[Inscription Webinaire] Enfants migrants : pour plus de tendresse sociétale et politique

Une conférence avec Marie Rose Moro, pédopsychiatre, le vendredi 24 mars de 12H à 13H Mieux comprendre les enfants de migrants, ceux qui sont nés ici, ceux qui migrent seuls ou avec leurs parents réfugiés, les enfants de couples mixtes, les enfants expatriés et d’une manière générale, tous ceux qui ont traversé plusieurs mondes. Mieux comprendre aussi comment devenir parents en exil et comment nous, professionnels de la petite enfance, de l’école, du social, de la justice, du soin pouvons aider ces enfants et leurs familles à transformer l’adversité en nouvelle chance. Ce webinaire est...

[Communiqué de presse] Diffusion de 4 spots "Ne laissons pas les écrans faire écran"

Des spots de 30 secondes diffusés dans les écrans publicitaires sur les chaines TV belges pour sensibiliser à la place des écrans dans les relations parents-enfants. Écrans et smartphones font partie de notre quotidien pour de multiples usages professionnels, administratifs, éducatifs, personnels, familiaux, amicaux… De ce paysage technologique captivant émerge un phénomène nouveau : la «technoférence». Ce sont ces multiples interférences provenant du monde numérique, [Lire la suite

[Vidéo] En quoi le silence autour de l’inceste emprisonne l’enfant ?

Aujourd'hui, la mise en lumière de l’inceste par le social n’en fait plus un sujet tabou, explique Françoise Hoornaert (02:52), psychologue clinicienne. Mais dans la singularité des situations, le silence se situe entre l'enfant et l'abuseur et se propage dans la sphère familiale (où certains sont au courant mais n'agissent pas). Le silence de l'enfant peut exister pour différentes raisons. Dans certaines familles, [Lire la suite]

[Vidéo] Inceste : quand le professionnel se sent dépassé lors d’un dévoilement

Yves-Hiram Haesevoets (04:30), psychologue clinicien, explique que le dévoilement peut surgir d'une parole, d'une phrase, d'un mot qui échappe à l'enfant et bouleverse le professionnel (enseignant, animateur...). Celui-ci ressent généralement une grande ambivalence entre colère, déni "ce n'est pas possible", "je connais le parent", stupéfaction... Il ne faut pas rester seul face à une telle révélation, la charge émotionnelle est trop forte et renvoie chacun à sa propre histoire, ses propres failles. Il est donc impératif [Lire la suite

[Affiche] Que faire en cas d'inquiétude d'une situation de maltraitance infantile ?

Tous les professionnels de l'enfance peuvent un jour se trouver en proie à des inquiétudes par rapport à un enfant. En cas de doute d'une situation de maltraitance, il est important de ne pas rester seul, d'en parler. Cette affiche rappelle les éléments auxquels porter attention et le réseau à qui s'adresser.
Consultez et imprimez l'affiche "Que faire en cas d'inquiétude d'une situation de maltraitance infantile ?" ou le document en format carte postale.

[Livre] Comme une tombe. Le silence de l’inceste

Le silence comme emprisonnement Le silence dans l’inceste est d’abord et avant tout à entendre comme emprisonnement, essentiellement par l’imposition qui y a présidé. Accompagnant l’acte, les paroles de l’auteur de l’inceste peuvent œuvrer comme de véritables verrous venant sceller l’enfermement. Il suffit par exemple d’évoquer à un enfant un danger, même diffus, comme l’impact destructeur d’une révélation sur un autre parent ou sur la famille tout entière. Laisser entendre que l’enfant, déjà impliqué à son insu dans un acte interdit, à parler, serait responsable d’un malheur, d’une...

[Texte] Pour quelles raisons un enfant ne parle-t-il pas des maltraitances qu’il subit ?

Au moment où un cas de maltraitance est avéré pour un enfant en âge de parler, la question se pose souvent de savoir pour quelles raisons celui-ci a gardé le silence et ne s’est pas confié, par exemple, à un professionnel qui l’entoure. La question que nous allons nous poser ici est « pourquoi cet enfant n’a-t-il pas parlé ?» plutôt que « qu’aurais-je dû faire pour qu’il parle ? ».

 Imprimer la page