Fratrie

Synonymes:

L'enfant handicapé et les autres enfants de la famille

Un entretien avec Pierre Delion, psychiatre et psychanalyste. (07:24)

Comment aborder le décès d'un enfant avec ses frères et soeurs ?

Un entretien avec Pierre Delion, psychiatre et psychanalyste. (06:23)

La fratrie face à la mort d'un jeune bébé

Lorsqu’un bébé décédé, toute la famille est touchée, aussi les frères et sœurs aînés même tout petits. Aider les parents à parler de ce décès est essentiel à plusieurs titres : - il convient de soutenir les parents à garder leur place de parents, à trouver eux-mêmes les mots simples, en lien avec leur culturel familiale, parfois si nécessaire en présence d’un professionnel ; - auprès des frères et sœurs aînés, une grossesse et une naissance est source de joies mais aussi de désirs de mort, de jalousie. Ces vœux voire ces pensées sont « normales » dans les processus psychiques à l’œuvre. Mais...

Coup de pouce

A chacun, sa définition du mot "conflit". Alors, être en conflit, est-ce cogner avec les pieds et les poings? Agresser l’autre sous n’importe quelle forme? Ou bien, est-ce, d’abord et avant tout, se faire respecter (soi, ses différences, ses opinions...) tout en respectant son vis-à-vis? C’est une évidence mais elle vaut la peine d’être rappelée. Quand on est plus stressé que d’habitude, on se dispute sans doute plus facilement. Autre facteur non négligeable: la promiscuité. Beaucoup de conflits n’éclateraient pas si on ne vivait pas les uns sur les autres. Alors, rien de tel, par moments,...

Est-ce mal d'être jaloux?

La jalousie, c’est un peu comme le sel en cuisine: point trop n’en faut, mais cela fait partie de la vie. Certains pensent même "qu'à dose homéopathique, la jalousie aide à grandir". Poser la question en terme de mal ou de bien n’est pas la bonne manière d’aborder la jalousie. Il ne faut pas confondre ce sentiment avec les comportements qu’il peut provoquer. Ce n’est pas la jalousie qui est à juger, mais la manière dont on l’exprime. Face à un enfant, on peut ainsi dire: "Tu n’es pas obligé d’aimer ton petit frère. C’est ta mère et moi qui avons décidé d’avoir un enfant après toi. Mais je ne...

Jalousie: Une place pour chacun et chacun… aura sa place

"Allez-vous cesser de vous battre à la fin?" Cri de détresse d'un père épuisé face à une énième dispute entre sa fille aînée et le petit frère. Fatigué par ces rivalités qui prennent prétexte de broutilles pour s’exprimer, il tentera, au mieux, de renvoyer dos à dos les enfants, au pire, il prendra une décision qui ne fera qu’alimenter… la jalousie de l’une envers l’autre. Que faire face à ces confrontations? Y a-t-il des remèdes à la jalousie? Faut-il prôner la paix familiale ou laisser les enfants poser les jalons de leur relation? La jalousie au sein d’une fratrie peut rendre la vie...

Petites chamailleries entre frères et sœurs

Ces parents, préoccupés, ont peut-être peur. Peur que, parce que leurs enfants se chamaillent beaucoup, ils ne s'aiment pas. Leur représentation idéale de la fratrie est-elle à ce point vierge de toute opposition, de toute confrontation qu'ils sont ébranlés à la moindre escarmouche? Mais être en conflit constitue pour les enfants une autre manière d'entrer en communication (ce qui est vrai pour les adultes l'est aussi pour eux). Se provoquer est pour eux un moyen, certes plus que bruyant, de dire aux parents qu'il y a de la vie entre eux (et cela passe par des rivalités, des jalousies, des...
S'abonner à Fratrie