Livres Temps d'arrêt

La collection Temps d’arrêt met à disposition des intervenants des textes de référence sur des sujets relatifs à l’enfant et à l’adolescent au sein de la famille et dans la société. Chaque publication présente un état de la question, une réflexion alliant un questionnement clinique et des repères théoriques.

Edités 8 fois par an à 11 000 exemplaires, ces livres sont diffusés gratuitement auprès de chaque institution concernée ainsi que dans les bibliothèques de la Communauté française. Les textes sont également téléchargeableset disponible en versions  EPUB pour iPad et liseuse.

Les livres Temps d'arrêt sont disponibles en librairie ( 3,95 €) - Consultez ici les titres disponibles .

 

Les espaces entre vérité et mensonge

A PARAÎTRE EN SEPTEMBRE 14

Numéro de collection: 
75

L'enfant difficile

Le terme d’ « enfant difficile » est devenu aujourd’hui tellement banal que personne ne s’y retrouve. Ce texte de Pierre Delion analyse les diverses formes  d’enfants difficiles et se penche sur les raisons pour en comprendre la survenue plus fréquente aujourd’hui. Des pistes sont proposées pour aider l’enfant difficile à en sortir ainsi que pour soutenir parents et éducateurs dans cette voie.

Numéro de collection: 
74

Le lien civil en crise ?

La civilité au-delà des règles de savoir-vivre s’ancre dans la relation aux autres. Les discours communs dénonceraient aujourd’hui une crise du lien civil. L’incivilité serait le symptôme d’un rapport réfractaire aux règles et à la collectivité, affiliée aux formes de délinquance et de criminalité. Ce livre de Carole Gayet-Viaud, sociologue, montre une réalité plus complexe et ouvre des pistes pour les professionnels aux prises avec les conflits d’usages.

Numéro de collection: 
73

Garde alternée: les besoins de l'enfant

Un texte de Christine Frisch et Maurice Berger pour penser la garde alternée à la lumière du développement de l’enfant, de ses besoins de stabilité et de continuité notamment.

Numéro de collection: 
72

Le travail social ou l’ «Art de l'ordinaire»

 

Numéro de collection: 
58

Guide pour prévenir la maltraitance

Ce  texte de Marc Gérard, pédopsychiatre, guide les professionnels pour voir et recevoir les signes de mauvais traitements physiques, de négligences, d' abus sexuels et de maltraitance psychologique de l'enfant.

Numéro de collection: 
71

Développement et troubles de l’enfant 0-12 mois

Identifier les signes de souffrance psychique du bébé pour pouvoir rapidement lui apporter une aide ainsi qu’à sa famille est l'objet de ce texte de Marie-Paule Durieux, pédopsychiatre.

 

 

Numéro de collection: 
70

L’enfant hyperactif, son développement et la prédiction de la délinquance : qu’en penser aujourdhui ?

Dès à présent disponible en librairie, en Belgique et en France.

Ce livre reste disponible en téléchargement (version pdf et epub).

Numéro de collection: 
16

A la rencontre des bébés en souffrance

Le bébé est un être en construction. A la naissance, il est doté d’une capacité lui permettant de tisser des liens avec autrui. Car, « un bébé seul » n’existe pas. Il dépend de son entourage. Confronté à la défaillance parentale, le bébé fait l’expérience de soins inadaptés, source d’angoisse, d’insécurité et de désorganisation. Penser la souffrance psychique du bébé, c’est aussi penser  des dispositifs de soins précoces tenant compte des différents partenaires de la relation.  

Numéro de collection: 
69

Un conjoint violent est-il un mauvais parent ?

Les intervenants sociaux sont aujourd’hui confrontés à des impératifs contradictoires dans les situations de violence conjugale. A la norme qui pousse au maintien des relations enfants-parents s’oppose le souci de protection des victimes, femmes et enfants. Ce texte de Benoit Bastard, sociologue, ouvre les questions  suivantes. Peut-on dépasser cette opposition qui divise les interventions et nuit à leur lisibilité ? Comment faire pour que la protection des victimes n’empêche pas de ménager une place pour le conjoint violent, dans l’intérêt de ses enfants, sans cependant conduire au déni de la violence ?

