Le Petit Chose

Le premier roman d'un célèbre écrivain qui cache à peine une autobiographie à la fois tendre et violente. L'histoire est celle d'un petit provincial pauvre et fragile dont on va suivre le parcours semé d'embûches, d'une enfance difficile à une maturité douloureuse. Cette sorte d'Education sentimentale avant l'heure s'adresse tout particulièrement aux adolescents à l'âme romantique et joue sur une identification très forte du lecteur à ce Petit Chose souvent si démuni devant la terrible école de la vie. Le style, de facture classique, fait de cette oeuvre un des romans les plus représentatifs de la littérature du 19e siècle et a valu à son auteur le surnom de "Dickens français". --Isabel Soubelet

Auteur: 
Alphonse Daudet
Type de ressource: 
Roman
Format: 
448 pages
Thématique: 

Partager

Pages qui pourraient également vous intéresser

Maltraitance et cultures

Lors d’une rencontre entre un intervenant et une famille immigrée, on se trouve inévitablement confronté à la problématique culturelle. Dans le domaine de la maltraitance, cette question peut s’...

Les paradoxes de la socialisation des jeunes

Dans le cadre du colloque « La jeunesse n'est plus ce qu'elle était... Du moins, on l'espère. » organisé par le Collectif des AMO du Brabant Wallon le 4 et 5 mai 09 à Louvain-La-Neuve

Internet, les jeux vidéo... et les identités plurielles.

La technologie ambiante n’est pas sans influence sur le développement de l’enfant. Il se construit aujourd’hui...

Quand l'enfant joue à "on disait que"

Vers 3, 4 ans, l’enfant entame les jeux de mise en scène qui traduisent ses préoccupations enfantines. Par le « faire...

L’art et l’autre

Enregistrement de la conférence "L’art et l’autre", donnée par Jean Florence, psychanalyste Planning familial Bureaux de Quartiers rue du Noyer 344 à 1030 Bruxelles Contact : Planning familial...

[Texte] Jouer pour grandir

Jouer est essentiel pour l’enfant.  A travers le jeu, il se construit, découvre le monde, apprivoise ses peurs, apprend à vivre ensemble, à créer… Trop souvent perçu comme une activité « futile » par...