La différence des sexes n'est pas de l'inégalité

Jacqueline Schaeffer : "L’influence sociale et celle de la société de consommation ont poussé les petites filles à chercher des modèles en dehors de la sphère familiale. (...) Maintenir cette excitation permanente du côté de la sexualisation les pousse à rechercher leur identité à l’extérieur plutôt qu’à se construire à leur propre rythme. Il faut vraiment tenir compte de la différence des sexes, sans penser que c’est de l’inégalité. On peut être égaux et différents. Les parents devraient apprendre cette différence aux enfants tout en leur inculquant le respect de l’autre. Cet apprentissage de l’altérité permet de ne pas mépriser ce qui n’est pas comme soi."

Lire tout l'interview sur 20 Minutes

 

 Imprimer la page

Pages qui pourraient également vous intéresser

Hypersexualisation des enfants

Venue des Etats-Unis, la mode des mini-miss s'étend de par le monde. Au Brésil, une reine de carnaval de sept ans crée la polémique. En Belgique, un échevin de la jeunesse subventionne un concours de...

[Audio] L'hypersexualisation des enfants

Une conférence avec Jean-Pierre Lebrun, psychiatre et psychanalyste, dans le cadre de la journée "Hypersexualisation de l'enfant" au Parlement de la Fédération Wallonie-Bruxelles le 07 février 2013.

L'hypersexualisation étudiée par le CRIOC

Le CRIOC publie un dossier concernant l'hypersexualisation des jeunes ou encore l'érotisation de produits de consommation. Le dossier fait un tour d'horizon intéressant mais un peu sommaire. De même...