Protéger les intimités

A chaque âge, il y a des choses qu’on n’aime pas dire, qu’on garde pour soi. Ou alors qu’on ne dit qu’à certaines personnes, et pas à d’autres. Entre filles, entre garçons, entre parents, entre amis, entre frères et sœurs... Les enfants ont ce même besoin. Ils doivent trouver des espaces bien à eux : un coffre aux secrets, un journal intime... Il est important que les parents respectent cette bulle, dans laquelle l’enfant construit sa personnalité. Il s’agit de trouver l’équilibre qui lui fait sentir qu’il peut tout à la fois venir se confier quand il en a besoin et en même temps garder son jardin secret.
 
 
 

Je n’ai pas envie de te raconter ma journée. Pourquoi il faudrait toujours tout dire ?

Je suis inquiet quand il ne me dit pas ce qu’il a fait. J’ai l’impression qu’il me cache des choses, et pour moi, ça prend tout de suite des proportions énormes.

Ras-le-bol de ma mère ! Elle veut même que je commence la pilule. Elle comprend rien à rien.

L’autre jour, c’était plus fort que moi, j’étais tellement inquiète que j’ai fouillé l’armoire d’Hubert. Puis, j’étais gênée et j’avais un sentiment bizarre au point de ne plus pouvoir en parler avec lui. C’est con, cette impression d’avoir fait un geste qui me coupait la possibilité de communiquer avec lui, alors que, pourtant, c’est ça que je cherche.

Moi, je dis toujours à mes enfants : “D’accord, on n’est pas obligés de tout se raconter, chacun sa vie. Mais sachez que vous pouvez tout me dire, et qu’il ne faut pas garder des secrets que vous n’avez pas envie de garder.”

Là, ils me scient ! Ils viennent d’acheter un bouquin “Décoder les rêves de vos enfants”. On leur fait gober n’importe quoi. Un vrai cauchemar.

Jim et moi, on chat. Là, on peut vraiment dire ce qu’on pense. Les parents, comme les fautes d’orthographe, ça compte plus !

Nos deux enfants se disputent toujours quand ils sont avec nous. Mais je suis certain qu’ils ont plein de complicité, de secrets qu’ils partagent. Je le vois à des sourires en coin, des petits silences. Et ça me fait plaisir de savoir que, même s’ils se disputent, ils ont une vraie relation, en dehors de nous.

J’ai fait une tentative de suicide quand j’ai compris que depuis six mois, ma mère venait lire mon journal intime.