Numéro de collection: 
68

Jouer pour grandir

L’enfant, dès sa naissance, a un besoin vital de jouer pour entrer en contact avec son environnement. Jouer est sérieux car, en jouant, il construit sa santé relationnelle et affective. C’est avec son corps qu’il fera ses premières expériences ludiques, saisissant ensuite les objets, jubilant des émotions nouvelles qu’il produit et provoque en retour, répétant et rythmant ses découvertes ludiques.

Grandir c’est se séparer : l’enfant doit sans cesse s’adapter à des situations nouvelles, situations sensorielles, émotionnelles, relationnelles, puis sociales et collectives. Ainsi jouer prend tout son sens allant des jeux de bouche, au caché-coucou, au cache-cache, aux jeux de faire semblant, aux déguisements, aux stratégies de construction et enfin aux jeux sérieux à règles. Riche de toutes ses expériences ludiques l’enfant construit une estime et un amour de soi, une conscience de son corps puis de son être, de ses limites, créant une sécurité intérieure à l’origine de son autonomie.

Numéro de collection: 
60

La maltraitance infantile, par delà la bienpensée

Un texte de Bernard Golse pour comprendre la difficulté de repérer les situations de maltraitance, tant du côté de la souffrance de l’enfant compte tenu de son histoire et de sa subjectivité que du côté de l’ambivalence de l’adulte à l’égard de l’enfance, ambivalence parfois à l’origine de la vocation des professionnels de ce champ.

Numéro de collection: 
67

La paternalité et ses troubles

Aujourd’hui, les pères fréquentent en nombre les espaces traditionnellement réservés aux mères et aux bébés (consultations prénatales, maternités, consultations de PMI et de pédiatrie, crèches, etc.). Les professionnels, en majorité des femmes, peuvent se trouver démunis face à ces hommes engagés dans une paternité de proximité qui bouscule les représentations traditionnelles du père. Ils le sont d’autant plus que, souvent, ils n’ont bénéficié d’aucune formation sur la transition vers la paternalité et ses avatars, ainsi que sur son impact sur le couple et la vie familiale.

Cet ouvrage, émaillé d’illustrations cliniques, offre une description du processus normal du “devenir père“ et de ses perturbations. Prenant en compte les influences réciproques qui s’exercent au sein de la triade père-mère-bébé, il propose des repères pour accompagner la paternalité.

Numéro de collection: 
66

Soutien à la parentalité et contrôle social

Un texte de Gérard Neyrand qui analyse la montée en puissance du thème de la parentalité depuis son investissement par les sciences humaines dans le cadre d'une clinique du lien, jusqu'à sa popularisation politico-médiatique récente dans une perspective de soutien mais aussi de contrôle des parents.

Numéro de collection: 
65

Grandir avec les écrans "La règle 3-6-9-12"

De nombreux parents et professionnels sont désorientés. A partir de quel âge offrir à l’enfant une console de jeux ou un premier téléphone ? Combien d’heures le laisser au quotidien devant la télévision ou l’ordinateur ? Quels cadres lui fixer?
C’est le but de la règle « 3-6-9-12 » de répondre à ces questions, aussi bien pour l’usage des écrans en famille qu’à l’école, et pour tout âge.

Numéro de collection: 
64

La victime dans tous ses états

La victime, figure emblématique de notre société est analysée dans ses dimensions singulières et sociales. Sur un plan psychique, se sentir victime, être victime, revendiquer le statut de victime, refuser la condition de victime, s’identifier à la victime… ne participent pas des mêmes enjeux et appellent à des positionnements professionnels différents.

Au-delà de la clinique, est questionnée la place actuelle de la victime dans la société. Figure courtisée par les médias, les experts, les soignants, la victime est au centre des réformes judiciaires ainsi que des débats politiques. Nouvelle forme d’idolâtrie dans une ère de victimisation généralisée ou gain de reconnaissance et de prise en compte des victimes dans l’évolution des droits humains?

- - -

Numéro de collection: 
63

Hypersexualisation des enfants

L’hypersexualisation indique la pression qui pousse les enfants à entrer dans une sexualité abusive qui n’est pas de leur âge et qui vient entraver leur processus de développement et leur propre rythme d’appropriation de la sexualité, la construction de leur vie psychique.

