Maîtrisons les écrans : La campagne 3-6-9-12 donne des repères

Dans une société où le virtuel a pris une place prépondérante, quelles peuvent en être les conséquences sur l’enfant ? Sans céder aux sirènes de la technologie ni à la panique face au monde numérique, il s’agit de mieux comprendre l’impact des écrans au cours de la vie de l’enfant. La confrontation aux mondes virtuels et le vécu émotionnel qui y est associé sera différent selon son stade de développement. En effet, au fur et à mesure qu’il grandit, et s’il est accompagné dans ses découvertes, il sera de plus en plus outillé pour faire face aux contenus qu’il perçoit.  
Disposer de repères peut aider parents et professionnels à adapter la consommation des écrans à l’âge de l’enfant.

Pas de TV AVANT 3 ans :
L'enfant a d'abord besoin de mettre en place ses repères spatiaux, puis temporels. Les premiers se construisent à travers toutes les interactions avec l'environnement qui implique ses sens, et les seconds à travers les histoires qu'on lui raconte et les livres qu'il feuillette.
Evitez la télévision et les DVD dont les effets négatifs sont démontrés.
Les tablettes tactiles peuvent être utilisées au même titre que tous les jouets traditionnels, mais dans un accompagnement ludique. [lire la suite]

Pas de console de jeu AVANT 6 ans :
Evitez la TV et l'ordinateur dans la chambre.
Fixez des horaires aux écrans et respectez les âges indiqués pour les programmes.
Préférez les jeux vidéos que l'on joue à plusieurs à ceux que l'on joue seul : les ordinateurs et les consoles de salon peuvent être un support occasionnel de jeu en famille, voire d'apprentissage accompagnés.
N'offrez pas une console ou une tablette personnelle utilisable à tout moment à votre enfant : à cet âge, jouer seul devient rapidement stéréotypé et compulsif. [lire la suite]

Pas d'Internet seul AVANT 9 ans :
Evitez la TV et l'ordinateur dans la chambre.
Etablissez des règles claires sur le temps d'écrans.
Paramétrez la console de jeu du salon.
A partir de 8 ans, si vous créez un compte pour votre enfant sur l'ordinateur familial, expliquez-lui le droit à l'image et le droit à l'intimité. [lire la suite]

Pas de réseau social AVANT 12 ans :
Continuez à établir des règles claires sur le temps d'écrans.
Déterminez avec votre enfant l'âge à partir duquel il aura son téléphone mobile.
Rappelez régulièrement les 3 règles de base d'Internet à assimiler par tous:
1/ tout ce que l'on y met peut tomber dans le domaine public;
2/ tout ce que l'on y met y restera éternellement
3/ tout ce que l'on y trouve est sujet à caution : certaines données sont vraies et d'autres fausses. [lire la suite]

APRES 12 ans :
Votre enfant "surfe" seul sur la toile, mais convenez d'horaires à respecter.
Evitez de lui laisser une connexion nocture illimitée depuis sa chambre.
Discutez avec lui du téléchargement, des plagiats, de la pornographie, du harcèlement,...
Refusez d'être son "ami" sur Facebook. [lire la suite]

La campagne

La campagne est mise à disposition de tous les organismes de l'enfance et de l'aide à la jeunesse et se décline en :

Téléchargement: 

Outils à télécharger

Vidéos en lien avec cette campagne

L'écran entre la mère et l'enfant

Un entretien avec Pascale Gustin, psychologue clinicienne et psychanalyste. (03:32) 

Lorsqu'une maman est en train de regarder la télévision ou un écran avec son bébé dans les bras, elle devient toute entière absorbée et détourne les yeux de ce dernier.
Or, le bébé grandit à travers ce qu'il lit dans les yeux de sa maman. A travers leurs échanges de regard, ils apprennent à se connaître, se découvrent, et le monde émotionnel de bébé se développe. 

