Professionnels

[Vidéo] Crise sanitaire : quand la cohérence collective est mise à mal, comment garder le cap en équipe pour soutenir les parents ?

Muriel Meynckens-Fourez (02:55), pédopsychiatre, insiste sur la nécessité pour les équipes de retrouver des moments de travail collectif pour permettre à chacun de déposer à la fois les situations auxquelles il est confronté, mais également son propre vécu, ses émotions, difficultés pour remettre de la pensée là où l'affectif a parfois pris une place prédominante. 

[Vidéo] Revoir le niveau d’exigence, une piste pour soutenir la cohésion d’équipe en période de crise sanitaire

Selon Muriel Meynckens-Fourez (04:36), pédopsychiatre, la situation de crise a exigé de la part des intervenants beaucoup de flexibilité, de créativité, d'adaptabilité pour réinventer leur cadre de travail, leur manière d'accompagner les bénéficiaires. Cette adaptabilité a un coût et nécessite de pouvoir, par ailleurs, accepter une certaine latitude en regard des exigences habituelles à revisiter. 

[Vidéo] Quelques points d’appui pour maintenir la cohésion d’équipe en période de crise sanitaire

Muriel Meynckens-Fourez (05:47), pédopsychiatre, rappelle combien le cadre de travail des équipes a été bouleversé, combien le flottement des premiers temps a pu fragiliser tout un chacun. 
Une fois le cadre réinventé, les nouvelles modalités de travail décidées, cela a permis de sortir les professionnels du chaos. 

[Livre] Ensauvagement du monde, violence des jeunes

[...] Faute de tiers, il n’y a plus d’écart pour penser le monde, et les adolescents doivent négocier seuls avec l’archaïque en eux qui fait retour explosif sur la scène du social. Ils tentent de se délester de cette part d’ombre qui les déborde. Et, pour peu que la flambée pubertaire survienne sur fond de désintégration du lien familial et social, l’adolescent à la dérive revit ses terreurs d’abandon, tout en revendiquant son indépendance. Dans ce méli-mélo d’amour et de haine, d’appel et de rejet, la traversée adolescente, si elle n’est pas soutenue par des relations stables et fiables, ressemble alors à un jeu de massacre, un enjeu d’existence toujours aux limites de l’inexistence. Alors ils se jettent à l’aveugle dans le vide de leur vie. Une rage de vivre, qui en passe par le flirt avec la mort, la mort, appelée pour mieux être maîtrisée, convoquée pour mieux être éloignée jusqu’à ce que les plus fragiles y sombrent pour de bon. Défier la mort pour se prouver qu’on est vivant, c’est le rêve de toute-puissance là où ils souffrent de leur impuissance. Leur escalade vient court-circuiter l’angoisse, et leur violence sous pression fait reculer le temps de la dépression. [...]
in Danièle Epstein, Ensauvagement du monde, violence des jeunes, p 41,  Temps d'arrêt, décembre 2020

 

Numéro de collection: 
121

WEBINAIRE pour les familles : « Jouer, un essentiel en temps de crise sanitaire »

WEBINAIRE pour les familles : « Jouer, un essentiel en temps de crise sanitaire »   Un goûter-papote en ligne avec Pascale Gustin, auteure du livre «Jeu t’aime» et l'illustrateur Serge Dehaes, samedi 28 novembre 2020 de 17h00 à 18h00 à l’heure où la journée se referme et que doucement s’installe le temps du soir. Une heure, enfant admis, pour se relier ensemble autour des plaisirs du jeu et du support infini qu’il représente pour grandir.  Une inscription (obligatoire) au webinaire via ce lien 

 Imprimer la page