Pourquoi porter plainte d'un abus vécu dans l'enfance ?

Un entretien avec Anne-Françoise Dahin (03:32), psychologue et psychanalyste. Déposer plainte d’un abus vécu dans l’enfance prend parfois une portée thérapeutique même des années après, même en cas de décès de l’auteur.

Outre les incidences concrètes tel  un procès éventuel,  la portée symbolique joue sur plusieurs ressorts : la nomination des faits et des places, la référence à la loi, une prise de distance, un enjeux d’extériorisation notamment. 

Cette vidéo est disponible au format mp4. Vous pouvez la télécharger afin de la visionner hors ligne ou de la graver sur un DVD. Télécharger la vidéo

Partager

Pages qui pourraient également vous intéresser

[Livre] Guide pour prévenir la maltraitance

Les professionnels de l’enfance peuvent tous être confrontés à une possible situation de maltraitance : voir des signes ou recevoir des informations qui les inquiètent. Or la maltraitance n’est pas...