Le secret professionnel en péril

La chambre a voté, ce jeudi 4 mai 2017, la proposition de loi modifiant le cadre du secret professionnel; les travailleurs sociaux de CPAS sont contraints de dénoncer ce qu’ils jugeraient être des « indices sérieux » d’un risque terroriste.

Outre l’imprécision périlleuse de cette notion, ces amendements remettent en question les valeurs de la démocratie, en affectent les droits fondamentaux et affaiblissent la relation de confiance nécessaire pour la lutte contre la pauvreté.  

En suivi d'un texte qui fait le point sur cet outil de travail qu'est le secret professionnel, voici quelques vidéos-interviews de Claire Meerseman, psychologue. Elle revient avec clarté  sur les fondements du secret professionnel qui ont toujours présidé à l’intérêt des personnes et qui organisent le travail en équipe et en réseau.  

 

 

 

Pages qui pourraient également vous intéresser

Le secret professionnel au service de l’usager

Un entretien avec Claire Meersseman, psychologue clinicienne, psychothérapeute et thérapeute familiale. (01:57)

« Pathos et post-vérité »

Un exposé de François Rastier, linguiste, directeur de recherche au CNRS (Paris ), à l'occasion du Colloque ...

Devoir de discrétion et secret professionnel : quelle différence ?

Un entretien avec Claire Meersseman, psychologue clinicienne, psychothérapeute et thérapeute familiale. (03:08) Le...

« Le point de vue du magistrat engagé aux côtés de la société civile »

Une conférence de Manuela Cadelli, juge, présidente de l’Association syndicale des magistrats, à l'occasion du Colloque ...

Dans quelles circonstances, le professionnel peut se délier du secret professionnel ?

Un entretien avec Claire Meersseman, psychologue clinicienne, psychothérapeute et thérapeute familiale. (03:10)

Clôture du Colloque "Le secret professionnel démantelé. Les terroristes font-ils la loi ?"

Un exposé de Myriam Saduis, comédienne, metteure en scène, auteure de Amor mundi, d’après Hannah Arendt,  à l'occasion du Colloque ...