Fil d'actualités Yapaka

[Glané] Ces mères qui déballent la vie de leurs mômes sur internet

Dans un article publié sur slate.fr, une journaliste s'interroge sur les raisons qui peuvent pousser une mère à publier des informations intimes de ses enfants sur internet.
«Pourquoi est-ce qu’il y a toutes ces photos de moi sur internet?» est la question posée par une adolescente qui se rend compte de l'ampleur de ce que sa maman a dévoilé d'elle sur internet. 

[Film] Les chatouilles

« Les chatouilles », basée sur la vie d’Andréa Bescond qui réalise et joue son propre rôle dans le film, raconte la lutte d’Odette pour se reconstruire après avoir subi des abus sexuels répétés durant son enfance.  
Entre rires et larmes, on suit son parcours chaotique mais d’une puissante vitalité qui, malgré l’horreur, ne l’a jamais quittée. Elle démontre avec justesse combien la vie est cabossée, faite de chutes, de moments de grâce, de rechutes…Et combien des personnes présentes autour d'elle lorsqu'elle était enfant ont pu, à leur insu, constituer des appuis et éclairer un peu le tunnel qu'elle a dû traverser. 

[Glané] Gaël Leiblang joue sur scène les 13 jours de la vie éphémère de son fils

Dans un article sur Rue89, Gaël Leiblang raconte sa pièce de théâtre "Tu seras un homme papa" qui parle du décès, à 13 jours de vie, de son fils Roman. Un récit touchant, sous forme d'interview, sur la manière dont lui et sa femme ont accompagné leur bébé, le silence qui l'entoure, le vécu de ses trois filles, le soutien des équipes médicales...

[Extraits]

Groupe de parole pour parents en deuil perinatal MIZUKO

MIZUKO s’adresse à tout parent confronté au décès périnatal de son enfant. A l’origine, ce projet est issu de la rencontre de professionnels de la périnatalité et de professionnels de la santé mentale avec la souffrance indicible des parents venant de perdre un bébé. Ce groupe a pour objectif d’offrir un espace de parole, d’accompagnement et de soutien psychologique aux parents. Il leur propose d’aborder l’expérience de la perte avec d’autres, tout en respectant le cheminement et le rythme de chacun. Il permet également de rompre l’isolement ressenti par certains.

[Glané] L'one lance une campagne sur le langage

Dans le cadre de sa campagne sur le langage, l’ONE a réalisé des outils spécifiquement destinés aux professionnels de l’Accueil Temps Libre qui encadrent des enfants de 3 à 18 ans. Les 3 capsules vidéo et les 3 affiches ont pour objectif de sensibiliser  ces professionnels à soutenir dans leurs travail quotidien le développement du langage chez les enfants .

Le développement du langage est un processus constant qui commence dès la naissance. Les façons de parler et les comportements  des adultes influencent la manière de communiquer des enfants. 

[Glané] "Laissez les enfants s'ennuyer pendant les vacances"

Parce que l'ennui favorise chez les enfants la créativité, la résolution de problèmes, pousse à faire de nouvelles expériences, à l'indépendance, à se faire des amis, à découvrir ses centres d'intérêt, donne du sens... un article de slate.fr rappelle toute l'importance de l'ennui et ce même pendant les vacances. 

Découvrez l'article complet ici

Découvrez également la campagne "Laissons une petite place à l'ennui"  (spots télé, livre...).

Dire "gros caca" quand on donne un ordre à un objet connecté: (mauvaise) éducation?

Billet Invité: Françoise Guillaume

Article à lire de toute urgence car il pose une question encore non pensée et pourtant capitale pour les enfants d'aujourd'hui qui seront les adultes de demain:" Les enfants pensent que les enceintes connectées sont vivantes et c’est un problème": http://www.slate.fr/story/163907/enceintes-connectees-intelligence-artificielle-alexa-google-home-siri-education-enfants

La TV des petits matins enfantins

Billet Invité Françoise Guillaume

Un article gratuit sur un site payant parlant des émissions de télé pour enfants au petit matin: une vision du monde moins sexiste (mais surtout pas trop!), plus écolo (mais il y a des limites!), etc. Mais en plus, un univers hyper scandé et bruyant (l'auteur compare une même série de 1980 et 2018) ; le tout parsemé de publicités à un ryhme effrené et surtout non signalée oralement. Publicités genrées, pour donner de bonnes habitudes et à un rythme d'enfer: 14 pubs sur 3min30 alors qu'à 13h, il y en a 9 sur le même temps. A voir en détail sur le site Arrêt sur Images

Partager