Numéro de collection: 
62

Prise en charge des délinquants sexuels

Depuis 1980, les recherches cliniques sur les auteurs de violences sexuelles permirent de sortir les délinquants sexuels de l’ornière de la perversion. Ce texte de André Ciavaldini montre l'importance d'assurer des soins aux auteurs en articulation avec une approche judiciaire.

Sur ce thème voir aussi Pédophilie : de la pulsion à l’interdit,  un documentaire réalisé par Xavier Deleu (52’, sur TLC ) qui témoigne de l'importance d'assurer des soins tant aux victimes qu' aux pédophiles.

Numéro de collection: 
61

Protection de l’enfance et paniques morales

Le champ de la protection de l’enfance et de la jeunesse offre un terrain privilégié aux paniques morales : un « fait divers » embrase l’opinion publique, suscite l’effroi, provoque l’indignation collective au nom de la norme en vigueur, pointe le coupable idéal, avant de provoquer un nouvel agencement politique. Partant de l’exceptionnel, la panique morale n’est pas une émotion fugace, elle suscite une altération durable des représentations culturelles. Et des changements sociaux.

Au travers de quelques épisodes de « paniques morales » qui ont contribué à orienter les choix politiques en matière de protection de la jeunesse, ce livre documente l’évolution de la sensibilité sociale à l’égard des déviances sexuelles dont les jeunes sont victimes ou coupables depuis la fin du XIXe siècle. L’analyse porte sur les acteurs (justice, experts, intervenants sociaux, entrepreneurs de morale, média, victimes, accusés), et sur les étapes du processus allant de la constitution d’un problème social, au fil d’une émotion populaire, à la prise en charge politique de ce problème.

Numéro de collection: 
59

Cyberdépendance et autres croquemitaines

Internet et les jeux vidéo appartiennent maintenant à notre quotidien, ce qui ne les empêche pas d’être régulièrement au centre de polémiques. On leur prête volontiers une influence négative sur les nouvelles générations. C’est ainsi que depuis quelques années, le concept de « cyberdépendances » est utilisé pour évoquer l’usage abusif qui peut être fait de ces technologies. On pourrait être accro à celles-ci comme à une substance psychotrope. De la même façon, elles sont accusées d’engendrer de la violence et des passages à l’acte. Au même titre que le rock and roll, il y a quelques années, elles sont suspectées d’entretenir chez les jeunes un imaginaire malsain. Des faits divers, parfois dramatiques, viendraient ponctuellement créditer ces hypothèses. Néanmoins, les résultats des recherches menées sur ces questions invitent à nuancer sérieusement ces affirmations.

 

Pascal Minotte est psychologue, psychothérapeute et chercheur à l'Institut Wallon pour la Santé Mentale (IWSM) en Belgique. Dans ce cadre, suite à une demande de la Région wallonne, il réalise, avec son collègue Jean-Yves Donnay, une recherche sur les usages problématiques d'Internet et des jeux vidéo. Celle-ci, réalisée en collaboration avec l'ASBL Nadja et le Groupe de recherche interdisciplinaire en communication & internet (FUNDP), fait l'état des lieux des connaissances sur la question. De ce travail est né un module de formation adressé aux professionnels des secteurs médico-psychosociaux.

Télécharger le rapport de la recherche "Les usages problématiques d'Internet et des jeux vidéo : synthès, regard critique et recommandations", ISBW, 2009

Numéro de collection: 
47

Accompagnement et alliance en cours de grossesse

Le temps de la grossesse, longtemps resté dans l’ombre, fait désormais l’objet d’une attention interdisciplinaire. Soutenir la confiance des parents en eux-mêmes d’abord, aider à une reconstruction parfois, optimiser la qualité de l’environnement de la femme enceinte, préparer l’accueil du nouvel enfant dans une véritable alliance avec la famille, deviennent des  enjeux de santé publique. L’occasion de rencontres structurantes avec les professionnels est unique dans la trajectoire des parents. Les soins corporels offrent une occasion d’éprouver sécurité et protection, ce qui a pu manquer aux adultes bousculés dans leur propre trajectoire. La réorganisation des traumatismes anciens grâce aux relations fortes nouées avec les divers intervenants offre des perspectives neuves de prévention dans le domaine de la maltraitance et de la santé mentale.

