Socialisation

Le Jeu des "3 Figures"

Une formation pour prévenir la violence à l'école, renforcer l'empathie, privilégier le recours à l'adulte et se détourner des chemins qui mènent au radicalisme.
Il est encore temps de vous inscrire à la prochaine session des 12 janvier et 12 avril 2016.
Infos et inscription ici.

La campagne Jeu t'aime

Jouer fait grandir. Or, le jeu occupe parfois trop peu de place dans l'esprit des adultes préoccupés par tout un tas d'autres choses. Comment redonner le goût du jeu, à cette activité gratuite, sans intention pédagogique?

La campagne "Jeu t'aime" a pour objectif de valoriser le jeu et d'inviter les parents à jouer avec leurs enfants.

L'exemple, c'est nous

Les médias et l’homme de la rue déplorent les incivilités et la violence des jeunes. Mais la violence ne règne-t-elle pas dans les familles et dans la société ? La violence conjugale, l’agressivité du conducteur automobile, le langage ordurier d’un chef d’état ou le coup de boule d’un sportif de renom ne sont-ils pas des exemples de notre vie quotidienne ?

Il revient à l’adulte au sein de la famille ainsi que dans l’espace social d’aider l’enfant à trouver les repères pour grandir et ainsi se socialiser. Non limité, l’enfant ou l’adolescent se retrouve aux prises avec ses pulsions, qu’il n’est pas à même de canaliser seul.
Certains parents ont des difficultés à mettre des limites à leur enfant. Parfois le chaos familial, ou encore les conditions matérielles n’offrent pas l’assise sécurisante qui permet à l’enfant de se développer harmonieusement. On parlera alors de négligence voire de maltraitance.

Bon ou mauvais, l'exemple, c’est nous. Nous tous, chacun d’entre nous.

La campagne "Une vie de chien ?"

La vie est tantôt gaie, tantôt triste. Parfois c’est le fou-rire, parfois les pleurs. Il y a des choses qu'un enfant aimerait dire, mais il n’ose pas, des sujets pas faciles à aborder. On l’embête dans la rue. Il trouve qu’on ne l’écoute pas. Il voudrait avoir de meilleurs résultats à l’école, mais il n’y arrive pas....

La campagne "Une vie de chien ?"  invite les enfants à parler, à questionner, à interpeller les adultes qui les accompagnent au quotidien. Différents outils sont mis à disposition gratuitement : livrecapsules vidéosaffiches, autocollants, lettre d'information... 

Et nouveauté pour cette rentrée, nous sommes allés réinterroger des enfants (devenus grands !) ayant participé au tournage il y a 10 ans... Leurs réactions sont toujours aussi spontanées.

 

[Livre] Prévenir la violence par la discussion à visée philosophique

Dans ce livre Temps d'arrêt, Michel Tozzi ouvre une piste éducative pour prévenir les incivilités, les violences, le harcèlement entre enfants dès le plus jeune âge  : celle d’engager avec les enfants dès 4 ans des échanges sous forme de discussions à visée démocratique et philosophique (DVDP). Discuter, c’est suspendre le passage à l’acte corporel ou verbal ; c’est se donner le temps de la réflexion dans un espace organisé par des règles démocratiques. Ce texte sert de support à la formation des ateliers de la pensée joueuse.

Numéro de collection: 
95

[Livre] Introduire l'enfant au social

Ce livre de Marie Masson zoome sur cet âge charnière de 2 ans et demi à 3 ans pour penser et articuler les besoins de soins individualisés, d’interactions langagières, de motricité, de continuité relationnelle et temporelle de l’enfant aux réalités de ces lieux collectifs. 

Il est disponible en librairie, en Belgique et en France. Ce livre reste disponible en téléchargement (version pdf et epub).

Numéro de collection: 
85

[Livre] Points de repère pour prévenir la maltraitance

Observer des signes qui nous inquiètent chez un enfant, être confronté à une situaiton de maltraitance, de négligence ... sont autant de questions ouvertes dans ce Temps d'arrêt. La première partie, sous la plume de Marc Gérard, pédopsychiatre, trace les contours et la diversité des formes de maltraitance ; la seconde partie aborde une multitude de questions telles qu'elles se présentent concrètement aux professionnels dans leur position de nursing, d'éducation ou d'aide. 
Ce Temps d'arrêt hors-série de 120 pages est disponible sur simple demande ou téléchargeable en format pdf . Il est également envoyé mi-septembre dans les Hautes Ecoles, Universités et Cours de Promotion sociale. 
Numéro de collection: 
31

[Livre] Jouer pour grandir

L’enfant est un humaniste qui clame dans ses mouvements, dans ses activités ludiques, comment le monde devient le sien, comment il cherche à le comprendre et se l’approprier pour le construire. L’enfant joue et construit. Partout. Aller à l’école ne peut pas être une rupture avec ce qu’il est, avec ses modes d’expression. L’enfant doit pouvoir y retrouver des espaces, des lieux, du temps qui allient le jeu libre et le temps du travail. Le jeu libre doit pouvoir être intégré dans l’organisation spatiale et temporelle. Trop souvent une hiérarchie s’installe entre le jeu qui serait futile et le travail qui serait sérieux. Un enfant qui joue devrait être observé au même titre qu’un enfant qui travaille. L’attention des adultes devrait se porter autant sur la qualité des jouets proposés que sur le matériel scolaire. Il est indispensable de repenser et de revaloriser le jeu à l’école pour soutenir les conduites langagières et sociales de l’enfant qui découlent directement des conduites ludiques.

