Formation qualifiante à la psychothérapie de l'emprise

Jean-Claude Maes défend un modèle de thérapie de l’emprise qui a fait ses preuves en aide aux victimes de sectes et de perversion narcissique, et s’avère très transposable à la prévention des polarisations et des radicalisations. À dire vrai, on pourrait, sans forcer le trait, voir les sectes comme une catégorie de groupes radicalistes, et la perversion narcissique comme une forme de polarisation de l’intime. On pourrait également évoquer, en la matière, les violences conjugales et familiales, le harcèlement moral, l’inceste et l’incestuel, etc. Les usagers ne s’y trompent pas, si l’on considère le nombre d’entre eux qui, au fil du temps, ont contacté SOS-Sectes alors qu’ils n’étaient concernés par aucun groupe sectaire.

Date de l'événement - Début /fin: 
Jeudi, 16 Janvier, 2020 - 09:00 - Jeudi, 8 Octobre, 2020 - 16:30
Intervenant: 

Jean-Claude Maes, psychologue, thérapeute familial systémique, auteur de nombreux ouvrages dont «Liens qui lient, liens qui tuent» ou «Se protéger du radicalisme» Tim Stroobandt, socio-psychologue clinicien et interculturel, victimologue et psychotraumatologue, doctorant à l’Université libre de Bruxelles, auteurs de plusieurs articles cliniques et psychosociaux sur les relations interculturelles et les enjeux de radicalisations.

Adresse de l'événement: 
Rue Coenraets 66
Code postal: 
1060
Localité: 
Saint-Gilles
Téléphone: 
+3228512499
Organisateur: 
PREFER asbl
Adresse postale: 
Rue Coenraets 66 à 1060 Bruxelles
Public cible: 
Psychothérapeutes
Conditions d'inscription: 

Ce modèle de thérapie de l’emprise, nous avons la possibilité, grâce à une subsidiation par Bruxelles Prévention & Sécurité, de le transmettre aux travailleurs de terrain intéressés, pour certains d’entre eux à titre gratuit. Les conditions sont celles-ci: La personne candidate doit pouvoir se justifier d’un minimum de formation et d’expérience en tant que psychothérapeute. Elle doit appartenir à une association ou un service bruxellois assurant une mission en matière de prévention des polarisations et des radicalisations. Un entretien préliminaire est destiné à opérer une sélection des candidatures sur base de l’adéquation de l’offre et de la demande: sommes-nous vraiment en mesure de répondre aux attentes de la personne candidate? D’autres candidatures sont susceptibles d’être acceptées, cette fois à titre payant (500 euros les dix journées de formation). Un CV et un entretien préalable, ainsi qu’une discussion en équipe sur la composition du groupe de formation, décideront de l’acceptation, du report ou du refus des candidatures. Nous parlons de «formation qualifiante» dans la mesure où nous effectuons une sélection des candidatures, mais aussi et surtout parce que nous prévoyons une épreuve de qualification qui prendra la forme d’un TFE. Il sera également exigé un taux de présence de 80% minimum. Voici le contenu de la formation, qui est susceptible d’évoluer en fonction des besoins des participants mais dont nous pouvons d’ores et déjà garantir un fil rouge.

L'organisateur est une ASBL ?: 
Oui

 Imprimer la page