Livres en lien avec cette campagne

[Livre] Coopérer autour des écrans

Disponible en librairie, ce texte de Pascal Minotte, psychologue, questionne notre place éducative dans l'accompagnement des enfants et adolescents aux usages des écrans, telle une nouvelle donne technologique.

 

Numéro de collection: 
96

[Livre] Grandir avec les écrans "La règle 3-6-9-12"

De nombreux parents et professionnels sont désorientés. A partir de quel âge offrir à l’enfant une console de jeux ou un premier téléphone ? Combien d’heures le laisser au quotidien devant la télévision ou l’ordinateur ? Quels cadres lui fixer?
C’est le but de la règle « 3-6-9-12 » établie par Serge Tisseron : répondre à ces questions, aussi bien pour l’usage des écrans en famille qu’à l’école, et pour tout âge.

Numéro de collection: 
64

[Livre] Les dangers de la télé pour les bébés

Des chaînes pour bébés âgés de 6 mois à trois ans s’installent actuellement dans les foyers sous un argument éducatif. Le psychiatre Serge Tisseron soulève ici les questions qu’elles posent, notamment du point de vue de la santé mentale du tout petit.

Numéro de collection: 
28

Pages en lien avec cette campagne

Réaliser vous-même une conférence : "les enfants et les écrans"

Pourquoi ne pas mettre un enfant de moins de 3 ans devant un écran ? A quel âge l’enfant est-il suffisamment « équipé » pour utiliser une console de jeux ? Comment et à partir de quel âge apprendre à nos enfants l’usage d’internet ?  La communauté scientifique dénonce en effet un usage précoce des écrans. En fonction des différents stades du développement de l’enfant, il y a un « bon » usage des écrans, un usage qui permettra à l’enfant d’en retirer le meilleur. Ce PowerPoint est un outil qui permet à chaque citoyen sensible à cette question de construire une animation, une conférence pour...

AVANT 3 ans

Avant 3 ans, l'enfant a besoin de mettre en place ses repères spatiaux, puis temporels. Les repères dans l'espace se construisent grâce à toutes les interactions avec l'environnement qui implique tous ses sens : la vue, l'odorat, le goût, l'ouïe et le toucher. Les repères temporels se mettent en place à travers les histoires qu'on lui raconte et les livres qu'il feuillette. En effet de nombreuses recherches démontrent et confirment aujourd'hui les dangers des écrans particulièrement pour les enfants de moins de 3 ans. Ceci est compréhensible au regard du développement des enfants : 1. Le...

AVANT 6 ans

Avant 6 ans, l’enfant a besoin de découvrir toutes ses possibilités: il est prioritaire qu’il ait des activités engageant ses dix doigts, pour développer son habileté motrice, et surtout son cerveau. Le risque des écrans est en effet qu’ils accaparent toute son attention, tout son temps. Il est important dès lors d’établir des règles claires sur le temps d’écrans, d’installer les écrans dans le salon, de préférer les jeux vidéos que l’on joue à plusieurs. Sentez-vous le droit de fixer des limites. Entre 3 et 6 ans Les avantages des écrans Certains jeux sur les écrans interactifs peuvent...

AVANT 9 ans

Avant 9 ans, l’enfant continue à mettre en place les différentes formes de son intelligence. Internet risque de brouiller les repères qu’il est en train de se construire. Pour éviter les pièges du web, l’enfant doit notamment assimiler la distinction entre espaces intime et public. Il est important d’installer les écrans dans le salon, de dialoguer en famille sur ce qui s’y passe et d’établir des règles claires sur le temps d’écrans. Sentez-vous le droit de fixer des limites. Entre 6 et 9 ans Les avantages des écrans Les diverses formes d’intelligence continuent à se mettre en place et les...

AVANT 12 ans

Avant 12 ans, l’enfant a besoin d’explorer la complexité du monde réel. Il a besoin d’éprouver ses relations sociales, de tester ses comportements et les réactions qu’ils suscitent, sans la distance créée par les écrans. Il est important de privilégier les jeux en famille et entre amis, dans la même pièce, d’installer les écrans dans le salon et de continuer à établir des règles claires sur le temps d’écrans. Sentez-vous le droit de fixer des limites. Entre 9 et 12 ans Les avantages des écrans C’est l’âge du téléphone mobile et de la découverte des jeux vidéo en réseau. La pratique des...

