L’attention portée au père en cas de deuil périnatal ?

Un entretien avec Pascale Gustin, psychologue. (06:46)

En cas de deuil périnatal, l'attention portée aux pères par les équipes est essentielle. Si la temporalité des pères diffère parfois de celle des mères, leur vécu n'en est pas moins douloureux. 

Dans un premier temps, les pères sont souvent focalisés sur la mère dont ils prennent soin et pour laquelle ils veulent se montrer forts.

Dans les semaines qui suivent la naissance, il n'est pas rare d'observer un effondrement des pères. Dans ces moments, ils ont d'autant plus besoin d'attention, qu'on les invite à dire et à exprimer leur souffrance. Ces espaces d'ouverture les autorise à montrer leurs faiblesses, à oser exprimer leurs émotions...cela les aide à sortir d'un état de sidération  qui gèle la pensée, pour les faire revenir du côté des vivants. 

Ils auront besoin que leur entourage social, pas uniquement les professionnels, reconnaissent l'existence de ce bébé, leur souffrance pour pouvoir continuer à avancer. 

 

Cette vidéo est disponible au format mp4. Vous pouvez la télécharger afin de la visionner hors ligne ou de la graver sur un DVD. Télécharger la vidéo

Thématique: 

Partager

Pages qui pourraient également vous intéresser

Qu'appelle-t-on deuil périnatal ?

Les autorités de santé définissent  les seuils du deuil périnatal mais son acception recouvre, selon Marie-José...

Les singularités du deuil périnatal

Fracture dans le processus de parentalisation, ce deuil surgit là ou la vie est attendue. L'absence de souvenirs, de...

Le rôle du professionnel en cas de deuil périnatal

Marie-José Soubieux est pédopsychiatre et psychanalyste. Elle exerce ses fonctions à l’Institut de Puériculture et de...

[Glané] Chaque année 900 familles sont touchées par le deuil périnatal.

La RTBF consacre un reportage sensible au deuil périnatal. En Belgique, chaque ann...

La mort périnatale d’un enfant suspend le processus de parentalité

Un entretien avec Pascale Gustin, psychologue. (05:56)

Les parents en « deuil périnatal »

Un entretien avec Pascale Gustin, psychologue. (03:00)