Incassable : les mots de l'abus sexuel pour sensibliser et guérir

Billet invité, publication originale de  Rezwan , traduit par Olivia Cochet pour Globalvoice

Grace Brown, étudiante à l'École des Arts Visuels de New-York, a été tellement touchée par l’atrocité du récit d'une victime d'abus sexuel, qu'en octobre dernier, elle a entamé un projet photographique appelé Project Unbreakable (Projet : Incassable). Son idée : utiliser la photographie afin de venir en aide aux victimes d'abus sexuel, en leur demandant d'écrire sur une affiche une phrase prononcée par leur agresseur, puis en les photographiant alors qu’elles brandissent cette pancarte. Les victimes peuvent choisir de soumettre leur propre photo, ou d'être photographiées par l'un des membres du projet. Les photos sont ensuite publiées sur un blog via Tumblr, et sont ainsi reblogueés par d'autres – amplifiant ainsi le projet.

project unbreakable

Grace écrit pour une campagne de collecte de fonds :

J'ai 19 ans, et même si ma carrière se terminait demain, je me sentirais comblée. Je voudrais donner de l'ampleur à ce projet. J'espère pouvoir voyager à travers l'Amérique, pour photographier, raconter, faire découvrir mon travail - montrer aux gens qu'ils ne sont pas seuls. Et peut-être qu'un jour, je pourrai faire de ce projet une association, qui puisse apporter aux victimes l'aide de professionnels, n'étant malheureusement pas moi-même qualifiée pour cela.

Nous avons tous la possibilité de changer le monde - il s'agit uniquement de décider par quel moyen. Si vous pouvez faire un don, nous l'acceptons avec plaisir ! Mais si ce n'est pas possible, vous pouvez simplement décider de partager cette page. Et si vous êtes une victime d'abus sexuel, souvenez vous que vous êtes incassable.

Une participation anonyme. Avec l’autorisation de Project Unbreakable

Amy Phillips, blogueuse et conférencière, écrit dans le Washington Times:

Grâce aux photographies, les mots et les faits ne sont jamais oubliés. Chaque pancarte affichée est un acte de justice. Ainsi dévoilée, chaque citation nous stupéfait par son arrogance, sa dureté, par son horreur brute. En les lisant, vous comprenez ce qu'ils sont : les mots de la persécution.

Publication anonyme dans Project Unbreakable

Le 3 mars 2012 Grace s’est rendue à Union Station, à Washington, DC, pour photographier des victimes d'abus sexuels.

Toute personne souhaitant participer au projet, en se faisant photographier, ou en envoyant une photo, peut contacter Grace par email, sur projectunbreakable@gmail.com, en inscrivant dans le sujet de l'email “Photograph me” ou “Submission”.

 

 

Creative Commons License

 

Thématique: 

Pages qui pourraient également vous intéresser

Christine Machiels

Christine Machiels est docteure en histoire de l’Université catholique de Louvain et de l’Université d’Angers. Elle a mené ses recherches doctorales sur « Les féminismes face à la prostitution aux...

Les allégations de maltraitance en cas de séparations conjugales 


Un entretien avec Françoise Hoornaert psychologue et coordinatrice de l'équipe pluridisciplinaire de SOS Parents-...

Elle ne pleure pas, elle chante

Un homme fume une cigarette au volant de sa voiture, il s'arrête sur le bas-côté pour vérifier ses...

David Niget

David Niget est chercheur postdoctoral et enseignant à l'Université catholique de Louvain (Centre d'histoire du droit et de la justice). Il y coordonne le programme ARC pluridisciplinaire "Jeunesse...

A partir de 5 ans, l’enfant prend conscience de la maltraitance qu’il vit

Avant 3 ans, l’enfant ne réalise pas la maltraitance qu’il subit. Entre 5 et 10 ans, l’enfant s’ouvre au monde, prend...

La victime dans tous ses états

La victime, figure emblématique de notre société est analysée dans ses dimensions singulières et sociales. Sur un plan psychique, se sentir victime, être victime, revendiquer le statut de victime,...