Rôle des professionnels de l'enfance

Le Jeu des "3 Figures"

Une formation pour prévenir la violence à l'école, renforcer l'empathie, privilégier le recours à l'adulte et se détourner des chemins qui mènent au radicalisme.
Il est encore temps de vous inscrire à la prochaine session des 12 janvier et 12 avril 2016.
Infos et inscription ici.

Être porté pour grandir

Être porté s’applique au bébé, dans sa vulnérabilité première, à l’enfant, à l’adolescent et, tout au cours de la vie, à toute personne en situation de fragilité ou de soin. Dans ce livre, Pierre Delion, pédopsychiatre, présente le concept de fonction phorique à la base de l’aide à l’autre : porter l’autre, le prendre en charge, le soutenir dans les actes de la vie quotidienne. Aussi pour exercer cette fonction phorique auprès de l'enfant ou de la personne en difficulte,  les professionnels de la relation, ont eux-mêmes besoin d’être soutenus de façon phorique par les responsables de leurs organisations, elles-mêmes soutenues par les politiques publiques. In fine, c’est l’État qui est la clé de voûte de la solidité du système. 

Numéro de collection: 
111

[Livre] Prévenir la négligence

Dans ce nouveau livre "Temps d'arrêt", actuellement en cours de diffusion, Claire Meersseman, psychologue clinicienne, interroge les mécanismes  de la négligence. A bas bruit, cette maltraitance relève de multiples facteurs d’ordre personnel, parental, environnemental et sociétal. Les lourdes conséquences sur l’enfant appèlent à intervenir dès le plus jeune âge pour le protéger et soutenir l’établissement du lien parents-enfant fragilisé. Ce texte ouvre des pistes pour travailler ensemble, professionnels et familles.

Numéro de collection: 
107

[Livre] Jeunes et radicalisations

De tout temps, la jeunesse en quête de sens s’inscrit dans une métamorphose identitaire. Aujourd’hui, en rupture de perspectives et de références puissantes pour se sentir exister, des jeunes hommes et femmes sont  touchés par l’islamisme radical. Ce texte de David Le Breton, sociologue, propose une lecture de la radicalisation au travers de grandes figures anthropologiques : l'ordalie, le sacrifice, la disparition de soi...

Numéro de collection: 
104

[Livre] Les risques d'une éducation sans peine

L’école est en difficulté. En témoignent au quotidien, accrocs et dérapages d’être ensemble : harcèlement, phobie scolaire, violence « gratuite », affaiblissement de la légitimité des adultes…
A l’heure où le lien social est façonné par le diktat de la liberté individuelle au détriment du collectif, le processus desocialisation s’en trouve affaibli.
Désormais, l’école est devenue le lieu où s’affrontent deux forces contradictoires : l’individualité de l’enfant maintenu dans sa toute-puissance première et l’exigence de la vie scolaire irréductiblement référée au fonctionnement du collectif.
Cette opposition n’est pas nouvelle. Mais, l’auteur indique en quoi l’état des forces en présence s’est modifié au détriment de l’éducation et donc du développement même de l’enfant et de l’adolescent. 

Numéro de collection: 
91

[Livre] Coopérer autour des écrans

Pascal Minotte, psychologue, questionne notre place éducative dans l'accompagnement des enfants et adolescents aux usages des écrans. Tenant compte de nos propres pratiques des écrans et de nos représentations à leur égard, il nous revient de rester attentif à cette posture éducative. Ce texte invite à penser les questions et difficultés qui se posent à nous : comment accompagner les enfants et les adolescents dans leurs usages des écrans ?

Comment être une ressource pour eux alors que nous pensons qu’ils maîtrisent mieux que nous les outils ? Accompagner les nouvelles générations dans leurs usages des écrans nécessite aussi de dépasser les apparences et de se connecter au sens qu’elles donnent à leurs pratiques.

Disponible en version PDF .

 

Numéro de collection: 
96

[Livre] La violence des jeunes : punir ou éduquer ?

