Livres, vidéos, podcasts...

[Vidéo] L’art comme fonction sociale

Roland Gori, Professeur honoraire de Psychopathologie, invite chacun à faire de sa vie une œuvre... d'art.  Car, l'art est un rempart à la destruction de l'autre, du monde. Il n'est pas seulement un objet, une œuvre. Il est partout, dans les berceuses, dans la manière de s'habiller, d'aimer, de vivre. Il est toutes les actions, les paroles symboliques qui relient les humains. (02:41)

[Vidéo] Comment comprendre la montée actuelle du djihadisme ?

 Roland Gori, psychanalyste analyse en quoi le Djihad, qui a toujours existé et qui selon les interprétations est une guerre dirigée soit contre soi (comme recherche d'une élévation de soi) soit contre les autres, les infidèles, consitute aujourd'hui, plus qu'hier une menace pour les occidentaux et pour l'équilibre du monde ? Les facteurs expliquant cette montée du djihad violent sont multiples.

[Vidéo] Par la présence/absence de son parent, l’enfant apprend à être seul

Claire Meerseman (04:02) comment, au fur et à mesure du développement de l'enfant, ses besoins évoluent. D'abord, dans les premières semaines de sa vie, le bébé n'a pas la capacité d'attendre, il a donc besoin que les adultes répondent rapidement à ses demandes. De trop longs moments d'attente deviennent angoissants pour lui. 

Mais, petit à petit, en grandissant, le bébé aquiert la capacité de patienter : "Je prépare ton biberon, j'arrive.." suffit au bébé pour supporter l'attente. 

En tant que parents, après s'être ajustés au plus près aux besoins de son enfant, il n'est pas toujours facile d'apprendre à le laisser sans une réponse immédiate. Or, c'est en le laissant gérer de petites difficultés qu'il est capable d'affronter seul, qu'il va apprendre l'autonomie. 

[Vidéo] Comment l’enfant acquiert peu à peu la capacité d’être seul ?

Un entretien avec Claire Meersseman, psychothérapeute et thérapeute familiale (05:01) qui évoque le besoin du bébé d'être en relation, fondement à la capacité d'être seul. Dans les premières semaines de vie, une réponse rapide de ses parents à ses appels, ses besoins est nécessaire. Pour construire sa capacité à être seul, à supporter l'ennui il aura besoin de s'appuyer sur la qualité de la relation, sur la confiance qu'il a dans les adultes. 

[Vidéo] Comment intervenir dans le cadre de négligence d’un enfant ?

Claire Meersseman, psychologue, insiste sur l'importance de créer une alliance avec les parents d'enfants négligés, de les rencontrer et de pouvoir les aider à trouver un réseau d'aide. Généralement, ces parents ne sont pas ceux qui se montrent à la sortie de l'école, parlent avec les enseignants... Ce sont des parents qui, bien souvent n'ont pas confiance en eux et éprouvent donc de la difficulté à faire confiance à autrui. Ils peuvent se montrer méfiants vis à vis des autres, peu enclin à échanger.(04:26)

[Vidéo] L'ennui, vide créateur ou vide angoissant ?

Claire Meersseman, psychologue, psychothérapeute, décrit les conditions nécessaires à la vitalité de l'ennui et, à l'inverse, le vertige que le vide peut susciter quant les expériences premières de l'enfance sont teintées de négligence. 

[Vidéo] En tant que professionnel, que partager des confidences d’un enfant et avec qui ?

Claire Meersseman (04:02) analyse comment, en cas d'inquiétude et de doute de maltraitance, réfléchir avec un tiers professionnel, les questions de secret professionnel, de devoir de discrétion, les pistes à privilégier selon le degré de danger pour l'enfant. Selon l'analyse de la situation, il s'agira de contacter une équipe SOS Enfants, le SAJ,  d'alerter les autorités judiciaires...

[Vidéo] Le secret professionnel au service de l’usager

Claire Meersseman (01:57) explique combien le secret professionnel est d'abord et avant tout au service du citoyen. En effet, dans notre société, les législateurs ont véritablement choisi de privilégier l'existence de ces espaces de confidences, et ce même si dans certaines situations les informations pourraient être utiles à la justice.

[Vidéo] Construction identitaire de l'enfant en famille monoparentale

Didier Houzel, pédopsychiatre évoque l’identification de l’enfant aux deux figures, féminines et masculines, également éveillée en contexte monoparental.  En revanche, le déni de l’autre sexe dans le chef d’un parent, notamment en situation monoparentale, constitue un obstacle pour l’enfant quant à son identification à l’autre sexe. (02:16)

Partager