Ecrans

Ecrans

La télévision, internet, les smartphones, les jeux vidéo font partie intégrante de notre quotidien ; cela modifie sérieusement les conditions de développement de l’enfant. Dès lors, quelles sont les transformations produites par les écrans au sein d’une famille et quels impacts ont les images dans l’accès au symbolique auprès des jeunes et des enfants?

Publié: 
Oui

[Vidéo] Adolescence : l'ennui et l'écran

Un entretien avec Sophie Marinopoulos (04:02), psychologue, psychanalyste. 

La majorité des adolescents passent beaucoup de temps sur les écrans. Or, pour chacun d'eux, le sens et la place qu'ils occupent dans leur vie est différente. 

Certains les utilisent comme support à la création (réalisation de vidéo, création de jeux...), à la relation. Pour d’autres, l’écran comble un vide, et vient signifier une difficulté à être. L’écran devient le refuge pour sortir de la solitude, d’une sensation de gouffre. 

[Vidéo] Ecrans et hyperactivité

Patricia Baguet (3:39), explique comment les écrans provoquent une agitation psychique et en particulier chez les jeunes enfants. En effet, ils n'ont pas encore l'équipement neurologique nécessaire pour résister au trop plein de stimulations générés. Et cela peu importe le contenu. Il est donc vivement conseillé de ne pas mettre les enfants de moins de 3 ans devant un écran. Par la suite, leur utilisation sera progressive, toujours accompagnée et adaptée à l'âge de l'enfant.  

 Imprimer la page