[Documentaire] Enfants transgenres : Qui est le mieux placé pour savoir ?

La Rtbf propose sur sa plateforme Auvio un documentaire qui explore la question de la transidentité chez les enfants et les adolescents. A travers des interviews de professionnels, de militants transgenres, d'enfants, d'adolescents, de parents, les journalistes montrent les tensions en présence quant aux questions liées à la prise en charge de la dysphorie de genre. Comment accompagner au mieux ces enfants dont chaque parcours, chaque vécu est extrêmement singulier ?

Découvrez le reportage sur la plateforme Auvio (il faut se connecter pour pouvoir regarder le contenu, gratuit). 

Extraits du texte Points de repère ["Je voudrais devenir un garçon" : questionnements d’un enfant sur son identité de genre] 

Les questionnements sur le genre et la sexualité jalonnent le développement de l’enfant. Au fil des expériences avec son environnement, l’enfant prendra conscience de son corps sexué (dimension biologique) et des rôles attendus selon cette différenciation des sexes (dimension sociale). Progressivement, l’enfant intégrera une identité de genre en s’identifiant au sexe biologique (identité cisgenre), ou pas (par exemple, l’identité transgenre). Il apprendra aussi à exprimer cette identité de genre (vêtements, coiffure, langage, attitudes...) en fonction des normes traversant la société dans laquelle il vit, celles-ci variant beaucoup d’une époque et d’un endroit à l’autre.

Chez les jeunes enfants, la conception de l’identité de genre est très souple : par exemple, une petite fille demandera parfois à sa maîtresse si elle était un garçon quand elle était petite, ou un petit garçon dira vouloir être une maman quand il sera grand. Puis petit à petit, la conscience d’appartenir à un genre se précisera et se consolidera pour l’enfant. Dans ce processus, il est possible, même à un jeune âge, qu’un enfant interroge, ou éprouve un malaise quant à son identité de genre. Au professionnel d’accueillir les interrogations de l’enfant et d’y répondre de façon bienveillante.

Un enfant pris dans ces questionnements pourra chercher dans les adultes de son entourage un espace où venir déposer ses questions voire ses inquiétudes. Et ces adultes, choisis par l’enfant pour se confier, peuvent être chacun et chacune d’entre nous : enseignante, éducateur, animatrice... Ces questions de genre convoquent des représentations du corps, de l’intime, de la sexualité, autant de sujets qui peuvent nous paraitre sensibles et délicats à aborder avec les enfants dans nos contextes de travail. Alors, comment réagir en tant qu’intervenant lorsqu’un enfant ou un adolescent nous exprime des difficultés, des préoccupations par rapport au fait de ne pas se sentir bien dans son corps ? Que faire, par exemple, lorsqu’un enfant souhaite qu’un enseignant l’appelle autrement ?

Share

 Imprimer la page

Pages qui pourraient également vous intéresser

[Livre] A la rencontre des bébés en souffrance

Le bébé est un être en construction. A la naissance, il est doté d’une capacité lui permettant de tisser des liens avec autrui. Car, « un bébé seul » n’existe pas. Il dépend de son entourage et...
Share

[Texte] Parfois être un enfant sage a un prix

Qu'est ce qu'un enfant sage ? L'enfant sage est un enfant facile à élever. Il ne pose de problème ni à ses parents, ni à ses éducateurs : en toutes circonstances, il s'adapte et rend facile la tâche...
Share