Livres, vidéos, podcasts...

[Vidéo] Pourquoi faut-il raconter des histoires aux enfants ?

Véronique Rey, linguiste (03:28) invite tous les adultes à raconter des histoires aux enfants qui les entourent. En effet, lorsqu'un parent ou un adulte raconte des histoires, qui lui ont été transmises par ses parents, grands-parents ou lorsqu'il raconte des noëls en famille, des aventures d'enfance, il va transmettre à l'enfant toute une palette d'émotions. En racontant, on embarque les enfants dans nos émotions d'adultes, nous devenons des passeurs, des porteurs et pour l'enfant c'est infiniment important. 

[Vidéo] Quand l’enfant tarde à parler

Parler à l'enfant qui tarde à parler relève parfois d'une diffciulté pour l'adulte. Véronique Rey décrit l'utilité relationnelle et fonctionelle de parler avec l'enfant qui tarde à entrer en langue. Transmettre le plaisir du langage, sa dimension créative, imaginaive est tout aussi important que de donner les clés de grammaire...

[Vidéo] L’incidence des écrans sur le langage ?

Véronique Rey, linguiste, décrit l’importance de l’écoute et de la parole dans le développement de l’enfant. L’acquisition du langage est parfois mis en difficulté par la culture du visuel privilégiée par les écrans.

[Vidéo] Parler au bébé l’inscrit dans le monde

Véronique Rey, linguiste, dit l'importance de parler au bébé : articuler, parler lentement, exagérer, adopter le "parler bébé" est essentiel pour qu'il puisse attraper les sons, découper les mots et petit à petit les reproduire. Transmettre la langue aux bébés et aux enfants représente un réel défis contemporain. Car, parler, contrairement à voir ou entendre n'est pas inné, cela nécessite un travail exigeant de la part de l'enfant.  

[Vidéo] Quel devenir pour les enfants issus de la procréation médicalement assistée ?

François Ansermet (01:37) loin d'une vision déterministe, souligne la particularité du devenir de chacun qui, contrairement à l'origine, reste ouvert et appartient aux choix de chacun. Chaque instant porte en lui la potentialité d'un changement.  Et l'origine de la vie est véritablement prise dans le tourbillon du devenir, y compris pour les enfants issus d'une procréation médicalement assistée. "Chacun peut interpréter son origine, trouver une liberté au-delà de ce qui le détermine".

[Vidéo] L’accouchement d’hier, l’accouchement d’aujourd’hui, quelle évolution ?

Jacques Gélis (05:28) donne sens à l'évolution des positions imposées aux femmes lors de l'accouchement au fil des siècles. Par le passé, la matrone, qui accompagnait la femme, lui laissait une grande liberté de choix de position : accroupie, à genoux, couchée... Ces positions n'étant pas tenables longtemps, les femmes les alternaient hors d'une contrainte statique, bougeant, marchant, toujours accompagnées par la matrone dans leurs mouvements.

 Imprimer la page