Professionnels

[Webinaire] Six moments fondateurs pour s’émerveiller autour du bébé

Une conférence avec Ayala Borghini, Docteur en psychologie, psychologue clinicienne ce vendredi 30 octobre 2020 de 13h00 à 14h00 A l’occasion de la sortie du Temps d’arrêt La découverte sensorielle et émotionnelle du bébé, cette conférence sera l’occasion d’évoquer six moments d'émerveillement qui nous ouvrent l'accès au monde du bébé. Partant de notre position professionnelle, ces moments seront explorés au travers d’exemples pour en saisir toute la subtilité et la complexité à l’œuvre, également dans des configurations difficiles et pathologiques. Inscription obligatoire ici

[Texte] Que faire quand un bébé n'arrête pas de pleurer ?

Sourire aux anges,  un moyen précieux du bébé pour exprimer son état de bien-être, suscite une réponse chaleureuse du parent dont le bébé bénéficie en retour. Sur une même modalité de régulation réciproque, les pleurs, en l’absence du langage, sont un mode de communication essentiel au bébé.  Son parent apprend peu à peu à les comprendre, à les décoder, à faire la différence entre les pleurs qui signalent la faim, l’inconfort, une douleur de reflux, le besoin d’être pris dans les bras, une émotion débordante…

Et l’enfant fait progressivement l’expérience que ses [...]

[Texte] Être porté pour grandir

Conduire les enfants sur le chemin de la vie relève en partie du pédagogique dès l’instant où les enfants vont à l’école. Des instituteurs vont les accueillir pour prendre en partie le relais parental et développer avec eux des stratégies pédagogiques leur permettant d’accéder au savoir. C’est dire que la fonction phorique exercée par les enseignants est évidente. Un enfant pleure doucement dans le coin de sa classe de petite section. Son papa vient de le laisser à l’école aux bons soins de son institutrice. La maîtresse s’approche de lui et lui dit gentiment : « oh ! Matthieu, on est...

[Vidéo] Initier la relation éducative avec des adolescents en contexte masqué

Marie-Rose Moro (04:42), pédopsychiatre, invite les enseignants et éducateurs à instaurer de nouveaux petits rituels lorsqu'ils rencontrent pour la première fois un groupe et que tout le monde est masqué. Un enseignant pourrait, par exemple, imaginer de se démasquer, lorsque la distance le permet, durant quelques secondes ou minutes puis demander à chacun de ses élèves de le faire à son tour...afin que chacun puisse percevoir le visage de l'autre et ainsi savoir à qui il est confonté. 

 Imprimer la page