[Texte] Devenir parents en appui sur le collectif

Devenir parent est une aventure complexe faite de tâtonnements, de métamorphoses qui entrainent des transformations et une malléabilité dans le tissage des liens. Devenir parent,  c’est inévitablement faire un retour sur sa propre enfance, son histoire familiale et se reconnecter à ses fragilités et blessures d’enfant. Cette étape qui chamboule les liens préexistants permet à chaque parent de se réajuster avec lui-même et avec l’autre, pour passer du lien conjugal à une équipe parentale. Cette coopération parentale s’élargit peu à peu aux autres adultes pour construire une alliance éducative autour de l’enfant.

Être parent, le devenir s’éprouve dans le lien à soi, à son enfant…
Devenir parent, c’est aussi se poser des questions sur ses capacités à aimer inconditionnellement, à gérer ses frustrations et à mettre des limites en toute légitimité. Il n’y pas de recette toute faite ou un manuel à suivre. Cela s’acquiert progressivement dans le lien à soi, à son enfant, à sa/son partenaire, à la famille, aux grands parents, à l’environnement social et ce par des allers-retours, des réajustements. Etre parent invite donc à un décentrement permanent de ses propres attentes pour répondre aux besoins de l’enfant. Devenir parent c’est devenir un point d’appui et de ressourcement affectif pour son enfant tout en le limitant pour lui donner les assises nécessaires pour s’individualiser et s’ouvrir au monde.

Devenir parent, entre vulnérabilité et ressources
Devenir parent engage des vulnérabilités difficiles à surmonter seul. Et, les soubresauts de l’enfance et de l’adolescence confrontent le parent à la nécessité de se réinventer, de se réajuster de manière permanente dans le plaisir de la relation à son enfant mais aussi dans le doute, les interrogations, les tâtonnements. Partager ces mouvements avec les autres adultes permet de rester créatifs et en appui sur le collectif.

Aujourd’hui, l’effondrement de normes conjugué aux standards ambiants de performance, d’individualisme, de liberté et de bonheur à tout prix contribue à affaiblir les assises de la parentalité. Difficile pour certains parents de se construire face à cette multitude d’injonctions parfois contradictoires d’autant plus quand les soutiens « naturels » (grands-parents, voisins, amis) font défaut.  Or, toute transformation nécessite une présence collective pour soutenir ce processus d’élaboration singulière.

De plus, les défis auxquels les parents sont confrontés dans l’éducation des enfants s’ancrent, parfois, dans des contextes de vie complexes et très fragilisés. Hormis les fragilités psychopathologiques en présence, de nombreuses situations psycho-sociales - nouvelles configurations familiales, précarité, isolement, migration, ruptures... -  affaiblissent la contenance familiale et perturbent l’acquisition des compétences parentales.

Dépasser cette vulnérabilité sociale, environnementale, personnelle qui touche la parentalité nécessite de trouver des appuis et ressources auprès d’autres adultes, et auprès des professionnels.

Devenir parent se fortifie dans le lien aux autres
Chaque parentalité est singulière. Mais elle engage des mouvements, des expériences de réussites ou d’échecs similaires. Les lieux d'accueil aux parents permettent à chacun, par l’échange avec des professionnels et avec d’autres parents, de démêler des situations conflictuelles et de donner sens aux crises familiales qui les secouent. Il s’agit d’accueillir toute personne de manière « hospitalière » dans un lieu convivial, sécurisant et non stigmatisant facilitant les échanges. Les parents y ont la possibilité de déposer leurs difficultés liées à ce rôle compliqué.  La mise en mots et l’accueil bienveillant offre un espace de soin à part entière.

Il s’agit d’un espace-temps préventif, de solidarité entre adultes, qui vise à l’apaisement et à la restauration de l’équilibre des liens conjugaux, familiaux et parentaux par l’accueil de la parole. Le groupe de parents - comme outil groupal - offre un cadre contenant et sécurisant qui donne l’occasion à chacun dans sa singularité de faire l’expérience d’être « un parmi les autres ». Si chaque parent n’a pas les mêmes ressources, tous les parents éprouvent des difficultés, rencontrent des énigmes semblables.

