La fête des pères ou des mères et les familles recomposées

Une interview de Pierre Delion, pédopsychiatre, psychanalyste. 

 

À l’école, un rituel prévoit la confection d’un cadeau, d’un poème pour la fête des pères ou mères. Inévitablement, des questions vont émerger si un parent est décédé, malade, absent,… aujourd’hui celles-ci sont amplifiées par les nouvelles configurations familiales : parents séparés, familles monoparentales, couples homoparentaux…

Plus que la création d'un cadeau, c'est l'ambiance, les échanges dans la classe à cette occasion qui permettent à l'enfant de se resituer. La discussion ouverte en collectif porte l’enfant vers une appropriation de sa propre histoire : "Et toi ton papa, il est où?", "Moi ma maman, je la vois pas tous les jours..." Lors de cette fête annuelle, l'enfant replonge dans ces questionnements, se resitue dans le décor familial. Il réinterroge ses origines pour mieux se les approprier, fait des réajustements....

Pour l’enseignant, ce foisonnement d’interrogations ouvre le risque de se sentir démuni dans les réponses à apporter au point d’éviter parfois de perpétuer cette tradition. Un échange entre collègues peut ouvrir des pistes concrètes, aider à réfléchir aux questions qui surgissent,… 

En tant que professionnels et adultes, la ritualisation d’une fête soutient le questionnement des enfants. Une belle occasion pour les accompagner dans leurs interrogations sur leurs origines et leur vie. Hors du normatif, l’adulte sera alors attentif à ouvrir la liberté d’expression et à penser à toutes les configurations familiales en laissant l’enfant cheminer. 

Refaire chaque année les mêmes fêtes est une manière de ritualiser et de ne pas oublier. La fête des mères, des pères est une façon de repenser l'originel « D'où je viens? »

 

Thématique: 

 Imprimer la page

Pages qui pourraient également vous intéresser

[Audio] Conférence de Bernard Defrance

Cette conférence s'est tenue le 2 févier 2010 organisée par l'Institut des Dames de Marie. Bernard Defrance est professeur de psychopédagogie et de philosophie de l'éducation. Il est l'auteur de...

En quelques heures, plus de 2.500 personnes ont co-signé une carte blanche qui a été transmise à la presse et que vous trouverez ci-dessous.

[Livre] Le lien civil en crise ?

La civilité au-delà des règles de savoir-vivre s’ancre dans la relation aux autres. Le « vivre ensemble » se heurte donc à notre subjectivité, notre seuil de tolérance, notre souci de l’autre et...