Laissons une petite place à l'ennui

École, activités extra-scolaires, devoirs…les enfants ont des semaines bien remplies. Avec le risque qu’ils n’aient plus aucun moment pour ne rien faire, pour s’ennuyer. Et la culture ambiante qui prône rentabilité et performance n’encourage pas ces bulles de rien… Au contraire, chacune des activités proposées doit favoriser l’apprentissage de multiples compétences. Notre monde saturé en bruits, images, divertissements rend difficile la confrontation à nous-mêmes.

Or, pour grandir, l’enfant a besoin de moments pour s’ennuyer.  Cela lui offre l’occasion de découvrir ce qui va vraiment l’animer, lui laisse l’opportunité de se perdre dans ses pensées, de rêver, de créer… Il découvre le plaisir de faire germer quelque chose qui trouve sa source en lui. Petit à petit, il découvre qui il est, ce qu’il aime, ses aspirations, ses intérêts…

Mais quel parent, éducateur n’a jamais entendu cette plainte « Je m’ennuiiiiie ». Difficile de résister, de renvoyer l’enfant à lui-même, plutôt que de lui proposer une solution toute faite, d’allumer un écran…

Personne n’aime s’ennuyer mais pourtant avoir du temps de vide permet à chacun, enfant comme adulte, de se ressourcer, de se recentrer sur soi. Etre bien être bien avec soi-même sans avoir sans cesse besoin de stimulations, d’occupations, de l’autre pour se sentir bien

La campagne sur l'ennui invite parents et professionnels à interroger la place de l'ennui dans le quotidien des enfants.  

Elle se décline sous différents outils : 

  • Deux spots vidéos montrent comment de l'ennui peut naitre la créativité (Cliquez sur l'image pour découvrir les spots)

             

 

Partager