[Podacast] Une génération d'enfants d'intérieur a vu le jour

Un court podcast (5') de France Culture aborde la question du repli d'un nombre grandissant d'enfants qui vivent principalement à l'intérieur, sortent peu voire pas du tout. 

"Pour beaucoup le vaste monde serait en voie… de rétrécissement. Espace privilégié des virus, de l’insécurité, du froid, du danger, l’extérieur perdrait de plus en plus sa valeur exploratoire, son potentiel d’aventures et de découvertes, sa promesse d’émancipation et de liberté. Pour vivre heureux, vivons en intérieur. Contrairement à ce que l’on croit penser ou revendique parfois, la vie du dehors se réduit à peau de chagrin. Ainsi, d’après une enquête YouGov de 2018 menée dans quatorze pays d’Europe et d’Amérique du Nord, les adultes qui s’imaginent passer 66 % de leurs journées en intérieur y sont en réalité… 90 % du temps. Une étude a montré que si 70% des femmes New Yorkaises passaient du temps à l'extérieur au quotidien durant leur enfance, seulement 26% de leurs enfants le font."

Une tendance « cocooning » qui a émergé en 2006, renforcée aujourd'hui par la crise sanitaire : la présence des enfants à l’extérieur, dans les espaces publics, dans la rue, est de moins en moins acceptée surtout sans supervision de l’adulte, dangers potentiels vécus par les adultes-parents comme de graves menaces (voitures, pollution, virus, agressions...), laisser ses enfants seuls dehors, même à un âge avancé, pouvant même être perçu comme de la négligence.

Lien vers le podcast "Une génération d'enfants d'intérieur a vu le jour"

 

 Imprimer la page

Pages qui pourraient également vous intéresser

Depuis 30 ans, les changements de la conjugalité (précarisée, désinstitutionnalisée) et de la parentalité (tendance à la symétrisation de la relation parents-enfant, fonctionnement familial fondé sur