Quand l'enfant joue à "on disait que"

Vers 3, 4 ans, l’enfant entame les jeux de mise en scène qui traduisent ses préoccupations enfantines. Par le « faire semblant », l’enfant endosse tel personnage connu ou imaginaire, se projette dans un contexte « on dirait qu’on partirait en vacances »,  une scène « on dirait qu’on avait un accident » ; une manière de jouer ses émotions, de prendre acte de  sa vie intérieure, de l’apprivoiser, de la dépasser. Seul ou à plusieurs, l’enfant apprend à composer avec la distribution des rôles, l’issue de la mise en scène, en s’accordant aux autres. 

Cette vidéo est disponible au format mp4. Vous pouvez la télécharger afin de la visionner hors ligne ou de la graver sur un DVD. Télécharger la vidéo

Pages qui pourraient également vous intéresser

Les enfants aiment les jeux simples

Un entretien avec Sophie Marinopoulos, psychologue, psychanalyste. (01:59)

Trop de jouets empêche l'enfant de jouer

Hors de toute considération morale sur l’idée de gâter un enfant, trop de jouets empêche l'enfant de jouer. Quand l'...

La campagne Jeu t'aime

Jouer fait grandir. Or, le jeu occupe parfois trop peu de place dans l'esprit des adultes préoccupés par tout un tas d'autres choses. Comment redonner le goût du jeu, à cette activité gratuite, sans...

Jouer seul, jouer avec un adulte, les deux l'aident à grandir

Pour grandir, l’enfant a besoin de jouer seul et de jouer en relation avec ses parents, ses frères, ses sœurs, et...

Grandir, c'est se séparer... petit à petit

Grandir signifie aller vers l’inconnu. Pour maîtriser la peur engagée par cette découverte de la nouveauté, étape par...