Etre parents, c'est... oser demander de l'aide

"Pour moi, ce n'est pas un échec de pouvoir faire appel à un professionnel, au contraire, ça nous a aidés!"
"Avec le handicap de mon enfant, c'est vital d'avoir des moments de répit, et ça c'est possible grâce aux professionnels, ..."

"C'était trop difficile, la séparation, les enfants, tout ça, alors finalement j'ai été voir un psy"...
"Sans l'aide de mon compagnon, je me serais écroulée, c'est très dur de perdre un parent"

Myriam, maman de Andrea et Thibault

Kostas, papa de trois filles

 

Kadiatou, maman de deux filles

Laura, maman de Ayoub et Salaheddine

 

On attend tant et tant des parents… Comme si tous nous devions être des Super-Mamans et des Super-Papas. Pourtant, un jour ou l’autre, les choses nous échappent. Il nous arrive de ne pas pouvoir aider notre enfant et de devoir nous tourner vers les autres. Reconnaître et dire ses propres limites est le passage obligé pour oser demander de l’aide et chercher les relais profitables à l’enfant. Il en faut du courage pour oser dire à son fils ou à sa fille : « Tu sais, moi, là, je ne sais pas t’aider. Alors on va faire appel à quelqu’un d’autre que moi pour ça. ».

Quel cadeau nous lui faisons en lui montrant que, tout en restant ses parents, nous pouvons faire appel aux autres et compter sur eux. Et ça, sans le lâcher, sans perdre ni notre valeur ni notre place de parents. Au contraire…

                                                                                     

Extrait du livre "Etre parents, c'est..."          

 
En tant que parents, nous pouvons nous retrouver fragilisés, épuisés par ce tourbillon d'émotions. Surtout quand nous nous retrouvons dans une situation particulièrement difficile à cause d’une séparation, d'une maladie, du handicap, d'un deuil, etc. Autant de moments de vie qui bouleversent la famille. "Il est très difficile de rester exigeante quand soi-même on est diminuée dans notre rôle, j'ai beaucoup culpabilisé de l'incidence de mon état émotionnel sur le développement de mon fils, mais surtout de la mise à mal de notre relation. "  Une enquête réalisée par Yapaka auprès de 280 parents montre à quel point les parents peuvent se trouver dans des situations de vie difficiles. Cette enquête met aussi en évidence l'importance de la solidarité et des relais dans ces difficultés. "Ce qui m'a aidé, c'est surtout l'entourage, la confiance dans les proches, le fait de pouvoir lâcher un peu et de se sentir soutenu..."
Consultez l'intégralité de l'enquête Epuisement & Ressources parentales réalisée par Yapaka.
 

Coup de pouce

Parfois, demander un coup de pouce à un professionnel (qui écoute en toute confidentialité) aide à mieux comprendre son enfant et pourquoi, en tant que parent, on peut se sentir à bout et très seul. De même quand les émotions difficiles reviennent régulièrement, il est intéressant de s’interroger sur leur origine. Parfois, de très loin, d’il y a fort longtemps, du temps où on était soi-même enfant et qu’on ne comprenait pas la colère, la violence ou la dépression de ses parents. En parler est difficile, parfois douloureux, mais ça libère du poids que l’on porte en soi. 

Trouver de l'aide auprès d'un professionnel.

*Consultez l'intégralité de l'enquête Epuisement & Ressources parentales réalisée par Yapaka

 Imprimer la page

Share