Ce livre est disponible en librairie.
Véronique le Goaziou, sociologue, analyse la violence des jeunes délinquants ou violents incarnés par les figures du «  jeune de quartier  » ou du «  jeune radicalisé  ». La pénalisation n’est pas l’unique solution, en dépit du recours croissant à la justice observé ces derniers temps. Il faut aussi compter sur les adultes, les familles, les parents et redire la force et l’efficacité de la pratique éducative et de la prévention.

Numéro de collection: 
89

[Livre] Développement et troubles de l’enfant 0-12 mois

La première année de la vie est une période très importante au cours de laquelle les bases de l’identité et de la sécurité intérieure de chacun se construisent dans le lien à [...]

Ce livre est disponible en librairie, en Belgique et en France et reste disponible grtauitement en téléchargement (version  pdf et epub). 

Numéro de collection: 
70

[Livre] Peut-on encore toucher les enfants aujourd’hui ?

Ce texte de Pierre Delion, pédopsychiatre, développe l'importance du toucher dans le développement de l' enfant.. A une époque où des affaires d’abus ont conduit à une inhibition générale du toucher comme moyen de communication entre adulte et enfant, il s’agit d’aborder le toucher avec nuances et de prévoir, pour les professionnels, des moyens d’en parler de façon aisée afin de se prémunir des avatars qui peuvent toujours survenir dans les relations entre adultes et enfants.

Ce texte est disponible en version pdf et epub, également en librairie

Numéro de collection: 
86

Comment comprendre qu’une mère puisse tuer ses propres enfants ?

Au cours de la grossesse, la plupart des femmes entrent peu à peu dans un état tout à fait particulier qui va leur permettre d’entrer en relation avec leur bébé. Cet état, que l’on nomme préoccupation maternelle primaire et qui se prolonge après la naissance, est la proximité qui permet à la mère de comprendre son enfant bien que celui-ci ne parle pas. Ainsi, la maman décode pleurs et babillages et apporte à l’enfant les soins nécessaires à ses besoins.

[Texte] Pourquoi ne pas céder aux demandes des parents de recevoir des photos de leurs enfants au quotidien, lors d’un voyage scolaire, camp, stage en internat…?

Un texte point de repère qui invite à la réflexion sur nos rapports aux médias sociaux, à nos manières d'êtres connectés mais aussi d'être séparés. Comment penser en équipe les questions liées aux éventuelles demandes de parents qui souhaitent recevoir quotidiennement des photos? Comment réfléchir à à la manière de communiquer avec les parents tout en respectant les moments d'intimité de l'enfant vis à vis de ses parents que constituent un camp, un voyage scolaire... 

Que faire en cas d'inquiétude d'une situation de maltraitance infantile?

Comment réagir aux confidences d'un enfant dévoilant une maltraitance?

Le repli soudain de cet adolescent me préoccupe?

Un enfant présente des bleus?

...

Tous les professionnels de l'enfance peuvent un jour se trouver en proie à des inquiétudes par rapport à un enfant. En cas de doute d'une situation de maltraitance, il est important de ne pas rester seul. Cette fiche d'information rappelle les éléments auxquels porter attention en pareille situation et à qui s'adresser.

Consulter la Fiche "Que faire en cas d'inquiétude d'une situation de maltraitance infantile"

[Outil Formation] L’importance du toucher dans la relation éducative

Un professeur d’éducation physique peut-il soutenir le fessier d’un élève pendant un exercice ? Un enseignant en maternelle peut-il aider un enfant aux toilettes? Un maître nageur peut-il soutenir le corps d’un enfant pour lui apprendre la brasse ? 

Cet outil de 4 pages traite de l'importance du toucher dans la relation éducative. Il aborde les craintes et les bienfaits du toucher dans le développement de l'enfant et la nécessité du dialogue autour de cette question. Des ressources vidéos, livres,... sont proposées.

