Etre parents, c'est... dépasser doutes et découragements

Onglets principaux

"Quand les enfants étaient tout petits bébés, j'étais parfois en doute, en question, en ras-le-bol !"
"Parfois on est à bout, on n'en peut plus et l'entendre des amis qui vivent la même chose, c'est rassurant..."
"Entre parents, on se comprend, on en parle, on rigole, c'est aussi une manière de lâcher prise...On n'est pas des supers parents!"
"C'est fort stressant de pouvoir allier toutes les demandes des enfants.. mais avec ma séparation, j'ai rencontré beaucoup de personnes sur qui je pouvais compter"

Magali, maman de deux petites filles

Kadiatou, maman de filles

Brigitte, maman de trois enfants

Aude, maman de Merlin et Félix

 

Parfois, on n’y comprend plus rien. On ne sait pas si on fait bien ou mal. On est désespéré, exaspéré, fou de rage.
On se dit qu’on est nul, que l’autre parent ne vaut pas mieux : « Zéro comme parents ! » À moins que ce soit l’enfant qui déçoive. On ne se reconnaît plus en lui, on en a assez de sa turbulence, de son impertinence, de sa passivité, des notes rouges et des critiques. Il nous arrive d’être à deux doigts de frapper, hurler, tout lâcher et partir.

Peut-être cela arrive-t il dans toutes les familles…

Peut-être n’est-ce pas si grave, ce mauvais bulletin… mais cela nous touche tellement ! Comment dépasser ensemble cette impasse, dans le dialogue entre parents et avec l’enfant ? N’y-a-t-il pas autour de nous des personnes à qui confier notre impuissance, avec qui partager nos questionnements ?

N’y-a-t-il pas une maison de quartier, un groupe de parents, une ligne téléphonique anonyme, des professionnels facilement accessibles ? Pourquoi ne pas passer le relais un instant pour souffler, prendre distance ?

D’autres adultes nous aideront à retrouver confiance. Leur expérience nous servira de point d’appui et de guide. L’enfant a besoin que nous sachions comment nous y prendre pour lui assurer sécurité affective et cadre éducatif consistant. Un enfant ne peut pas être son propre parent.

Extrait du livre "Etre parents, c'est..."          

 
Pouvoir se ressourcer auprès de ses proches, des grands-parents, des amis, c'est tellement important. Une enquête réalisée par Yapaka auprès de 280 parents* illustre les difficultés auxquelles sont confrontés les parents, et à quel point le support des proches est essentiel, à l'image de cette maman : "La solidarité entre parents et entre générations, le relais et mon réseau m'ont permis de reprendre souffle". 
 

Coup de pouce

Parfois, demander un coup de pouce à un professionnel (qui écoute en toute confidentialité) aide à mieux comprendre son enfant et pourquoi, en tant que parent, on peut se sentir à bout et très seul. De même quand les émotions difficiles reviennent régulièrement, il est intéressant de s’interroger sur leur origine. Parfois, de très loin, d’il y a fort longtemps, du temps où on était soi-même enfant et qu’on ne comprenait pas la colère, la violence ou la dépression de ses parents. En parler est difficile, parfois douloureux, mais ça libère du poids que l’on porte en soi. 

Trouver de l'aide auprès d'un professionnel.

*Consultez l'intégralité de l'enquête Epuisement & Ressources parentales réalisée par Yapaka

 Imprimer la page

Share