Numéro de collection: 
57

Qui a peur du grand méchant WEB ?

Dès à présent disponible en librairie, en Belgique et en France.

Ce livre reste disponible en téléchargement (version pdf et epub).

Numéro de collection: 
56

La grossesse psychique : l’aube des liens

L’échographie a apporté un savoir sur l’enfant à naître. Les « compétences perceptives du fœtus » lui permettent de réagir à son environnement et lui donnent un statut de sujet à part entière.  Mais de quel sujet parle-t-on ? 
Aux changements corporels et physiologiques de la gestation, s’articule un travail psychique intense : neuf mois pour penser l’enfant à venir et se penser mère, père de cet enfant.  Cette période interroge et ravive un passé relationnel  parfois « oublié ». L’enfant à naître convoque les acteurs du passé, liés ou non à des souvenirs traumatiques qui peuvent interférer douloureusement dans le processus  du « devenir mère » et du « devenir père ».
Accompagnant ce processus, les professionnels sont aussi interpellés à titre personnel. Comment garder son cadre de travail face aux émotions ?  Comment appréhender et donner sens à ce que vit une mère, un père en souffrance ?

Numéro de collection: 
55

Événement traumatique en institution

Lorsqu’un événement violent ou accidentel surgit dans une institution, c’est tout un système qui en est impacté. Faire face à cet événement devient, dès lors, une nécessité. Qu’il s’agisse des bénéficiaires, des personnes qui y travaillent ou de l’institution elle-même, chacun sera amené à s'ajuster pour qu’un nouvel équilibre advienne et que la vie puisse reprendre son cours. Or cela s’avère souvent difficile car la crise vient révéler les failles de tout système. Ceci peut rendre inutilisable les ressources en présence. Ce livre propose des repères pour penser la crise et ses effets pour que chacun, à son niveau, puisse inventer une façon de réagir la plus respectueuse de ses propres besoins et de ceux d’autrui.

Sommaire
Vivre le choc et y faire face
Passé le choc, assurer la transition
Veiller au retour d’un équilibre

Numéro de collection: 
54

L'adolescence aux marges du social

Dès à présent disponible en librairie, en Belgique et en France.

Ce livre reste disponible en téléchargement (version pdf et epub).

Numéro de collection: 
49

Confidentialité et secret professionnel NOUVELLE EDITION

Le professionnel ou le bénévole en relation avec des enfants, des adolescents ou des adultes est amené à recevoir des informations dans le cadre de son mandat ou simplement à titre de confident. Cette position d’écoute engage l’intervenant dans un cadre voire dans des obligations de confidentialité et de secret professionnel. Les références légales, les codes et les pratiques diffèrent d’un secteur professionnel à l’autre. Entre contrôle social et relation d’aide, quel choix la société démocratique pose-t-elle en créant une obligation de respect du secret professionnel ? Par ailleurs, le travail en réseau pose une question complexe de secret professionnel partagé.

Ce livre fait état de la question à la lumière des débats associés à la dernière modification du code pénal.

Numéro de collection: 
3 BIS

Ces familles qui ne demandent rien

Vouloir protéger des enfants victimes de maltraitances, de négligences et tenter d’aider leurs parents pour leur permettre de se montrer plus compétents, amène régulièrement les intervenants de la protection de l’enfance à devoir faire face à un premier obstacle : comment convaincre ces familles d’accepter les aides qui leur sont proposées ou imposées ? Passée cette première difficulté, de nouvelles questions apparaissent : est-il possible d’envisager, sans excuser ni condamner, ce qui dans leur histoire a pu conduire des parents à se montrer à ce point défaillants ? Comment s’assurer, ensuite, que ces aides, laisseront des traces positives durables dans l’histoire de ces familles.

Ce texte propose d’apporter des pistes de réflexions pour permettre à chacun de  trouver des réponses à ces interrogations et lutter contre le sentiment de découragement que souvent ces familles inspirent.