Télécharger l'outil sur l'importance du toucher dans la relation éducative

[Texte] La parole de l'enfant dans un cadre de maltraitance

La parole de l’enfant doit être respectée, c’est une certitude. Mais l’entendre s’inscrit dans une réalité complexe : être à l’écoute, accueillir son avis, prendre en compte son point de vue, l’accompagner dans sa décision. Cette complexité est encore plus présente dans le cadre de la maltraitance parce que le professionnel pourrait être partagé entre, d’un côté, l’aménagement d’un espace favorable à la confidence et, de l’autre côté, l’obligation de partager avec d’autres tiers en vue d’assurer la protection de l’enfant. 

Les professionnels peuvent-ils encore toucher les enfants ?

Que la question soit posée donne à penser beaucoup et longtemps à la fois sur le propre de la position des enfants à notre époque et sur les multiples professions « spécialisées », actuelles qui s’associent aux enfants ! Leur est-il possible de grandir sans être touchés lorsque cela leur est nécessaire tant au niveau des apprentissages moteurs que des apprentissages psychologiques propres à des sujets en devenir ?

Un texte paru dans le livre Temps d'arrêt "Points de repère pour prévenir la maltraitance", mars 2013

Troubles de l'apprentissage : les dangers du (sur-) diagnostic

Au cours de ces 50 dernières années, la société a globalement évolué vers une individualisation et un estompement des repères. Dans ce cadre, les attentes vis-à-vis de l’école ont fortement évolué : l’institution-école, socialement structurante, était porteuse d’espoir, a priori bonne pour tous et considérée comme principal moteur de l’ascenseur social. Mais, actuellement, les institutions ne sont plus valorisées et, de son côté,  l’école n’a pas répondu à toutes les attentes. Dans le même temps,  l’impératif social de réussite scolaire n’a pas décrû, que du contraire.

Comment comprendre mon émotion face à ce parent, à cet enfant ?

Les expériences de notre enfance poursuivent leur effet à l’âge adulte au point d’imprimer leur marque sur certains de nos choix ou de nous amener à rejouer de vieux scénarios avec notre conjoint, notre patron, nos amis, les personnes avec qui nous travaillons. Ce mécanisme s’appelle le transfert car inconsciemment nous transférons des sentiments, des modes de relation sur une personne autre que le destinataire initial. [...]

Quand on demande aux professionnels de prendre position dans un conflit familial

Il arrive de plus en plus souvent qu’un parent demande que l’école (mais aussi la crèche, la garderie,…) fournisse une attestation actant de l’attitude de l’autre parent. Ces demandes sont souvent adressées à des personnes de première ligne (puéricultrice, enseignant) qui ne savent pas toujours que dire. En fait, la réponse doit venir de l’institution, du cadre clair qu’elle met en place, cadre sur lequel peut s’appuyer la personne qui en porte la parole.

[Audio] Clôture du Colloque "Le secret professionnel démantelé. Les terroristes font-ils la loi ?"

Un exposé de Myriam Saduis, comédienne, metteure en scène, auteure de Amor mundi, d’après Hannah Arendt,  à l'occasion du Colloque "Le secret professionnel démantelé. Les terroristes font-ils la loi ?" organisé ce 6 mai 2017 par l’APPPsy et l’Association Syndicale des Magistrats. 

[Audio] «L'effritement du secret professionnel et de la sécurité sociale»

Ecoutez en ligne cette conférence de Vanessa De Greef, docteure en droit, lors du Colloque "Le secret professionnel démantelé. Les terroristes font-ils la loi ?" du 6 mai 17 organisé par l’APPPsy et l’Association Syndicale des Magistrats.

Si vous souhaitez, vous aussi, que votre conférence soit enregistrée et reprise sur notre site, n'hésitez pas à envoyer un mail à yapaka@yapaka.be reprenant le programme de votre conférence, après accord, nous vous enverrons un enregistreur accompagné de son mode d'emploi.    

[Audio] «Couvrez ce dessein que je ne saurais entendre»

Une conférence de Gérald Deschietere, psychiatre, responsable des urgences aux Cliniques Saint-Luc, président du Conseil de l’Association des services de psychiatrie et de santé mentale de l’UCL, à l'occasion du Colloque "Le secret professionnel démantelé. Les terroristes font-ils la loi ?" organisé ce 6 mai 2017 par l’APPPsy et l’Association Syndicale des Magistrats. 

