parfois la tension déborde et s'exprime vis-à-vis du bébé pleureur que l'on prend et que l'on secoue. [...]

Texte à paraître dans "Points de repère pour prévenir la maltraitance", octobre 2016

[Texte] Cet enfant a l’air négligé : qu’en penser ?

La négligence est un syndrome actuellement bien identifié dans le registre de la maltraitance. Elle se révèle par la carence de soins, un manque d’attention aux besoins de l’enfant, un défaut d’empathie des parents. La négligence touche en général tous les aspects de la vie du petit, tous ses besoins primaires (manger, boire, dormir, être stimulé, être aimé…). Souvent, elle se déploie sur plusieurs générations ; les parents ont eux-mêmes connu des carences qui les rendent moins adéquats dans leurs rôles parentaux.

Un texte paru dans "Points de repère pour prévenir la maltraitance", Temps d'arrêt, Yapaka - septembre 2014

Les professionnels peuvent-ils encore toucher les enfants ?

Que la question soit posée donne à penser beaucoup et longtemps à la fois sur le propre de la position des enfants à notre époque et sur les multiples professions « spécialisées », actuelles qui s’associent aux enfants ! Leur est-il possible de grandir sans être touchés lorsque cela leur est nécessaire tant au niveau des apprentissages moteurs que des apprentissages psychologiques propres à des sujets en devenir ?

Un texte paru dans le livre Temps d'arrêt "Points de repère pour prévenir la maltraitance", mars 2013

Pour quelles raisons un enfant ne parle-t-il pas des maltraitances qu’il subit ?

Au moment où un cas de maltraitance est avéré pour un enfant en âge de parler, la question se pose souvent de savoir pour quelles raisons celui-ci a gardé le silence et ne s’est pas confié, par exemple, à un professionnel qui l’entoure. La  question que nous allons nous poser ici  est « pourquoi cet enfant n’a-t-il pas parlé ?» plutôt que « qu’aurais-je dû faire pour qu’il parle ? ».

[Vidéo] En tant que professionnel, que partager des confidences d’un enfant et avec qui ?

Claire Meersseman (04:02) analyse comment, en cas d'inquiétude et de doute de maltraitance, réfléchir avec un tiers professionnel, les questions de secret professionnel, de devoir de discrétion, les pistes à privilégier selon le degré de danger pour l'enfant. Selon l'analyse de la situation, il s'agira de contacter une équipe SOS Enfants, le SAJ,  d'alerter les autorités judiciaires...

[Vidéo] Les signes de souffrance d’un enfant négligé

Dans cette vidéo, Marc Gérard, pédopsychiatre décrit les signes de souffrance chez l'enfant négligé au plan physique (alimentation, croissance, développement général, lésions...), psychologique (​difficulté d'entrer en contact, peu d'intérêt envers les autres,...) et les conséquences sur son intégration sociale, sa capacité intellectuelle, son estime de soi. (04:30)

 

[Vidéo] Comment comprendre la difficulté de repérer la maltraitance d’un enfant ?

Un entretien (05:08) avec Bernard Golse, pédiatre, pédopsychiatre et psychanalyste, réalisée lors du 7e congrès européen de l’AEPEA   "Corps à corps. Souffrances du corps et travail psychique chez le bébé, l’enfant, l’adolescent, la famille et les soignants" tenu à Bruxelles en mai 2014.

[Vidéo] Allégation en matière de maltraitance

Parfois, des accusations sont lancées facilement, sur des bases très fragiles. Certaines allégations, manifestement fausses, visent à porter atteinte à une personne. D'autres émanent de parents inquiets d'une éventuelle maltraitance. Il faut parfois "fermer les portes" pour que cela ne circule pas trop vite, ni trop fort, les investigations répétées n'étant pas la meilleure des choses pour l'enfant.

[Vidéo] Comment comprendre l’aveuglement d’une mère quand son conjoint maltraite ses enfants?

Comment expliquer qu'une maman puisse ne pas protéger ses enfants ? Certaines mères se trouvent  dans une situation de dépendance affective et/ou matérielle à l'égard du conjoint ou du compagnon maltraitant. Souvent aussi, une enfance douloureuse amène des femmes à opèrer une sorte de 'classement' pour ne pas affronter la réalité. Il existe également des mères peu protectrices, ou encore manipulables et manipulées ...

