[Vidéo] Quels sont les effets, sur l'enfant porteur de handicap, du surinvestissement excessif de certains parents?

Un entretien avec Roger Salbreux  (02:13), pédopsychiatre. 

Les enfants porteurs d’un handicap mobilisent une attention parentale et professionnelle particulière en regard de leurs besoins différents d’un autre enfant. La notion de surinvestissement interrogée ici ne concerne pas cet ajustement nécessaire à l’enfant de la part des parents et des professionnels qui l’accompagnent au quotidien. Le concept  de surinvestissement évoqué dans la vidéo parle d’une clinique qui témoigne d’un investissement excessif (non intentionnel) dans certaines situations  

Partant de cette clinique, Roger Salbreux, pédopsychiatre, évoque ces situations particulières. Certains parents d'enfants porteur d'un handicap sont habités par un puissant sentiment de culpabilité vis-à-vis de lui. Cela peut générer des relations dans lesquelles les mères, par exemple, ont un besoin impérieux de précéder chacun des besoins de leur enfant, de combler toutes ses attentes... Le développement de celui-ci est alors véritablement entravé, il ne peut pas grandir, enfermé dans ce stade de dépendance.
La nécessité de soins au corps très proximaux, peut, dans des cas extrèmes, donner lieu à des liens incestueux (imaginés et non agis) tant la fusion est présente. 
 

 

Entretien réalisé à l'occasion du Colloque "Soins, corps & langages" organisé les 15,16 et 17 novembre 2018 par l'ARIP.

Partager

Pages qui pourraient également vous intéresser

[Livre] A la rencontre des bébés en souffrance

Le bébé est un être en construction. A la naissance, il est doté d’une capacité lui permettant de tisser des liens avec autrui. Car, « un bébé seul » n’existe pas. Il dépend de son entourage et...