Le secret professionnel démantelé. Les terroristes font-ils la loi ?

Enregistrements Audio de la rencontre organisée ce 6 mai 2017, par l’APPPsy et l’Association Syndicale des Magistrats, au sujet du secret professionnel : • Accueil par Yvon Englert, gynécologue obstétricien, premier président du Comité national de bioéthique, recteur de l’Université Libre de Bruxelles : [PODCAST] « Le secret professionnel, un devoir obsolète dans la société hyper-connectée d’aujourd’hui ? » • Francis Martens, psychologue, anthropologue, président de l’APPPsy : [PODCAST] « Balises par gros temps »  • Philippe Noël, ingénieur civil, président du CPAS de Namur, vice-président...

Le secret professionnel en péril

La chambre a voté, ce jeudi 4 mai 2017, la proposition de loi modifiant le cadre du secret professionnel; les travailleurs sociaux de CPAS sont contraints de dénoncer ce qu’ils jugeraient être des « indices sérieux » d’un risque terroriste.

Outre l’imprécision périlleuse de cette notion, ces amendements remettent en question les valeurs de la démocratie, en affectent les droits fondamentaux et affaiblissent la relation de confiance nécessaire pour la lutte contre la pauvreté.  

Maltraitance des enfants : le secret professionnel, outil de travail des intervenants psycho-médico-sociaux

Face à la montée sécuritaire et aux prises de positions politiques et médiatiques, il est utile de rappeler que le secret professionnel est un outil de travail indispensable pour les intervenants de la sphère psycho-médico-sociale. Au-delà du rappel de ce fondement, il reste essentiel d’envisager cette notion du secret professionnel avec les nuances et subtilités qui s’imposent. Pour établir une relation de confiance qui permettra aux adultes comme aux enfants d’exprimer leurs souffrances même les plus intimes et de se faire aider, la notion de secret professionnel est essentielle. Inscrite...

Code de déontologie des psychologues, une étude importante de Me Thierry Moreau

Le 1er octobre, nous attirions l'attention sur une grave erreur dans le nouveau code de déontologie des psychologues. En effet sa rédaction allait à l’encontre des articles 458 et 458bis du Code pénal et des modalités de travail en Fédération Wallonie-Bruxelles. Nous invitions les psychologues à ne pas tenir compte de cet article, à se référer uniquement au Code pénal et le gouvernement fédéral à remettre le texte en chantier.

Marc Gérard

Marc Gérard est pédopsychiatre. Il a participé en Belgique à la création des équipes multidisciplinaires, spécialisées dès 1980 dans les situations de maltraitance d’enfants.  Depuis, il n’a cessé d’être engagé dans cette clinique, dont il a suivi les évolutions et les avancées. Il a dirigé le centre SOS Enfants de l’Université libre de Bruxelles, au CHU Saint-Pierre.

Sages femmes

Documentaire

Dans un contexte toujours plus médicalisé, un groupe de sages-femmes propose à Genève un accompagnement à la naissance différent.

Pendant 6 mois, le réalisateur Frédéric Choffat a suivi trois sages-femmes et trois couples dans cette aventure.

Classes vertes [Film]

Film de fiction

Jonathan, 7 ans, fait sa valise. Demain il part en classes vertes avec l'école. Mais sa maman nʼa pas envie quʼil parte. Et l'amour d'une maman, c'est bien connu, ça peut faire des ravages…

Un court métrage admirablement réalisé qui pourrait être montré en amorce de discussions en équipe, de formations,...

Profs et élèves sur Facebook

C'est une première aux Etats-Unis: ce 14 juillet 2011, le gouverneur démocrate de l'Etat du Missouri, Jay Nixon, a signé une loi interdisant l'envoi de messages privés sur les réseaux sociaux entre professeurs et élèves mineurs d'écoles publiques.
Comme nous avons eu l'occasion de l'exprimer  l'usage des réseaux sociaux donne à penser et invite à la prudence. Mais on ne peut que regretter cette rage législative qui veut penser à la place du professionnel, ici l'enseignant.

Partager