Quand les carences des parents amènent au placement de leur enfant.

Auteur: 

Le placement apparaît parfois comme essentiel pour garantir à l’enfant des conditions nécessaires à son développement quand ses parents présentent de graves carences. L’accord, même minimal, de ceux-ci est alors toujours bénéfique à l’enfant.

Les relations basées sur les carences dont l’enfant aura fait l’expérience l’amène bien souvent à un rejet, dans un premier temps, d’une relation satisfaisante. Le soutien aux professionnels doit leur permettre de supporter cette réaction de rejet qui représente un premier temps de construction d’une nouvelle alliance.

Un entretien avec Pierre Delion, psychiatre et psychanalyste. (05:52)

Cette vidéo est disponible au format mp4. Vous pouvez la télécharger afin de la visionner hors ligne ou de la graver sur un DVD. Télécharger la vidéo

Pages qui pourraient également vous intéresser

Développement et troubles de l’enfant 0-12 mois

La première année de la vie est une période très importante au cours de laquelle les bases de l’identité et de la sécurité intérieure de chacun se construisent dans le lien à la personne qui assume...

Les enfants battus deviennent-ils des parents maltraitants ?

La croyance populaire soutient l'idée que « les enfants maltraités deviennent des parents maltraitants ». Ce propos repose sur le constat que les parents maltraitants ont souvent souffert eux-mêmes...

La vérité sort-elle toujours de la bouche de l’enfant ?

Un entretien avec Françoise Hoornaert psychologue et coordinatrice de l'équipe pluridisciplinaire de SOS Parents-...

L'éducation est-elle possible sans le concours de la famille ?

Les transformations actuelles de la famille modifient le rapport à l’enfant. Au vu des difficultés nouvelles rencontrées dans l’école, comment, aujourd’hui, concilier les attentes des familles et les...

Jouer est thérapeutique

Les activités ludiques ont une fonction fondamentale dans la croissance et le développement de l’enfant. Le jeu tel des...

Le professionnel de l'enfance, substitut de la fonction parentale

Un entretien avec Pierre Delion, psychiatre et psychanalyste. (06:40)