Sortir ou ne pas sortir durant le confinement ? Le vécu des familles en situation de précarité à Bruxelles (Etude du RIEPP)

L'ASBL "Réseau Initiatives Enfants-Parents-Professionnels" a mené une enquête auprès de 27 familles sur la manière dont elles vivaient le confinement. Via des entretiens téléphoniques, menés par des professionnels de première ligne qui connaissaient les familles, l'étude a cherché à mieux comprendre comment les familles vivant dans des conditions difficiles ont vécu le confinement et plus particulièrement les sorties, promenades et jeux à l'extérieur. 

Leur constat est assez marquant, si les familles qui possèdent un jardin en ont bien profité, celles n'en bénéficiant pas, ont peu investi l'espace public : peur du virus, les appels à rester chez soi diffusés dans l'espace social (publicité...) mais aussi la crainte de se faire contrôler par la police et peut-être, pour une partie d'entre elles, par peur du jugement social d'être considérés comme de mauvais parents.

Cette absence de sortie pour les enfants a des conséquences sur leur développement tant être dehors, à l'extérieur est essentiel à leur développement. Dans une autre étude menée par le RIEPP, les parents reconnaissent tous ces avantages : rencontrer d'autres enfants, jouer, se sentir plus libres, bouger, courir, s'aérer... et aussi, ne plus être devant les écrans : « Moi mon grand, quand il joue au game boy, il est nerveux, limite il ne mange plus. Et quand il est ici avec ses amis, qu’il roule à vélo, ben voilà, il est plus ouvert, il est plus calme, il est plus … », « J’avais ça à un moment avec mon fils quand il était sur sa playstation : S’il te plaît, sors, s’il te plaît s’il te plaît s’il te plaît, sors ! Je lui ai enlevée et depuis il est sorti. »

A l'heure du déconfinement, il est essentiel que ces familles soient invitées à remettre le nez dehors et à petit à petit se déconfiner elles aussi. Pour les y aider, certains proposent des pistes telles que la mise à disposition de lieux extérieurs tels le jardin d'une ASBL, d'un service social... pour que les familles puissent en profiter chacune à leur tour.

Le rapport à est découvrir dans son intégralité ici

 Imprimer la page