L’enfant réel n’est jamais celui qu’on a rêvé

Imaginer son bébé, c'est le faire exister et déjà l'investir bien avant la naissance.

Désirer un enfant s'inscrit pour chacun dans des processus psychiques complexes qui relèvent de son histoire générationnelle, de son expérience comme enfant, de son projet de devenir parent et des valeurs sociales ambiantes, de la culture dans laquelle on vit...

Pour son enfant, chaque parent imagine le meilleur. Il le voit grand, beau et fort, lui prête toutes les qualités qu'il privilégie : intelligent, généreux, créatif, sportif.... Il l'imagine également toujours en référence à ses propres parents ou grands-parents.

Rêver son bébé

Les images de l'échographie matérialisent déjà le bébé attendu. Fille ou garçon ? Même si pour la plupart des parents les deux sont bienvenus, l'annonce du sexe amène une réalité autre. Se sentir père/ mère d'une fille ou d'un garçon est différent, ouvre une voie distincte de la vie : « J'avais vraiment l'intuition d'attendre un garçon et c'est une fille ! » « Enfant, je me suis occupée de mes petites sœurs, avec les filles je sais donc y faire mais, pour un garçon, je n'ai pas d'expérience... ». Chaque parent recueille, dans ces images, confirmation et assurance quant à ses attentes, ses craintes, ses espoirs. Les mesures et les données de l'échographie confirment la bonne santé du bébé et fournissent matière visuelle pour anticiper, rêver plus avant.

La naissance est une étape importante dans la confrontation à la réalité de l'enfant qui a occupé l'esprit durant tous ces mois de préparation. Un « travail de deuil » permet aux parents d'accueillir l'enfant différent, tel qu'il est et non seulement tel qu'il a été désiré et pensé. La plupart du temps, imprécis et ouverts, les rêves des parents laissent place au bébé tel qu'il est. La rencontre dans la réalité vient alors les confirmer ou prendre leur place.

À la naissance, parents et enfant se reconnaissent alors. L'émerveillement suscité par l'enfant réel chez ses parents leur permet de le découvrir sinon conforme à leurs attentes, du moins reconnaissable et tellement unique déjà dans ses mimiques, dans sa façon d'être.

Du rêve à l'enfant réel

Imaginer son bébé est indispensable à sa conception et à sa vie. L'accepter dans sa réalité de personne singulière et différente est tout aussi indispensable. Tout au cours de sa vie, l'enfant n'est jamais complètement tel que les parents l'ont imaginé ou espéré. Chaque étape de son développement remet en jeu les espoirs qu'on a mis en lui.

Mais, l'enfant n'est pas là pour réaliser les ambitions et les rêves des adultes, réparer leurs erreurs ou les deuils du passé. Le rôle des parents est d'accompagner l'enfant dans son développement, d'être à son écoute, de l'aider à construire son identité propre.

Des difficultés peuvent apparaître quand l'écart est trop important entre l'enfant rêvé et l'enfant réel. Dans d'autres cas, l'enfant reste trop longtemps, voire toute sa vie, l'enfant imaginaire de ses parents. De manière souvent inconsciente pour eux, l'enfant est alors placé dans une position où il porte des attentes et des espoirs qui appartiennent au passé, d'autant plus lourds qu'ils restent situés dans l'inconscient et/ou dans un secret telles les hontes familiales, les expériences traumatiques, les catastrophes sociales... Les parents projettent alors sur l'enfant des désirs réparateurs d'un manque d'amour, d'échecs, de deuils non faits, de blessures jamais cicatrisées...

Alors que les désirs conscients permettent à l'enfant de se construire, ces charges inconscientes contrarient lourdement son développement et parasitent les relations au sein de la famille.

Le désir d'être parent s'aligne sur les mêmes processus psychiques. Comme l'enfant idéal n'existe pas, il n'existe pas de parent parfait.

 

Le rôle du professionnel

Dans les situations difficiles mais aussi quand l'entourage n'y contribue pas, l'accompagnement des parents par des professionnels s'impose pour dépasser le deuil de l'enfant idéal : soutenir cette maman qui ne sait plus que faire avec son bébé qui pleure sans cesse alors qu'elle l'imaginait aussi calme que celui de sa sœur, accompagner ces parents qui auraient tant souhaité un garçon après le décès de leur petite Julie, alors que c'est une fille qui s'annonce...

Devenir parent, accueillir un enfant impose inévitablement de refaire le chemin de son histoire familiale. Amener le parent à évoquer ce qu'il attend de son enfant et que celui-ci ne peut lui apporter, va l'aider à se départir des traces non résolues du passé et ainsi diminuer l'impact des générations antérieures.

Dans un même mouvement, la parole d'un professionnel pour qualifier le bébé, le décrire positivement à son parent permet à ce dernier de le découvrir tel qu'il est et de l'investir peu à peu dans sa singularité.

Le professionnel a également un rôle important en cas de handicap, par exemple, car la façon dont les parents vivent cette réalité, leurs sentiments d'injustice, d'échec, de culpabilité influencent la manière dont ils vont investir l'enfant et le renforcer ou non dans sa différence.

 

>In "Points de repère pour prévenir la maltraitance", collectif, Temps d'arrêt, septembre 2010.

 

Campagne: 

Partager

Pages qui pourraient également vous intéresser

[Livre] A la rencontre des bébés en souffrance

Le bébé est un être en construction. A la naissance, il est doté d’une capacité lui permettant de tisser des liens avec autrui. Car, « un bébé seul » n’existe pas. Il dépend de son entourage et...

Lait noir [Roman]

La dépression post-partum est abordée de manière onirique et autobiographique per E. Shafak, qui en...

[Livre] L’attachement, un lien vital

Ce texte présente les principaux concepts qui aident à comprendre l'importance du lien d'attachement entre un bébé et ceux qui l'élèvent. Il aborde les notions de base de sécurité, d'attachement...