 

Numéro de collection: 
53

Fonction maternelle, fonction paternelle

Même si la parentalité donne à penser le contraire, les fonctions de la mère et du père restent bien différenciées. Paradoxalement, parce que nous n’avons pas à nous référer qu’à la seule anatomie mais au langage qui définit l’espèce humaine. La famille nucléaire reste le lieu où se transmettent à l’enfant les exigences de l’humanisation ; celles-ci supposent de soutenir l’irréductible discordance entre les mots et les choses, l’impossibilité pour les mots de dire tout le réel. Pour ce faire, chaque enfant en passera par les voies que les premiers autres qui l’entourent ont tracées pour faire face à cette condition.

 L’enfant a d’abord un lien avec un premier autre, qu’on appelle la mère, qui inclut une intimité, un corps à corps, une manière d’être parlé par cet autre... et ensuite, un lien avec un deuxième autre, qui se soutient davantage de la dimension symbolique, simplement parce qu’il n’a d’existence que par les mots. Il n’y a de père que dans le langage.

Numéro de collection: 
52

Les premiers liens

L’appétit relationnel du nouveau-né bouscule nos certitudes ancrées sur la satisfaction des besoins primaires comme socle à l’élaboration des premiers liens et nous amène aujourd’hui à considérer autrement le tissage de ceux-ci. Penser le lien, c’est reconnaître cette avidité et ce talent relationnels du nourrisson qui convoque la présence de l’autre à une place primordiale.

La mère et le père n’apparaissent plus comme les seuls partenaires désirant et suscitant la relation.

 

A la lumière de la clinique et en s’appuyant sur des recherches récentes, ce texte met en évidence le rôle des compétences relationnelles dans la construction des premiers liens entre le bébé et son partenaire primordial, -mère, père ou professionnel.

Il tente aussi de dégager les éléments fondateurs de la relation, qui sont incontournables dans la construction des liens précoces et qui constituent des ouvertures ou des pistes d’intervention dans nos pratiques.

 

Numéro de collection: 
51

Homoparentalités

Ce livre a pour but de tirer au clair certaines questions sur l’homosexualité et l’homoparentalité. Le terme « homoparentalité » désigne l’exercice de la fonction parentale par un couple formé de personnes de même sexe. Les questions suivantes se posent dans le cadre de ces nouvelles constellations familiales : Qu’est-ce qui constitue l’homosexualité ? Comment comprendre que des homosexuels ont le désir d’avoir des enfants ? Comment font-ils pour en avoir ? Que sait-on de la vie des enfants grandissant avec des parents homosexuels ? Comment se construisent-ils ? Qu’en est-il de la différence des sexes pour eux ? Sont-ils à même de devenir homosexuel à leur tour ?

Numéro de collection: 
50

L’attachement, un lien vital

Ce texte présente les principaux concepts qui aident à comprendre l'importance du lien d'attachement entre un bébé et ceux qui l'élèvent. Il aborde les notions de base de sécurité, d'attachement sécure ou insécure, de transmission transgénérationnelle ...
Les caractéristiques des soins parentaux y sont décrites ainsi que les facteurs qui peuvent jouer soit en les facilitant soit en les entravant.
La théorie de l'attachement expose comment la réponse adéquate aux besoins de l'enfant lui assure plus d'autonomie et lui donne un socle de flexibilité, de confiance en soi et en l'autre qui contribue à son développement optimal.
Au travers d'applications en crèche, à l'école maternelle ou en pratique clinique, le rôle du professionnel de la petite enfance peut favoriser le processus d'attachement et les soins parentaux adéquats tant dans une perspective de prévention que d'intervention clinique.

Numéro de collection: 
48

Le Jeu des Trois Figures en classes maternelles

Tous les spécialistes de la petite enfance s'accordent sur un point : le bébé a besoin de temps pour jouer, ou plus précisément pour apprendre à jouer. Car si l'enfant est naturellement porté au jeu, cette capacité a besoin, comme beaucoup d'autres, d'être exploitée au bon moment pour se mettre en place correctement. Il y a un temps pour apprendre à parler, un temps pour apprendre à marcher et un temps pour apprendre à jouer, et ce temps doit engager tous les sens. A défaut, les capacités d'invention, de création, d'humour et d'imagination en sont durablement réduites.
Hélas, les enfants sont aujourd'hui de plus en plus privés de ce moment formateur. Dès l'âge de deux ans, on les partage entre les apprentissages scolaires d'un côté et la télévision de l'autre. Or la télévision n'est pas un jeu, mais un spectacle. Et les effets de la consommation télévisuelle du jeune enfant a des conséquences problématiques bien au-delà de trois ans !

