Il y a fessée et fessée

Le psychiatre Pierre Delion se démarque d’une législation contre la fessée et prône davantage le soutien des parents en faveur d’une pratique éducative encourageant les potentialités de l’enfant mais limitant sa toute puissance. Il importe toujours...

[Livre] L’attachement, un lien revisité à l’adolescence

L’émergence de la sexualité, les remaniements identitaires, les enjeux liés à l’autonomisation sont autant de facteurs d’insécurité pour les adolescents et leurs parents. Ce texte propose une lecture dynamique de l’adolescence par la lorgnette de la théorie de l’attachement. Fondée sur la recherche de sécurité en cas de détresse, cette approche aide à comprendre les ressources psychologiques et relationnelles sur lesquelles les adolescents pourront s’appuyer afin de négocier les mouvements complexes de cette étape de vie. La manière dont les adolescents réguleront leurs émotions résulte à la...
Numéro de collection: 
99

Les paradoxes de la relation éducative

S’occuper d’adolescents dits difficiles, c’est constamment travailler aux confins du judiciaire, du sanitaire et de l’éducatif. A priori les deux premiers champs apparaissent mieux définis : on est coupable ou pas, malade ou non. Il est tentant de pousser les adolescents les plus difficiles vers un des deux  champs en espérant qu’à un problème défini on apportera une solution précise. D’où la plainte actuelle d’une judiciarisation et d’une psychiatrisation excessives. Excessive, parce que pas toujours justifiée, loin s’en faut ; mais excessive aussi, et c’est plus problématique, parce que ces...

[Audio] L’école contribue-t-elle à la santé psychique des jeunes ?

Une conférence de Jean-Pierre Lebrun, psychiatre et psychanalyste, enregistrée le 13 otcobre 2016, lors du Colloque "Santé mentale et école" à l'occasion de la Semaine de la santé mentale organisée par le CRéSaM.   Pour aller plus loin : Le livre de Jean-Pierre Lebrun, "les risques d'une éducation sans peine" , Temps d'arrêt, ocotbre 2016 Les  vidéos, La violence des jeunes et le...

Les trésors de l'ennui

[...]L’ennui est un écart, un espace-temps que le bébé découvre en naissant, ce quelque chose que nous pouvons appeler la « mère » présente, mais qui peut également s’absenter. Un « quelqu’un » qui peut satisfaire, mais aussi frustrer. Un temps de solitude qui anime le désir, engage l’imaginaire, soutient la créativité. Un temps indispensable au devenir soi. Parler de l’ennui, c’est parler de notre capacité à être seul, de notre caractéristique de petit homme dépendant, à la recherche de son autonomie et de la liberté de se construire un destin. À partir de l’ennui, du désœuvrement apparent...
Numéro de collection: 
94

Laissons une petite place à l'ennui

Découvrez dans ce petit spot de 30' comment de l'ennui peut naitre la créativité...

Laissons une petite place à l'ennui

École, activités extra-scolaires, devoirs…les enfants ont des semaines bien remplies. Avec le risque qu’ils n’aient plus aucun moment pour ne rien faire, pour s’ennuyer. Et la culture ambiante qui prône rentabilité et performance n’encourage pas ces bulles de rien… Au contraire, chacune des activités proposées doit favoriser l’apprentissage de multiples compétences. Notre monde saturé en bruits, images, divertissements rend difficile la confrontation à nous-mêmes. Or, pour grandir, l’enfant a besoin de moments pour s’ennuyer.  Cela lui offre l’occasion de découvrir ce qui va vraiment l’...

Comment l’enfant acquiert peu à peu la capacité d’être seul ?

Un entretien avec Claire Meersseman, psychologue clinicienne, psychothérapeute et thérapeute familiale. (05:01) Le bébé a un très grand besoin d'être en relation sociale, qu'on s'occupe de lui. Dans les premières semaines de vie, une réponse rapide...