APRES 12 ans

Après douze ans Les avantages des écrans Les jeux en réseau développent l’aptitude à travailler en équipe et la curiosité vis-à-vis des autres , en termes de compétence et de savoir. Ils incitent chaque joueur d’une équipe à se poser cette question : dans mes relations, qui sait faire quoi ? - Qui connaît quoi ? Cette aptitude une fois acquise peut rendre d’immenses services dans la vie personnelle ou professionnelle. Deux comportements y sont très répandus : l’altruisme, c’est-à-dire le comportement social qui a pour but ultime le bien-être d’autres individus, où les sujets altruistes...

Textes en lien avec cette campagne

[Texte] Les réseaux sociaux, lieux de socialisation à l’adolescence

Les réseaux sociaux, mieux vaut ne pas s’y aventurer avant 12 ans parce qu’avant cet âge, l’enfant a besoin d’explorer et d’expérimenter la complexité du monde réel. Il a besoin d’éprouver ses relations sociales, de tester ses comportements et les réactions qu’ils suscitent, sans la distance créée par les écrans.

Domestiquer les écrans au rythme de l'enfant

Les écrans occupent désormais une place prépondérante dans nos vies et celles de nos enfants. Mais quelles conséquences cela peut-il avoir sur eux? Disposer de repères temporels peut aider parents et professionnels à adapter la consommation des écrans en fonction de l'âge des enfants.

Un texte paru dans la dernière édition de "Points de repère pour prévenir la maltraitance"

Les risques d’Internet, mythes et réalités

Internet, au même titre que tout progrès, comporte sa part de nouveaux risques. En permettant de dupliquer à des millions d’exemplaires la pensée humaine, l’imprimerie a servi aussi bien à populariser Gandhi que Mein Kampf. 

Enregistrements audio en lien avec cette campagne

L'accompagnement des enfants dans la découverte du monde des multimédias

Une conférence d'Emmanuel Thill, pédopsychiatre au Centre "Le Vert à soi" à Tournai, organisée par le Centre Scolaire de la ville de Celles. Le docteur Thill déplie la règle '3-6-9-12 Maîtrisons les écrans', visant donc la tranche d'âge 2,5-12 ans, sous l'éclairage de la relation enfant-parents autour de l'éducation aux écrans.

Nos jeunes face aux réseaux sociaux : p@rents connectés ?

Dans une première partie, Emmanuel Thill, pédopsychiatre au 'Vert à soie' à Tournai, déplie le processus de construction adolescentaire qui entre en résonance avec les offres et les dynamiques présentes sur les réseaux sociaux.  Ensuite, le Dr Thill répond à la question "Comment continuer à assurer les fonctions parentales, à aider l'adolescent à s'y retrouver, et surtout à ne pas s'y perdre ?"

Une conférence organisée dans le cadre de la journée "Les jeunes face aux réseaux sociaux", initiée par le Collège Sainte-Marie de Mouscron, section secondaire.

Partager

Pages qui pourraient également vous intéresser

Domestiquer les écrans au rythme de l'enfant

Dans une société où le virtuel a pris une place prépondérante, quelles peuvent en être les conséquences sur l’enfant ? Sans céder aux sirènes de la technologie ni à la panique face au monde numérique...

AVANT 3 ans

Avant 3 ans, l'enfant a besoin de mettre en place ses repères spatiaux, puis temporels. Les repères dans l'espace se construisent grâce à toutes les interactions avec l'environnement qui implique...

Ecrans en veille - Enfants en éveil

Nous vous invitons à rejoindre le mouvement « Écrans en veille - Enfants en éveil ». En effet, comme professionnels de l’enfance, vous n’êtes pas sans savoir que de nombreuses recherches démontrent...