Infanticides et néonaticides

Ce livre se propose de donner du sens au non-sens des actes meurtriers d'enfants. En effet nous ne pouvons pas nous contenter d'un discours de surface qui laisserait penser que l'on tue son enfant pour des raisons sociales, de pauvreté, de divorce, ou toute autre explication rationnelle. Nous devons tendre vers une analyse qui s'inscrit dans notre spécificité humaine, qui approche notre identité relationnelle, là où la vie, affective et émotionnelle, fonde notre être, et nous rend Sujet. Ainsi, dans cet ouvrage, nous irons vers une compréhension profonde, intérieure, qui va là d'où les émotions surgissent et où se créent des enjeux psychiques souvent insoupçonnables, à l'origine de chaque histoire singulière. La compréhension ne cherche pas à excuser le crime commis mais à transformer le fait divers en récit de vie, afin de l'appréhender autrement et de le prévenir.

Numéro de collection: 
45

Parents défaillants, professionnels en souffrance

Confrontés aux troubles graves de la parentalité qui mettent l'enfant en danger tant psychiquement que physiquement, les professionnels impliqués dans la protection de l'enfance sont déstabilisés et vivent des mouvements émotionnels intenses. A la souffrance des enfants et des parents, fait écho la souffrance des professionnels. L'impact désorganisateur de la psychopathologie familiale sur le fonctionnement des équipes est encore trop largement sous-estimé et trop peu de soutien leur est apporté. Connaître et reconnaître cette souffrance au travail est indispensable afin de prévenir le « burn out » chez les intervenants et des dysfonctionnements graves dans les prises en charge des enfants et de leur famille.

Numéro de collection: 
44

L'observation du bébé

Partant de la signification de l'observation en général, ce texte développe l'observation du bébé : ses origines, les différentes techniques et ses limites. Dans le travail avec des enfants jeunes, l'observation est un outil remarquable qui peut utilement compléter notre compréhension des situations auxquelles notre métier nous confronte à condition qu'elle soit pratiquée avec prudence.

Numéro de collection: 
43

Qu’est-ce que la distinction de sexe ?

La controverse que suscite l'égalité de sexe témoigne de la confusion des idées à propos de la différence des sexes : port du voile islamique, prostitution, droits des couples homosexuels, mixité à l'école... les divergences qui nous traversent restent fortes.

Numéro de collection: 
42

Grandir en situation transculturelle

Dès à présent disponible en librairie, en Belgique et en France.

Ce livre reste disponible en téléchargement (version pdf et epub).

Numéro de collection: 
41

La souffrance des marâtres

L'image de la belle-mère - la marâtre - traîne un lourd passé derrière elle. Les femmes qui se retrouvent aujourd'hui dans cette position familiale, ont l'envie très compréhensible de s'en débarrasser.

Numéro de collection: 
40

Adolescence et risques

Si l'adolescence rime avec la prise de risques, il arrive que la mise en danger de soi prime sur la recherche de plaisir. Face à ces « auto-sabotages », pas toujours flagrants, les parents ressentent inquiétude, colère et impuissance, et il n'est pas rare que ces réactions soient partagées par les professionnels eux-mêmes, notamment du champ éducatif. 

Ces constats appellent une réflexion ouverte et tenace.

D'abord, il est essentiel de mieux connaître, à côté des prises de risques « démonstratives », celles qui sont marquées par le retrait : le défaut d'existence.

Ensuite, il est utile de se familiariser avec les ressorts psychodynamiques des prises de risques qui, lorsqu'un jeune est « accroc » à la mise en danger, excèdent les manifestations de la crise adolescente « normale » et s'articulent avec des histoires familiales marquées par la honte et les secrets douloureux.

Enfin, il apparaît que prendre soin des adolescents qui se fourvoient dans le risque et de leurs proches nécessite de prendre également soin des professionnels qui sont en charge des uns et des autres.

