Hyperactivité

Hyperactivité

On sait aujourd’hui la souffrance des parents, de la famille quand un enfant ne répond pas de manière socialement adaptée, est remuant à l’école, perturbe la classe,... Certains veulent nous faire croire qu’une pilule miracle va «calmer» ces enfants qui bougent trop et se concentrent difficilement.

[Livre] TDAH Trouble Déficitaire de l'Attention, avec ou sans Hyperactivité

  • TDAH, hyperactivité, troubles de l’attention, agitation... Ces troubles sont au coeur des préoccupations des parents, des professionnels de l’éducation et de la santé face aux souffrances de l’enfant.

Maladie à médiquer pour les uns, symptômes à comprendre pour les autres...
Comment s’y retrouver aujourd’hui ? Les médicaments, sont-ils prescrits à bon escient ? Quelles pistes de prises en charge tiendront compte de manière globale de la réalité de l’enfant et de sa famille ?

Ce livre (64 pages) est adressé à toutes les structures de la petite enfance et de l'aide à la jeunesse et disponible gratuitement pour tous, en téléchargement (PDF et Epub)

Numéro de collection: 
84

[Texte] Le TDA-H ou Trouble Déficitaire de l'Attention, avec ou sans Hyperactivité

Agitation, distraction, impulsivité... chez l’enfant sont devenues en quelques années les motifs de consultation les plus fréquents en pédopsychiatrie. Ces difficultés entravent leur parcours scolaire, leur vie sociale, épuisent leur entourage et le corps enseignant. Nombre d’entre eux sont alors étiquetés « TDA-H » et se voient prescrire trop fréquemment des médicaments comme unique solution. Ceci interpelle sur la manière dont on prend soin des enfants aujourd’hui.

Cet enfant est-il hyperactif ?

L’hyperactivité de l’enfant existe-t-elle vraiment en tant qu’entité clinique spécifique ou n’est-elle qu’une construction sommairement échafaudée pour excuser la prescription de Rilatine à des enfants dont le comportement perturbateur dérange l’adulte ? Cette question est posée par un nombre croissant de professionnels. La Rilatine est une amphétamine excitant (...)

L´enfant hyperactif, son développement et la prédiction de la délinquance

Dans un contexte social où priment parfois compétitivité, performance, rendement, consommation à tout crin et immédiateté… la question de l’hyperactivité de l’enfant se pose avec acuité. Comment comprendre cette « nouvelle » pathologie ? S’agit-il de traiter le symptôme ou d’être à l‘écoute de ce qu’il exprime ?

Bibliographie sur l'hyperactivité

Pour les enfants Jonas le Chimpanzé ne peut s'empêcher de bouger. Dans la jungle, tout le monde le connaît ; c'est lui qui fait du bruit, qui dérange les éléphants et qui ne tient pas en place à l'école! Mais le soir venu, quand Jonas est endormi, les animaux peuvent profiter du calme dans la jungle... Cet album illustre l'agitation des enfants à travers un personnage sympathique et attachant. A partir de 4 ans. Jonas ne tient pas en place, 1 vol. Paris: Mango jeunesse, 2005.  ...

TDAH, quels fondements scientifiques?

A l'occasion de la sortie de son livre "Tous hyperactifs? ", nous avons posé plusieurs questions à Patrick Landman et notamment celle de savoir quels sont les fondements scientifiques du TDAH.

Après les enfants « hyperactifs », ce sont maintenant les adultes stressés, distraits, débordés ou débordant d’activités qui souffriraient de Trouble du Déficit l’Attention, avec ou sans Hyperactivité (TDAH).

http://youtu.be/AGDsiszIFbU

[Revue de Presse] "Le TDAH n'est pas une maladie"

Le Guardian se fait l'écho des propos d'un des plus célèbres spécialistes en neurosciences, le Dr Perry (Houston ChildTrauma Academy), qui s’interroge sur l’existence même du TDAH ou trouble de l’attention avec hyperactivité. Selon lui, il serait plus pertinent de considérer le TDAH comme un ensemble de symptômes, plutôt que comme un trouble à part entière.

Hyperactivité : Rapport du Conseil Supérieur de la Santé

Nous avons déjà à plusieurs reprises attiré l'attention sur le surdiagnostic d'hyperactivité et, dès lors, l'excès de traitements médicamenteux prescrits aux enfants. Le Conseil Supérieur de la Santé vient de rendre public son avis de juillet 2013 qui fait le point sur la question.

Le rapport complet est disponible; relevons quelques extraits et nos commentaires entre crochets:

Partager