Conduites à risque à l’adolescence : les filles et les garçons ne sont pas logés à la même enseigne

David Le Breton décrit la dimension genrée des conduites à risques. Ces différences sont à l'image de l'éducation et de la socialisation différentes entre filles et garçons.

De manière générale, les garçons utilisent l'espace publique comme scène de leurs mises en actes (alcoolisme, conduites automobiles débridées...) occasionnant, le cas échéant, des dégâts collatéraux.

A l'inverse, les filles vivent leur mal être ( troubles alimentaires, plaintes somatiques, TS...) de manière introvertie, en se détruisant seules sans victime de circonstance.

 

Cette vidéo est disponible au format mp4. Vous pouvez la télécharger afin de la visionner hors ligne ou de la graver sur un DVD. Télécharger la vidéo

Thématique: 

Partager

Pages qui pourraient également vous intéresser

Jeux d’étranglement et tentatives de suicide à l’adolescence

Un entretien avec David Le Breton, anthropologue et sociologue, professeur de sociologie à l’université de Strasbourg...

Les addictions à l’adolescence

Un entretien avec David Le Breton, anthropologue et sociologue, professeur de sociologie à l’université de Strasbourg...

Quête de l’ivresse à l’adolescence

Un entretien avec David Le Breton, anthropologue et sociologue, professeur de sociologie à l’université de Strasbourg...

Adolescence et scarifications

Les scarifications à l’adolescence apparaissent comme un remède paradoxal à la souffrance personnelle du jeune. A...

Conduites à risque à l’adolescence : question de genre ?

Un entretien avec David Le Breton, anthropologue et sociologue, professeur de sociologie à l’université de Strasbourg...

Scarifications et tatouages à l’adolescence ?

Un entretien avec David Le Breton, anthropologue et sociologue, professeur de sociologie à l’université de Strasbourg.(...