Numéro de collection: 
39

L’expérience quotidienne de l’enfant

L'enfant vit, au jour le jour, au fil des heures, sous le regard d'adultes, et cela beaucoup plus que par le passé. Cependant, ce regard est parcellisé. L'enfant est un sujet de préoccupation pour les familles et les pouvoirs publics. Les institutions vouées à sa prise en charge ont connu une croissance qualitative et quantitative, et néanmoins, qu'en a-t-il véritablement résulté ? Qui peut dire aujourd'hui en quoi consiste l'apport éducatif du quotidien, quelles sont les influences qui guident le plus l'enfant et quel est son sentiment vis-à-vis des intervenants auxquels il est confronté ? Il est difficile de se mettre à la place des enfants ; pourtant, le besoin d'une vision d'ensemble de ces nouvelles conditions de son développement se fait sentir.

 

Dominique Ottavi est professeur en Sciences de l'éducation à l'Université de Caen. Elle a notamment publié De Darwin à Piaget : pour une histoire de la psychologie de l'enfant (CNRS Editions, 2002) et, avec Marie-Claude Blais et Marcel Gauchet, Conditions de l'éducation (Stock, 2008).

Numéro de collection: 
38

L’enfant et la séparation parentale

De plus en plus de couples se défont laissant, au centre de cette blessure, l'enfant désarçonné. Comment adoucir l'éclatement du premier « triangle amoureux » dont il est issu ? Comment ne pas tomber dans les pièges d'un discours réparateur ? Comment lui offrir un cadre clair par rapport à sa « place d'enfant »? ...

sont autant de questions qui nous laissent en difficultés comme professionnels d'autant plus si nous sommes concernés de manière personnelle par de tels enjeux.

En relançant notre questionnement face aux nouvelles conjugalités nous pouvons aider l'enfant à s'y repérer, lui donner la parole face à certaines déroutes des adultes. A moins qu'il faille offrir une place à son chagrin ou à son silence...

En tant que thérapeute, conseiller ou référent habituel de l'enfant et de ses parents, nous devons pouvoir apprécier la tournure que prend l'investissement affectif entre parents et enfants afin d'aider ces derniers à soutenir le bouleversement de leur vie de façon positive.

 

Numéro de collection: 
37

Paradoxes et dépendance à l’adolescence

L'adolescence est un âge contradictoire où le rejet de l'adulte est à la mesure du besoin que l'adolescent en a, analyse Philippe Jeammet.

Les conflits naissent de la tension entre la peur de l'abandon et l'angoisse d'intrusion du jeune. Ce paradoxe peut pousser certains adolescents à la destructivité comme créativité du pauvre, c'est-à-dire de celui qui se sent impuissant. Avant de s'effondrer, de disparaître, un acte de vie, prométhéen en quelque sorte, reste toujours possible : détruire !
«Je n'ai pas choisi de naître » disent les adolescents qui ont des comptes à régler avec leur filiation ; mais « je peux choisir de mourir », déclarent-ils, affirmant par là une radicale différence avec ceux qui leur ont donné la vie et leur pouvoir démiurgique de refuser ce dont ils ont hérité et qu'ils n'ont pas choisi au profit d'une destruction qui leur appartient.

Numéro de collection: 
36

Loyautés et Familles

Le concept de loyauté couvre un champ étendu allant de la loyauté conjugale, familiale, filiale, fraternelle jusqu’à des formes liées à des contextes idéologiques ou culturels. La loyauté qui se différencie de la fidélité fait référence à des notions telles la confiance, le respect de la dignité humaine au travail, en politique…

Cependant, la loyauté comporte aussi des aspects aliénants lorsqu’elle provoque des fixations intrapsychiques qui peuvent conduire à des répétitions de comportements négatifs. La maltraitance des enfants, dans un processus transgénérationnel, en est un exemple.

Comment amener chacun à faire des choix de vie « sans trop d’aliénation », c’est-à-dire en permettant au désir du sujet de se réaliser, parfois au prix d’une certaine « déloyauté intergénérationnelle » ? En tant que professionnel, comment accompagner les familles à se construire dans le respect de la loyauté familiale et en se délestant de toute charge voire d’attentes de réparation ?