Numéro de collection: 
60

[Livre uniquement en version PDF et Epub] Cyberdépendance et autres croquemitaines

Internet et les jeux vidéo appartiennent maintenant à notre quotidien, ce qui ne les empêche pas d’être régulièrement au centre de polémiques. On leur prête volontiers une influence négative sur les nouvelles générations. C’est ainsi que depuis quelques années, le concept de « cyberdépendances » est utilisé pour évoquer l’usage abusif qui peut être fait de ces technologies. On pourrait être accro à celles-ci comme à une substance psychotrope. De la même façon, elles sont accusées d’engendrer de la violence et des passages à l’acte. Au même titre que le rock and roll, il y a quelques années, elles sont suspectées d’entretenir chez les jeunes un imaginaire malsain. Des faits divers, parfois dramatiques, viendraient ponctuellement créditer ces hypothèses. Néanmoins, les résultats des recherches menées sur ces questions invitent à nuancer sérieusement ces affirmations.

 

Pascal Minotte est psychologue, psychothérapeute et chercheur à l'Institut Wallon pour la Santé Mentale (IWSM) en Belgique. Dans ce cadre, suite à une demande de la Région wallonne, il réalise, avec son collègue Jean-Yves Donnay, une recherche sur les usages problématiques d'Internet et des jeux vidéo. Celle-ci, réalisée en collaboration avec l'ASBL Nadja et le Groupe de recherche interdisciplinaire en communication & internet (FUNDP), fait l'état des lieux des connaissances sur la question. De ce travail est né un module de formation adressé aux professionnels des secteurs médico-psychosociaux.

Télécharger le rapport de la recherche "Les usages problématiques d'Internet et des jeux vidéo : synthès, regard critique et recommandations", ISBW, 2009

Numéro de collection: 
47

[Livre] L’expérience quotidienne de l’enfant

L'enfant vit, au jour le jour, au fil des heures, sous le regard d'adultes, et cela beaucoup plus que par le passé. Cependant, ce regard est parcellisé. L'enfant est un sujet de préoccupations pour les familles et les pouvoirs publics. Les institutions vouées à sa prise en charge ont connu une croissance qualitative et quantitative, et néanmoins, qu'en a-t-il véritablement résulté ?

Numéro de collection: 
38

[Livre] Qu’est-ce qu’apprendre ? Le rapport au savoir et la crise de la transmission

Qu’est-ce qu’apprendre ?,  cette question évoque immédiatement l’éducation et la pédagogie, leurs problèmes, leurs solutions. Cependant, apprendre est caractéristique de l’humanité et ne concerne pas que la jeunesse.

SOMMAIRE

Introduction

Des solutions pédagogiques ?

-Repères lexicaux
-De fausses solutions ?
-La vraie limite des pédagogies modernes

Pourquoi savoir ? L’activité intellectuelle et ses finalités

-Aux origines du problème
-L’horizon de l’émancipation
-L’ignorance non coupable

Quel savoir transmettre ?

-Circulation et production des savoirs
-La question des programmes

Conclusion

Numéro de collection: 
30

[Texte] Le jeu libre

Le jeu libre, sans consigne, autogéré, spontané et dont le seul but est de prendre du plaisir vient à l’enfant dès son plus jeune âge : le tout-petit joue avec sa bouche, sa voix, son corps tout entier. C’est sa manière d’appréhender le monde, de le découvrir. Cet éveil est soutenu et étayé par la présence ajustée, encourageante et bienveillante de l’adulte.

Quand l’enfant ne trouve pas sa place

La socialisation est le processus par lequel sont transmises les valeurs, codes symboliques, règles et normes partagées par le groupe et qui permet à chaque individu de s’y intégrer.

Pour trouver une place dans le groupe, l’être humain doit également découvrir son individualité, ce qui le rend différent, unique. Tissage subtil entre adaptation et affirmation de soi.

Ce long chemin commence pendant la grossesse et va se prolonger à la naissance : par le toucher,  les paroles du papa, le regard de la maman,  et leur désir de voir leur enfant grandir. Ces premières expériences ouvrent l’enfant au monde et l’inscrivent dans la communauté des humains.

