Séparation parentale

Se séparer est souvent une manoeuvre difficile et émotionnellement coûteuse pour chacun, chaque parent souhaitant, de plus en plus souvent, avoir sa "part égale" d'enfant. Le rôle essentiel des professionnels est d'aider les parents à recentrer leur réflexion sur le sort des enfants qui soudainement voient leur vie se couper en deux.

Cette thématique présente aussi des sujets directement en lien au développement de l'enfant pour prendre la mesure de celui-ci au coeur de la séparation.

Synonymes:

Résidence alternée dans un domicile unique : quels bénéfices pour l’enfant ?

Un entretien (02:23) avec Sylvain Missonnier, professeur de psychologie clinique de la périnatalité réalisé lors du 7e congrès européen de l’AEPEA  (link is external) "Corps à corps. Souffrances du corps et travail psychique chez le bébé, l’enfant, l’adolescent, la famille et les soignants" tenu à Bruxelles en mai 2014.

Garde alternée: les besoins de l'enfant

Dans la pratique quotidienne, de nombreux professionnels rencontrent des situations d’enfants dont les parents sont séparés. Au gré des évolutions sociale et familiale, l’organisation de l’hébergement de l’enfant entre son père et sa mère a également connu des changements. Ce livre propose d’envisager la question de la garde alternée à la lumière du développement de l’enfant. Age par âge, les besoins de l’enfant, notamment ses besoins de stabilité et de continuité sont étayés au travers de son attachement à ses figures parentales. Comment penser l’hébergement de l’enfant et les modalités de...

L’attachement, essentiel pour le développement de l’enfant

Un entretien avec Christine Frisch-Desmarez, pédopsychiatre et psychanalyste. (03:41)

La garde alternée : un principe progressif pour l'enfant

Trancher une fois pour toute l’hébergement de l’enfant lors de la séparation ne tient pas compte du fait qu’il grandit et que ses besoins évoluent. Aussi un principe de progressivité doit intervenir notamment en fonction de son âge.

La garde alternée : pas pour les tout-petits

Très tôt, le bébé tisse plusieurs liens d’attachement avec son entourage, mais une figure privilégiée se détache cependant et lui assure un sentiment de sécurité plus fort. La permanence de cette personne lui sera indispensable au cours des premiers mois.

La continuité, essentielle pour le bébé

Un entretien avec Christine Frisch-Desmarez, pédopsychiatre et psychanalyste. (02:36)

La crèche et la continuité pour le bébé

Un entretien avec Christine Frisch-Desmarez, pédopsychiatre et psychanalyste. (05:28)

Séparation parentale et continuité pour le bébé

Un entretien avec Christine Frisch-Desmarez, pédopsychiatre et psychanalyste. (03:29)

Quand le père part à la naissance de l’enfant

Un entretien avec Christine Frisch-Desmarez, pédopsychiatre et psychanalyste. (02:32)

Garde alternée : les besoins du nourrisson

Les besoins de continuité et de permanence du nourrisson excluent la garde alternée, de  même que les nuits à l’extérieur. En effet, particulièrement durant les périodes d’endormissement, le bébé a besoin de sa mère à titre de figure d’attachement première, rassurante, sécurisante.

Garde alternée : les besoins de l’enfant avant 2 ans

L'enfant de moins de 2 ans a développé ses capacités de symbolisation et d'expression. Aussi, si le "passage de bras" n'est pas réalisé de façon à lui préserver son sentiment de sécurité, il le fera ressentir à un parent, laissant croire à celui-ci que l'hébergement ne s'est pas bien passé chez l'autre parent. Sa notion subjective du temps et son besoin de continuité le mettent à mal s’il est soumis à des rythmes voire à des changements répétés. La garde alternée va à l’encontre des besoins de l’enfant de moins de 2 ans.

Garde alternée : les besoins de l’enfant de 3-6 ans

Même si l'enfant est capable de comprendre et de s'exprimer avec des mots, il est toujours nécessaire d'assurer une continuité chez lui. Des contacts fréquents avec le parent absent, des temps de vacances un peu plus longs permettront à l'enfant d'investir différemment chaque parent.

Garde alternée : les besoins de l’enfant de 6-12 ans

Entre 6 et 12 ans, l’enfant est sans doute le plus apte à supporter un hébergement alterné. Cependant, des conditions restent nécessaires : proximité géographique, proximité de l'école, absence de conflictualité entre les deux parents... Le sentiment de loyauté présent dans l'esprit de l'enfant donne également une teinte particulière à cette période.

Garde alternée à l’adolescence

La garde alternée revêt un caractère plus compliqué à l'adolescence. Le jeune veut acquérir plus d'autonomie, rencontrer ses amis, sortir, vivre des élans amoureux... La garde alternée présente alors un décalage dans l'encadrement, et l'adolescent usera d'ailleurs avec stratégie de cette situation. Le rapprochement avec l’un des parents sera dans certains cas utile à son développement psychique, voire le besoin d’expérimenter en continuité la vie chez un de ses parents, parfois celui qui a recréé une entité familiale avec fratrie.

Garde alternée : l’hébergement nocturne et l’âge de l’enfant

Un entretien avec Christine Frisch-Desmarez, pédopsychiatre et psychanalyste. (03:03)

Garde alternée : le calendrier de Brazelton, un cadre progressif et individualisé

Un entretien avec Christine Frisch-Desmarez, pédopsychiatre et psychanalyste. (02:32)

Garde alternée : ce qui aide l’enfant de plus de 5 ans

Un entretien avec Christine Frisch-Desmarez, pédopsychiatre et psychanalyste. (03:17)

Séparation parentale : maintien du lien aux deux parents

Un entretien avec Christine Frisch-Desmarez, pédopsychiatre et psychanalyste. (03:53)

Le syndrome d’aliénation parentale

Un entretien avec Christine Frisch-Desmarez, pédopsychiatre et psychanalyste. (03:32)

Garde alternée : Les repères du calendrier de Brazelton

Un entretien avec Christine Frisch-Desmarez, pédopsychiatre et psychanalyste. (02:55)

Quand le parent seul dort avec son enfant

Un entretien avec Christine Frisch-Desmarez, pédopsychiatre et psychanalyste. (06:25)

La garde alternée à penser au cas par cas

Un entretien avec Christine Frisch-Desmarez, pédopsychiatre et psychanalyste. (04:34)

Guide pour prévenir la maltraitance

Les professionnels de l’enfance peuvent tous être confrontés à une possible situation de maltraitance : voir des signes ou recevoir des informations qui les inquiètent. Or la maltraitance n’est pas un phénomène univoque : elle prend des formes et des degrés de gravité très variables. Les enjeux sont complexes et peuvent créer des tensions contradictoires.
Ce guide vise à rendre compte de cette réalité. Il présente l’essentiel des données actuelles concernant les mauvais traitements physiques, les négligences, les abus sexuels et la maltraitance psychologique. Le texte, dont le fil...

Christine Frisch-Desmarez

Christine Frisch-Desmarez est pédopsychiatre, psychanalyste, membre titulaire de la Société Belge de Psychanalyse (API). Elle est également formatrice au GERCPEA (Groupe d’Etudes et de Recherche Cliniques en Psychanalyse de l’Enfant et l’Adulte) à Luxembourg, et au GECFAPPE (Groupe d'Etude en Clinique Familiale Psychanalytique de la Petite Enfance) à Bruxelles et à l’Université Libre de Bruxelles.

Le professionnel face aux demandes d'attestations de parents séparés

Un entretien avec Pierre Delion, psychiatre et psychanalyste. (05:05)

S'abonner à Séparation parentale