Famille recomposée

L’enfant pris dans la séparation parentale

Séparation parentale, synonyme de crise

Qu’une séparation parentale soit soudaine ou qu’elle fasse suite à des années de conflits, qu’elle soit consensuelle ou conflictuelle, elle marque toujours une crise. Un déséquilibre survient, le quotidien, les repères que parents et enfants avaient connus jusqu’alors sont bouleversés. Cette phase de décomposition familiale confronte chacun à un panel d’émotions, de difficultés, de questions et tous y réagiront selon leur histoire, leur tempérament, leurs croyances, leurs fragilités.

Retrouver un certain équilibre, reconstruire son monde après un tel événement prend du temps, nécessite de la patience et va mobiliser les capacités d’adaptation de chacun.

Et que le divorce soit presque devenu une norme sociale ne change rien au fait que cela reste une épreuve à traverser ...

Le dépliant illustré de ce texte est disponible en téléchargement.

La fête des pères ou des mères et les familles recomposées

Un entretien avec Pierre Delion, psychiatre et psychanalyste. (05:42)

À l’école, un rituel prévoit la confection d’un cadeau, d’un poème pour la fête des pères ou des mères. Inévitablement, des questions vont émerger si un parent est décédé, malade, absent,… aujourd’hui celles-ci sont amplifiées par les nouvelles configurations familiales : parents séparés, familles monoparentales, couples homoparentaux…

La place des marâtres

Comment se positionner en tant que professionnel face aux nouvelles configurations familiales
et en particulier à la place de la belle-mère ?

Que signifie être belle-mère dans une famille en recomposition ?

Quel travail une femme est-elle amenée à faire lorsqu’elle est dans cette place ?

Comment en tant que professionnel soutenir ces femmes et la création de leur position ?

Ce forum est ouvert afin qu'entre professionnels puissent s'échanger, se discuter les points de vues et les pratiques autour de cette question.

Beaux-parents, beaux-enfants, rien n’ est simple!

La relation entre le beau-parent et le bel-enfant ne peut s’ analyser qu’en replaçant la famille recomposée dans l’histoire de chacun de ses membres. En effet, la précarisation et la contractualisation de la conjugalité conduisent à une modification du cadre de vie et d’éducation de l’enfant, encore transformé par l’apparition de nouvelles pratiques de parentalité. La syrnétrisation de la relation entre parent et enfant et l’organisation de la famille autour du principe de consensus, conduisent à étayer un individualisme qui domine te rapport à l’autre, y compris dans le cadre familial, alors...

Partager