[Texte] Jouer pour grandir

Jouer est essentiel pour l’enfant.  A travers le jeu, il se construit, découvre le monde, apprivoise ses peurs, apprend à vivre ensemble, à créer… Trop souvent perçu comme une activité « futile » par les adultes, le jeu est  pourtant le terreau de la croissance de l’enfant.  C’est à travers lui qu’il grandit.

[Texte] L'art d'accommoder les différences

Le plus souvent les évènements qui mènent à des réflexions sur les « différences culturelles » se rapportent à des personnes venant d’ailleurs .Pourtant, des différences se marquent d’une autre façon, par exemple sur le plan du genre, d’une incapacité physique ou encore sur le plan de la famille. C’est tout cela la diversité, mais c’est beaucoup plus encore puisque les familles aménagent des manières de vivre et d’élever leurs enfants qui sont parfois difficiles à comprendre.

Un texte paru dans Points de repères pour prévenir la maltraitance, Temps d’arrêt, yapaka, janvier 2014.

Le harcèlement : un conflit contemporain (pas) comme les autres

 

Le harcèlement à l’école occupe de plus en plus l’avant de la scène. Une bagarre entre enfants, une moquerie qui en entraîne d’autres, un groupe d’enfants qui se ligue contre un camarade, d’autres assistent. La domination et le rapport de force s’installent. L’un s’affirme dans une relation qui le renforce tandis que l’autre se résigne et s’enferme dans le silence et la honte. Tout cela sous les yeux des pairs qui ne savent souvent pas trop comment se positionner.

Un texte qui paraîtra dans l'édition de septembre 2014 de "Points de repère pour prévenir la maltraitance".

Punir un enfant ?

Pour grandir, l'enfant a besoin de cohérence, de fiabilité et de repères. Fragile, il est également cet être pulsionnel, qui veut « tout tout de suite ». Ses parents et éducateurs, l'aident peu à peu à quitter cette position toute-puissante au bénéfice d'autres investissements : accepter de retarder le plaisir immédiat pour élargir son horizon. Cette frustration nécessaire va l'aider à devenir un être sociable.

Les limites aident à grandir

Dès sa naissance, l’enfant a besoin d’un cadre et de limites autant que de liberté et d’autonomie. Cette réalité de limites et de frustrations se prolonge tout au long de la vie. Elle s’impose entre autres afin de réguler besoins, désirs, réalités… composantes inhérentes à la condition humaine.

[Vidéo] Soutenir l’autonomie à l’adolescence : entre encouragements et limites

Xavier Pommereau,  psychiatre, spécialiste de l'adolescence souligne l'importance de complimenter, de féliciter l'adolescent sur ce qu'il entreprend, sur ses capacités. Et, il faut également pouvoir mettre une limite lorsque l'adolescent déborde. Une posture de l' adulte qui va soutenir l'adolescent dans sa prise d'autonomie. (03:34) 

 

[Vidéo] Impact des réseaux sociaux sur la prise de risque et les défis à l’adolescence ?

Xavier Pommereau (03:20) explique que, de tout temps, les adolescents ont voulu prouver de quoi ils étaient capables, faire des expériences plus ou moins extrêmes devant leurs pairs. Le changement actuel porte sur la manière dont ces expériences résonnent socialement. Avec les réseaux sociaux, les adolescents sont poussés à prendre de plus gros risques, à se mettre en danger par gain de likes. 

L’art et l’autre

Nous vous invitons à entendre (ou réentendre), cette conférence où Jean Florence, philosophe, évoque l'interface entre l'oeuvre, la création, et le "miracle" de l'oeuvre dont nous sommes tous co-auteur dans une rencontre de l'altérité. 

Le Petit Chose

Roman

Le premier roman d'un célèbre écrivain qui cache à peine une autobiographie à la fois tendre et violente. L'histoire est celle d'un petit provincial pauvre et fragile dont on va suivre le parcours semé d'embûches, d'une enfance difficile à une maturité douloureuse.

Le blog de 100drine

100drine (Sandrine), personnage de fiction, tient son blog depuis novembre 2005 : www.100drine.be Ce blog est un des éléments d’un programme de prévention adressé aux ados et à leurs parents Qui est 100drine? 100drine (Sandrine), petite amie d’Hubert, personnage de fiction, tient son blog depuis novembre 2005: www.100drine.be. Ce blog peLa glaciation maternelle…un truc de dingue…  Pourtant les beaux jours reviennent mais chez mwa, il souffle le vent le plus gelant de tout l’univers et de toute...

Classes vertes [Film]

Film de fiction

Jonathan, 7 ans, fait sa valise. Demain il part en classes vertes avec l'école. Mais sa maman nʼa pas envie quʼil parte. Et l'amour d'une maman, c'est bien connu, ça peut faire des ravages…

Un court métrage admirablement réalisé qui pourrait être montré en amorce de discussions en équipe, de formations,...

Partager