Cultures

[Livre] Points de repère pour prévenir la maltraitance

Observer des signes qui nous inquiètent chez un enfant, être confronté à une situaiton de maltraitance, de négligence ... sont autant de questions ouvertes dans ce Temps d'arrêt pour répondre concrétement aux questions qui se présentent aux professionnels dans leur position de nursing, d'éducation ou d'aide. 
Ce Temps d'arrêt hors-série de 120 pages est disponible sur simple demande ou téléchargeable en format pdf . Il est également envoyé mi-septembre dans les Hautes Ecoles, Universités et Cours de Promotion sociale. 

Numéro de collection: 
31

[Livre] Grandir en situation transculturelle

Mieux comprendre les enfants de migrants, les enfants de couples mixtes, les enfants adoptés dans un autre pays que celui de leurs parents et d'une manière générale tous ceux qui ont traversé plusieurs langues ou plusieurs mondes. Mieux comprendre aussi comment devenir parents en exil. Sont proposés des éléments théoriques, éducatifs et cliniques pour que la diversité de nos sociétés soit une chance et non un obstacle. Ces enfants doivent apprendre à transformer leur vulnérabilité transculturelle en véritable métissage créatif et moderne aussi bien à l'école, à l'hôpital que dans la société.

Ce livre est disponible en librairie, en Belgique et en France. Il reste disponible en téléchargement (version pdf et epub).

Numéro de collection: 
41

[Livre] Rites de virilité à l’adolescence

A l’adolescence, nombre de conduites à risque masculines relèvent de rites de virilité, de rites de l’entre-soi. Cette image de soi à glorifier alimente des formes de violence parfois ultimes telles les tueries scolaires, le djihadisme. S’y retrouvent, l’impossibilité de s’identifier aux autres, une haine farouche qui tient lieu d’affiliation au monde, une fascination pour l’image et le sentiment d’atteindre une sorte d’immortalité par la virulence de l’acte. L’ouvrage est surtout centré sur les différentes formes de violences masculines.

Numéro de collection: 
80

[Livre] La violence envers les enfants, approche transculturelle

Ce texte est disponible en librairie. Marie- Rose Moro, psychiatre aborde la diversité culturelle de nos sociétés qui ouvre sur la nécessité de la penser comme une ressource. En matière de protection de l’enfance, attribuer à l’autre culture des pratiques maltraitantes est souvent une mise à distance, un réflexe pour occulter sa responsabilité à prendre en compte les violences à l’œuvre qui touchent les enfants dans toutes les cultures.   

Numéro de collection: 
79

[Livre] Maltraitance et cultures

Lors d’une rencontre entre un intervenant et une famille immigrée, on se trouve inévitablement confronté à la rencontre culturelle. Dans le domaine de la maltraitance, cette question peut s’avérer particulièrement vive et source d’incompréhension. Le fait, par exemple, de frapper un enfant est considéré différemment selon la culture. Il est malaisé de s’en tenir de manière rigide à des règles préétablies, à une vision occidentale de la maltraitance. Mais à l’inverse, sous prétexte de tenir compte de la culture de l’autre, et donc de sa vérité en tant que sujet, faut-il accepter n’importe quel acte: du coup de savate à l’excision du clitoris? Certes non, mais comment faire la part des choses? Cette publication tente se frayer un chemin parmi ces questions.

Numéro de collection: 
7

[Texte] L’accueil des enfants migrants en collectivité

Ce texte court invite à la réflexion sur l'accueil des enfants ayant vécu des parcours de migration. Dans l'accueil de ces enfants, les repères des professionnels peuvent être bousculés, mis à mal. L'accompagnement et le soutien apporté aux familles supposent alors de pouvoir penser les enjeux de la migration mais aussi les logiques de loyauté activées par ces trajectoires souvent complexes. 

[Texte] L'art d'accommoder les différences

Le plus souvent les évènements qui mènent à des réflexions sur les « différences culturelles » se rapportent à des personnes venant d’ailleurs .Pourtant, des différences se marquent d’une autre façon, par exemple sur le plan du genre, d’une incapacité physique ou encore sur le plan de la famille. C’est tout cela la diversité, mais c’est beaucoup plus encore puisque les familles aménagent des manières de vivre et d’élever leurs enfants qui sont parfois (...)

Un texte paru dans Points de repères pour prévenir la maltraitance, Temps d’arrêt, yapaka, janvier 2014.

[Vidéo] En quoi le toucher participe aux apprentissages ?

Jean Epstein (03:15), psychosociologue, rappelle combien le toucher est un sens essentiel dans le développement des enfants. Chez les tout-petits, il est généralement bien stimulé et ce même dans les collectivités, ce qui n'est pas vrai pour les plus grands. Or, des jeux sensoriels pourraient être imaginés pour des enfants d'âge scolaire pour leur permettre de tester la rugosité, la douceur... et ainsi continuer de développer chez eux le plaisir de toucher. 

[Vidéo] Mère et bébé sans papier : quelles identités en devenir ?

Pour Christine Davoudian (01:45), médecin, outre les errances géographiques subies par ces mères, la violence symbolique de n'avoir pas de nom, pas d'inscription dans quelque lieu que ce soit, les fragilise extrêmement. Elles sont confrontées aujourd'hui, bien plus qu'hier, à des violences sociales qui les fragilisent dans leur rôle de mère. Si par le passé, le fait de n'avoir pas de papier signifiait être invisible, aujourd'hui, dans la société actuelle, ces femmes invisibles sont jugées, paradoxalement bien trop visibles et même indésirables dans le social. 

[Vidéo] Migrant « sans papier », une nouvelle clinique ?

Christine Davoudian (02:25), médecin, explique en quoi la migration d'hier et d'aujourd'hui diffèrent sur de nombreux points, ce qui va donc nécessiter que les professionnels changent de paradigme dans leur clinique. 

Actuellement, la migration est une migration de rupture, forcée. Les gens arrivent suite à des violences parfois extrêmes, ont un parcours migratoire long et semé de violences. Ils arrivent dans un pays où ils ne reçoivent aucun soutien, aucun contenant communautaire et peu d'espoir quant à l'avenir. 

[Vidéo] Les enfants migrants, passer d’une culture à l’autre

Marie Rose Moro (01:47), déplie toute l'importance, pour le développement de l'enfant en contexte migratoire, de valoriser sa langue maternelle mais aussi sa culture, son contexte familial... C'est ce qui va véritablement aider l'enfant à s’ouvrir à la culture d’accueil, à développer son identité.
Le rôle de l’école, de la structure éducative ou de soin sera déterminant à ce titre. 

Detachment [Film]

Film de fiction

Henry Barthes est prof remplaçant dans les lycées. Il vit seul. De temps en temps il va voir son grand-père dans un hospice. Quand il arrive à son nouveau poste, il est immédiatement confronté à la violence environnante ...

La famille contemporaine « fait »-elle de nouveaux enfants?

Depuis 30 ans, les changements de la conjugalité (précarisée, désinstitutionnalisée) et de la parentalité (tendance à la symétrisation de la relation parents-enfant, fonctionnement familial fondé sur le principe de consensus et non plus d’autorité, hédonisme mis à la place du devoir, grande accessibilité aux figurations de sexe, investissement de l’instant) ont été majeurs.

 Imprimer la page