Tout le contenu

Stéphanie Haxhe

Stéphanie Haxhe est docteure de recherche en psychologie clinique. Elle est clinicienne, formatrice et superviseuse au sein de l'Ardoise Pivotante asbl. Elle est également coordinatrice de l'Antenne Famille du SSM de Verviers, où elle travaille avec les fratries, les couples et les familles. 
Elle est l’auteure d’articles et d’ouvrages dont « L'enfant parentifié et sa famille », Ères, 2013

 

[Texte] Il faut tout un village pour élever un enfant et … pour être un parent

Au même titre qu’« un bébé seul n’existe pas », comme l’affirmait le pédiatre Winnicott et comme l’attestent depuis de nombreux praticiens, un parent seul, cela n’existe pas. Toute parentalité se conjugue toujours au pluriel, peu importe le projet parental ou la configuration solo, duo, multiple... Car l’enfant se construit en appui sur une diversité d’adultes. Et un parent seul ne se suffit pas à lui-même au risque d’être débordé et de s’enfermer avec l’enfant dans un huis clos dommageable.

Dominique Klopfert

Dominique Klopfert est psychanalyste et psychodramatiste. Après un parcours passant par l’hôpital, la santé publique et l’enseignement, son intérêt se porte depuis 20 ans sur la clinique psychanalytique, les approches groupales et les dynamiques relationnelles. Elle est l’auteur de l’ouvrage « Inceste maternel, incestuel meurtrier, à corps et sans cris » (Harmattan, 2010). Elle se consacre aujourd’hui au travail clinique et exerce à Bruxelles.

A Paraître au printemps 2022, le livre Temps d'arrêt "Penser l’’incestuel, la confusion des places "

[Vidéo] Quel soutien de l’enseignant à l’enfant en deuil d’un proche ?

Un entretien avec Hélène Romano (07:28), psychologue, docteur en psychopathologie.

Le deuil, chez l'enfant, ne se représente pas de la même façon que chez l'adulte. Pour lui, la mort, ce n'est pas pour toujours, ni pour tout le monde, et ça s'attrape. La prise de conscience de la réalité n'interviendra que peu à peu, au rythme du développement de l'enfant. Après un deuil, le tout-petit va se mettre en retrait, régresser, être anxieux, ... Un plus grand, lui, va être plus triste, comme l'adulte. L'étendue des troubles qu'un enfant ou un ado va manifester, suite à la perte d'un proche, est...

[Vidéo] L’école, un lieu de vie et de socialisation vital pour l’enfant et l’adolescent

Un entretien avec Hélène Romano (02:16), psychologue, docteur en psychopathologie.

L'école est un lieu de vie, un lieu social extraordinaire. Enfants et adolescents vont y rencontrer la diversité de genre, d'origine, d'âge, de religion, de culture, ... En un mot, ils y apprennent l'altérité : le respect de soi-même et le respect de l'autre. L'école est fondamentale et permet de développer l'empathie, d'apprendre à connaître l'autre et à gérer l'anxiété que la différence peut parfois éveiller. 
Quand l'établissement scolaire est respectueux des enfants et des jeunes, il est lieu de vie....

[Vidéo] En quoi l’enseignant peut accompagner les difficultés de séparation de l’enfant ?

Un entretien avec Hélène Romano (04:16), psychologue, docteur en psychopathologie.

Avec la crise Covid, un grand nombre d'enfants et d'adolescents sont anxieux. Si les enfants peuvent plus souvent le verbaliser, les adolescents eux peuvent se montrer plus agressifs, déconcentrés... La première chose que l'enseignant peut faire est de se montrer lui-même confiant, auto-sécurisé. S'il est convaincu qu'il fait le maximum pour accueillir les enfants au mieux (y compris avec les mesures sanitaires), cette posture apaisera inévitablement les enfants. 
L'autre point important est de pouvoir...

[Vidéo] Comment comprendre les (nouvelles) difficultés de séparation chez l’enfant à l’aune de la crise sanitaire ?

Un entretien avec Hélène Romano (02:22), psychologue, docteur en psychopathologie.

Suite à la crise sanitaire, certains enfants ont développé une régression dans leur capacité à être seuls, à se séparer. Une explication, parmi d'autres, est que la pandémie est une période de deuil pendant laquelle beaucoup de repères ont été perdus. La conséquence qui en découle est que de nombreux adultes se sentent insécurisés ; pour eux aussi, cette période est extrêmement angoissante et inévitablement, les enfants le perçoivent. Le bébé, l'enfant ou l'adolescent ainsi mis en difficulté pour se réassurer...

Hélène Romano

Hélène Romano est une psychologue clinicienne, docteur en psychopathologie, docteur en droit privé et sciences criminelles, chargée de cours et chargée de recherches auprès de différentes universités en France et à l'étranger. Ses recherches sont tournées vers l'apprentissage d'une meilleure reconnaissance du traumatisme psychique comme blessure psychique invisible et de ses conséquences en immédiat et en différé, en particulier chez le jeune enfant. Elle est experte aux ressources nationales du ministère de l’Éducation nationale en France.

[Vidéo] Quel accompagnement éducatif des jeux vidéo avec les adolescents ?

Un entretien avec Olivier Duris (03:48), psychologue clinicien.

Le jeu vidéo est une activité qui doit être cadrée, comme n'importe quelle autre activité. Par exemple, on peut demander à l'adolescent de combien de temps il aura besoin. Cela lui permettra de justifier l'usage qu'il veut faire du jeu vidéo, de la série télévisée. L'ado et le parent, d'un commun accord, planifient les temps de jeu et d'écran. Reste au parent le rôle de faire respecter le cadre, d'autant que le principe de l'adolescence est d'essayer de jouer avec les limites. Il est conseillé d'accompagner l'adolescent vers une...

 Imprimer la page