[Audio] La prévention entre intérêt général et contrôle social

Une intervention de Vincent Magos 

Jusqu’à quel point la prévention contribue-t-elle à  l’intérêt général ou organise-t-elle une forme de contrôle social ?
[...] En matière de prévention, le rôle de l’Etat, son rôle à la fois « redistributeur » et protecteur des plus faibles, consiste à mettre en place des mécanismes qui s’adressent à tout le monde de manière indistincte, donc équitable.

[Audio] «Les Mesures d’Accompagnement Protégé : un outil innovant pour protéger l’enfant victime de violence conjugale»

Une intervention de Mme K.SADLIER, Docteur en psychologie clinique, Directrice du département enfants et adolescents au Centre du psychotrauma de l’Institut de victimologie de Paris lors du colloque " L'enfant exposé aux violences conjugales : quelles conséquences? Quelles prises en Charge?", organisé par la Coordination pour l'Egalité des Femmes et des Hommes de la Province de Namur le 10 juin 2013.

 

El bola [Film]

Drame de 2003
El Bola est un garçon de douze ans, élevé dans une famille violente et sordide. Honteux de ce contexte familial, il évite ses camarades de classe. Grâce à l'arrivée d'un nouvel élève dans son école, il découvre l'amitié et une famille où la communication et l'amour prédominent. Il a alors le courage d'accepter sa situation et de l'affronter.
 

[Chapitre] Prévenir la maltraitance : Penser le cadre institutionnel

"La procédure liturgie des temps modernes  Dans le même fil que celui de l’inflation législative, la procéduralisation vient empêcher de penser et, plus grave, nuit aux objectifs à atteindre. Il revient au responsable, qu’ils soit politique ou membre d’une institution, de supporter l’inconnu et l’anxiété. Cela fait intimement partie de sa fonction. Mais depuis un certain nombre d’années, on voit apparaître dans le travail social la multiplication de procédures sous prétexte de réduire les erreurs ou d’augmenter l’efficience. Qu’en est-il réellement ? (...) " In Vincent Magos, Prévenir la...

Les Loyautés [Livre]

Roman

Billet invité - Françoise Guillaume

Un roman court qui décrit plusieurs facettes de l'éducation contemporaine, en liens plus ou moins proches avec la maltraitance: que faire avec son passé d'enfant maltraité quand on devient un professionnel de l'éducation? quels sont les côtés potentiellement mortifères de la garde alternée? quelle place pour l'enfant dans ce type de garde, autre que la parentification?

Riche et facile à lire...

Ma vie de courgette

Film d'animation

[Billet invité / Par Geraldine Davoine]

Ma vie de courgette est un film de Claude Barras sorti en France en octobre 2016. Librement adapté du roman autobiographique de Gilles Paris Autobiographie d'une courgette, ce magnifique film d’animation relate avec une infinie tendresse et une bonne dose d’humour l'histoire d'un jeune garçon qui, au décès de sa maman se retrouve placé dans un foyer, au milieu d’autres enfants blessés par la vie.

Aurore [Film]

Film de fiction

Aurore n'accepte pas le décès de sa mère, et encore moins le remariage précipité de son père. Aussi décide-t-elle d'opter pour la rébellion. Entre un père aveuglé par le travail et la séduction de sa nouvelle épouse, et une marâtre démoniaque avide d'argent, Aurore devient l'enfant qui dérange, celle qu'il faut faire taire. C'est là que commence son enfer.

Marc Gérard

Marc Gérard est pédopsychiatre. Il a participé en Belgique à la création des équipes multidisciplinaires, spécialisées dès 1980 dans les situations de maltraitance d’enfants.  Depuis, il n’a cessé d’être engagé dans cette clinique, dont il a suivi les évolutions et les avancées. Il a dirigé le centre SOS Enfants de l’Université libre de Bruxelles, au CHU Saint-Pierre.

A perdre la raison

Film de fiction

"Murielle et Mounir s'aiment passionnément. Depuis son enfance, le jeune homme vit chez le Docteur Pinget, qui lui assure une vie matérielle aisée. Quand Mounir et Murielle décident de se marier et d'avoir des enfants, la dépendance du couple envers le médecin devient excessive.

Partager