Professionnels

[Livre] Comme une tombe. Le silence de l’inceste

Numéro de collection: 
130

[Diffusion fin février]

À l’heure où les faits de violences sexuelles se révèlent publiquement, ce texte d'Anne-Françoise Dahin, psychologue clinicienne, tente de penser le silence de l’inceste dans ses enjeux affectifs et relationnels pour en approcher les mécanismes complexes en jeu. Tel un kaléidoscope, ses multiples facettes sont à considérer dans des dimensions protectrice, de survie ou celle, mortifère, d’abandon et de disparition de soi. Parler, à titre individuel, relève d’un défi tant pour l’enfant que pour l’adulte en devenir, et d’autres détours sont souvent empruntés pour exprimer le non-dit.

[Vidéo] En quoi l'art procure sécurité et réconfort à l'enfant ?

Pierre Lemarquis (03:37), neurologue, explique que quand on joue de la musique, qu'on peint, qu'on observe une oeuvre d'art... il y a des réactions dans notre corps et notre cerveau. Par exemple, l'hormone de l'amour, de l'attachement est libérée, ce qui fait qu'on s'attache à ces oeuvres. Un enfant qui entend une musique qu'il a l'habitude d'écouter à la maison va se rassurer, et entre nos 15 et 25 ans, les musiques écoutées vont façonner la bande originale de notre vie. Tout ce qui sera entendu ensuite sera comparé [Lire la suite]

[Vidéo] La musique, « une caresse au cerveau » qui renforce la vitalité

Le cerveau, comme le rappelle Pierre Lemarquis (04:31), neurologue, est composé de deux grands systèmes : le premier, celui de la raison trie les informations sensorielles perçues par le cerveau arrière et permet au cerveau frontal de prendre des décisions et de nous garder en vie. Le second système, celui de la récompense, du plaisir donne envie de vivre grâce à toutes les hormones qui sont produites. L'art, et en particulier la musique, [Lire la suite]

 Imprimer la page