Séparation parentale

Séparation parentale

Se séparer est souvent une manoeuvre difficile et émotionnellement coûteuse pour chacun, chaque parent souhaitant, de plus en plus souvent, avoir sa "part égale" d'enfant. Le rôle essentiel des professionnels est d'aider les parents à recentrer leur réflexion sur le sort des enfants qui soudainement voient leur vie se couper en deux.

Cette thématique présente aussi des sujets directement en lien au développement de l'enfant pour prendre la mesure de celui-ci au coeur de la séparation.

Terme associé: 
Famille recomposée
Publié: 
Oui

[Vidéo] L’attachement, essentiel pour le développement de l’enfant

L’enfant tout petit est en capacité de développer plusieurs liens d’attachement mais une figure préférentielle se détache cependant, figure qui va davantage rassurer, sécuriser l’enfant, particulièrement en cas de détresse, en situation de fragilité ou de plus grande vulnérabilité, telle la nuit.

Généralement, la mère reste à ce jour la première figure d’attachement.

Le père prend auprès de l’enfant un rôle d’ouverture au monde, soutenant davantage le pool exploratoire, la motricité.

Ces rôles sont tous deux nécessaires à l’enfant, complémentaires et non hiérarchisés quant à la valeur et à...

[Vidéo] La crèche et la continuité pour le bébé

Lieu de garde et de socialisation, la crèche est attentive à offrir une continuité au bébé. Préparation à l’entrée, permanence des équipes et des groupes d’enfants, continuité des adultes de référence, confiance mutuelle entre adultes…sont des conditions pour que le bébé vive ses journées en crèche avec sécurité et continuité. Dans ces conditions, l’enfant fait peu à peu l’expérience que la séparation du matin lui assure le retour de son parent en fin de journée.

[Vidéo] Séparation parentale et continuité pour le bébé

Les besoins de continuité et de permanences sont fondamentaux pour le bébé. En cas de séparation des parents, ce besoin de continuité se traduit notamment par la nécessité de garder des liens avec ses deux parents : maintenir le lien continu avec sa mère (ou sa figure de référence principale) et également garder des contacts fréquents et réguliers avec le père. La continuité se concrétise dans une rythmicité et une progressivité pensée selon l’âge de l’enfant mais se joue aussi sur un plan psychique. Ainsi, il importe que le parent absent reste une réalité pour le bébé au travers du discours...

[Vidéo] Garde alternée : les besoins de l’enfant de 6-12 ans

Entre 6 et 12 ans, l’enfant est sans doute le plus apte à supporter un hébergement alterné. Moins dépendant de l’amour de ses parents, plus critique et plus ambivalent à leur égard, il est aussi en quête d’une équité envers chacun d’eux.

Cependant, des conditions restent nécessaires à savoir  la proximité géographique, l'absence de conflictualité entre ses deux parents  enfants n’ont pas la capacité psychique de vivre des changements répétitifs et y consacrent toute leur énergie au détriment de leurs activités propres et parfois même de leurs apprentissages. Pour d’autres enfants, le...

[Vidéo] Garde alternée : le calendrier de Brazelton, un cadre progressif et individualisé

Un entretien avec Christine Frisch-Desmarez (02:32), pédopsychiatre et psychanalyste.

Le pédiatre Brazelton s'est intéressé de très près au développement tant physique, somatique que psychique et émotionnel des enfants. Il a constaté les conséquences négatives de la garde alternée pour les tout-petis. Il a donc proposé un calendrier qui offre un point d'appui pour penser les modes de garde en fonction de l'âge de l'enfant. Pour les tout-petits, le besoin de stabilité, de sécurité étant primordial, il suggère un lieu d'hébergement principal et des temps avec l'autre parent les plus fréquents...

 Imprimer la page