Ces dispositifs collectifs, favorisent la co-construction entre parents et l'exercice de la réflexivité. Ils constituent un lieu sécurisant où chacun peut, à partir de ses préoccupations parentales, se ressourcer, se restaurer, reprendre confiance en soi et dépasser le sentiment d’être un parent défaillant. Exprimer ses craintes, douleurs, colères, sentiments d’impuissance mais aussi de satisfaction permet de trouver un souffle pour revitaliser la relation avec l’enfant, recevoir des informations nécessaires afin de mieux le comprendre ou encore se sentir moins seuls face aux difficultés. Bien souvent, au fil des échanges et d’une parole plus profonde, les parents réalisent les ressources dont ils disposent et dont ils n’étaient pas toujours conscients. Ce qui permet à chacun, d’élaborer dans un lien de confiance, à partir de ses propres repères et ressources, des pistes de solutions singulières. Ainsi, le parent apprend des autres autant qu'il apprend de lui-même et en apprend aux autres.

Le rôle du professionnel dans ces lieux d’accueil aux parents et familles
Dans ces lieux de prévention, l’attention se porte sur les liens que les familles créent les unes avec les autres et dont il faut prendre soin. Les professionnels y exercent un rôle important dans l’attention et la fonction de contenance aux parents.  Faire émerger les ressources parentales appelle à une écoute féconde et un étayage spécifique des professionnels. Ainsi, l’expression verbale et non verbale du parent passe à travers le filtre du savoir théorique et clinique des professionnels qui accueillent cette parole.  Sur base de leur expérience clinique, ils cernent les difficultés exprimées. De la sorte, les professionnels accueillent la parole déposée, tentant de donner sens au non-sens de la situation. Il ne s’agit pas de donner des conseils mais plutôt d’inviter le parent à un travail d’élaboration, rendu possible en appui sur l’outil groupal, et de lui permettre de trouver ainsi ses propres réponses. C’est tout le sens du mouvement de restauration ; le parent devient acteur de sa propre transformation, de son devenir-parent. Par ce nouveau regard sur son enfant, il fortifie la relation parent-enfant et réinstaure un certain équilibre familial.

L’expérience clinique et l’écoute féconde sont donc primordiales dans ces lieux de soutien aux parents. Le travail qui s’y opère aide le parent à sortir de l’isolement psycho-social, à se décentrer de ses inquiétudes, à se connecter à sa propre histoire. Cette élaboration « seule parmi les autres » permet au parent de s’ouvrir au changement en offrant la possibilité d’élargir ses modèles et schémas de fonctionnement et en prenant conscience qu’il y a d’autres façons d’agir. Les différences d’expériences parentales sont, dans ces lieux, une richesse et un point d’appui. Retrouver la confiance en soi, renforcer son estime de soi, soutenir l’espoir et l’optimisme et renforcer ses ressources sont autant de leviers travaillés dans ce cadre.

Ces lieux d’accueil aux parents gagnent à être généralistes, à ne pas se spécialiser selon les problématiques pour permettre aux parents de rencontrer de l’altérité, du différent. C’est à travers ces écarts qu’ils peuvent évoluer, grandir en tant que parents. La créativité à l’œuvre au sein du groupe est porteuse, permet d’imaginer différemment, de découvrir d’autres manières d’être parents. Les professionnels encadrant ces espaces de parole veillent, à partir des ressources de chacun et en tenant compte de la complexité de chaque situation, à soutenir la créativité en présence sachant qu’il n’y a pas de recette tout faite. Il s’agit toujours d’offrir une écoute singulière et d’être dans une présence suffisamment bonne pour chaque famille.  

Ces dispositifs, portés par les professionnels aident les parents dans cette grande aventure...

Lieux de soutien à la parentalité à découvrir sur la cartographie yapaka

 Imprimer la page