Professionnels

[Vidéo] Le défi à l’adolescence, une quête identitaire initiatique

 Marion Haza (04:15), psychologue clinicienne, invite à lire les défis à l'adolescence, que cela soit sur les réseaux ou en dehors, comme une quête pour certains de prouver qu'ils existent, d'être reconnus, par les adultes et leurs pairs, comme des adultes. En effet, nos sociétés occidentales ne proposent plus de rites initiatiques pour marquer la fin de l'enfance et l'entrée comme adulte dans la société. 

Etre parents, c'est... oser demander de l'aide

"Pour moi, ce n'est pas un échec de pouvoir faire appel à un professionnel, au contraire, ça nous a aidés!" "Avec le handicap de mon enfant, c'est vital d'avoir des moments de répit, et ça c'est possible grâce aux professionnels, ..." "C'était trop difficile, la séparation, les enfants, tout ça, alors finalement j'ai été voir un psy"... "Sans l'aide de mon compagnon, je me serais écroulée, c'est très dur de perdre un parent" Myriam, maman de Andrea et Thibault Kostas, papa de trois filles   Kadiatou, maman de deux filles Laura, maman de Ayoub et Salaheddine...

Challenges numériques sur les réseaux sociaux

Ce texte, de Marion Haza et Thomas Rhomer, décrypte les fonctionnements des défis numériques dans la logique du processus adolescent. Entre panique morale et amplification caricaturale de ces phénomènes dans les médias, les éducateurs doivent-ils s’en alarmer ? Ici, l’impératif est, en tant qu’adulte, de questionner : pourquoi faire ce défi  ? Quels sont les impacts pour soi  ? Pour les autres  ? Par ailleurs, comment évoquer ces phénomènes de défi sans engager un effet d’imitation et protéger les adolescents ? Ce texte propose des clés de compréhension pour les professionnels afin de penser la prévention et l’accompagnement des plus vulnérables et des adolescents en particulier.  

Numéro de collection: 
117

 Imprimer la page