Numéro de collection: 
35

Le deuil périnatal

Parler des bébés morts, pendant la grossesse ou tout juste nés, n’est pas un sujet facile à aborder. Alors que le bébé occupe une place centrale dans notre société, de façon paradoxale sa mort avant terme reste un sujet tabou.La mort prénatale a un impact sur toute la famille, les enfants aînés mais aussi les grands-parents et les enfants à venir. Il s’agit d’un deuil bien particulier, contraignant les couples, au-delà de leur douleur indicible, à entreprendre un voyage psychique effrayant et totalement inédit.

Pris dans leurs propres émotions, comment les professionnels peuvent-ils accompagner cet évènement traumatique ? Comment accueillir la perte d’un enfant qui n’a pas pu naître ? Comment soutenir les parents ?

 

Numéro de collection: 
34

Adolescence et insécurité

Pourquoi associer adolescence et insécurité? Les adolescents seraient- ils fauteurs de troubles, ou responsables de l’insécurité? Pourtant, une réflexion argumentée questionne ce stéréotype.

Le sentiment d’insécurité contemporain paraît fondé à partir d’enjeux plus complexes que la seule «violence des jeunes». Il se déploierait au rythme de l’isolement individualiste grandissant. De ce point de vue, les adolescents sont à l’avant-garde. Moins parce qu’ils seraient particulièrement dangereux pour les autres, mais plus parce qu’ils sont en première ligne des bouleversements sociaux. Et les individus contemporains ne sont-ils pas livrés à une anxiété nouvelle, aussi plus enclins à retourner leur agressivité contre eux-mêmes?

Didier Robin est psychologue, psychanalyste, thérapeute familial. Il est également formateur au Centre Chapelle-aux-champs à Bruxelles.

Numéro de collection: 
34

Traiter les agresseurs sexuels ?

La représentation sociale de l’agresseur sexuel, entre un fou «bon pour  l’asile», un malade à soigner, un pervers à normaliser ou un criminel à punir, sanctionner ou enfermer à vie, soulève de multiples paradoxes. Le discours sécuritaire et normatif de nos sociétés modernes se trouve renforcé face aux recrudescences des cas de récidive pénal au sein de la  population d’agresseurs sexuels. L’auteur propose de séparer, voire de dissocier, le soin du judiciaire et d’adapter l’approche thérapeutique à la spécificité du fonctionnement psychopathologique de cette population.

Psychanalyste, maître de conférences en psychologie clinique à l’Université de Poitiers, membre statutaire du Laboratoire de  Recherche en Psychopathologie clinique: Nouveaux Symptômes et lien social (EA 4050), Amal Hachet possède une double expérience auprès des auteurs d’agressions sexuelles tant en qualité de psychologue expert qu’en qualité de psychothérapeute en milieux institutionnel et privé.

Numéro de collection: 
32

Points de repère pour prévenir la maltraitance

La nouvelle édition 2013 du livre Temps d'arrêt hors série de 120 pages est disponible sur simple demande

Comme l'édition précédente, il aborde des thèmes partant des questions des professionnels et de leur position de nursing, d'éducation ou d'aide tels :

Pour quelles raisons cet enfant ne parle-t-il pas des maltraitances qu’il subit

Les phobies scolaires

Les enfants de couples homosexuels
 

Numéro de collection: 
31

Qu’est-ce qu’apprendre ? Le rapport au savoir et la crise de la transmission

Qu’est-ce qu’apprendre ? cette question évoque immédiatement l’éducation et la pédagogie, leurs problèmes, leurs solutions. Cependant, apprendre est caractéristique de l’humanité et ne concerne pas que la jeunesse.

Numéro de collection: 
30

La clinique de l’enfant. Un regard psychiatrique.

Les professionnels de l'enfance sont de plus en plus interpellés par les parents pour des troubles présentés par leur enfant même très jeune, pour des difficultés d'apprentissage ou à la suite d'épisodes  traumatiques.

Numéro de collection: 
29

Les dangers de la télé pour les bébés

Des chaînes pour bébés âgés de 6 mois à trois ans s’installent actuellement dans les foyers sous un argument éducatif. Le psychiatre Serge Tisseron soulève ici les questions qu’elles posent, notamment du point de vue de la santé mentale du tout petit.

Numéro de collection: 
28

Pages