Manuel de survie pour parents d'ados qui pètent les plombs

La campagne "Manuel de survie pour parents d'ados qui pètent les plombs" se décline par les éléments suivants:

Cette campagne s'intègre dans une option de soutien aux parents. A titre documentaire, nous mettons en ligne le Rapport du Comité d’experts sur l’Enfance et la Famille "La Parentalité Positive dans l’Europe Contemporaine" réalisé dans le cadre de la Conférence Des Ministres Européens Chargés Des Affaires Familiales (XXVIIIème Session - 16 - 17 MAI 2006 - Lisbonne, Portugal) (Edition provisoire - 111pages - document.pdf )

Une version allemande du "Manuel de survie pour parents d'ados qui pètent les plombs" a été créée par la plate-forme germanophone de concertation en santé mentale (Psychiatrieverband der Deutschsprachigen Gemeinschaft).

Le livre et les affiches sont disponibles gratuitement via le Téléphone Vert (0800/20.000 ou infos@cfwb.be).

Outils

"Manuel de survie pour parents d'ados qui pètent les plombs - version allemande

La plate-forme germanophone de concertation en santé mentale (Psychiatrieverband der Deutschsprachigen Gemeinschaft) a initié et accompagné le travail de traduction du livre Manuel de survie. Le président et la coordinatrice de la plate-forme ( Achim Nahl et Martine Engels ) ont veillé de près à ce que le ton et l'ambiance des textes restent le plus près possible de l'original.

La version allemande du «Manuel» se trouve aussi sur le site de la plate-forme germanophone (www.psychiatrieverband.be). Une version imprimée est en préparation.  

Succès pour le "Manuel de survie pour parents d'ados qui pètent les plombs" en France!!!!!

La période des examens approche et avec elle son lot de désagréments entre parents et ados....  C'est le moment qu'a choisi France 2 pour diffuser un reportage au JT de 20 heures sur ce climat de tension familiale et l'a illustré par les trucs et astuces développés dans le Manuel de survie qui est  vendu depuis quelques semaines en France  et, pour le moment dans le top 100  sur Amazon.

Un beau succès pour cet ouvrage, que - en Belgique -  vous pouvez toujours obtenir gratuitement  - Merci, la Fédération Wallonie-Bruxelles :) - en le demandant sur Yapaka


 

Au-delà des bornes, se faire aider

Certaines situations mettent en échec les dispositifs parentaux les mieux ajustés. C'est le cas lorsqu'un adolescent refuse toute limite et multiplie les transgressions et mises en danger graves, y compris contre lui-même: tentatives de suicide, explicites ou masquées.

Repérer les signaux de détresse

Votre adolescent ne vous écoute plus. Il est devenu aussi aimable qu'un ours mal léché. D'ailleurs, avec son corps qui n'en finit pas de grandir, il se déplace avec une allure pataude!

Revisiter la famille

Parler de votre jeunesse à votre adolescent lui donne des repères et des éléments de comparaison. Peut-être ce récit sera-t-il bénéfique pour lui comme pour vous: cela détend d'enlever un masque d'éternel adulte; on se sent mieux, plus souple et léger dans sa tête...

Evoquer sa propre adolescence

Que vous le vouliez ou non, l'adolescence de votre fils ou de votre fille produit en vous une sensation de familiarité. C'est qu'avant d'être parents, vous avez vous aussi vécu l'âge ingrat. De telles réminiscences vous troublent parfois.

Garder le fil

Même si votre adolescent a fait une grosses bourde, ne le réduisez pas à son acte. Sanctionnez, puis essayez de prendre du recul tout en ne le lâchant pas. Ne le diabolisez pas, surtout devant d'autres personnes. Evitez les jugements d'éternité, du genre «Tu n'es qu'un... Tu n'arriveras jamais...».

Poser des limites

Votre adolescent souffle comme un phoque et lève les yeux au ciel dès que vous lui interdisez quelque chose. Rappelez-lui aussitôt votre place de parents et votre responsabilité, qui est de mettre des limites. Ne vous sentez pas coupables du ton sec qu'il vous pousse parfois à utiliser. Parlez de manière naturelle, avec vos mots.

Accepter d'être ringards

Les adolescents tiennent à se singulariser et ont la critique facile à l'égard du passé. Ils ne font, pour autant, pas table rase des générations précédentes. C'est plus subtil : ils s'en inspirent tout en les rejetant; ils ne prennent pas tout tel quel, mais mastiquent et transforment ce qu'ils empruntent à leurs parents et à leurs aïeux.

Débattre

Les adultes disent noir... et certains adolescents disent blanc, même s'ils n'ont aucun argument. Un jeune travaille très mal à l'école... mais à son avis il va de soi que ses parents lui offriront un MP3; un autre est certain que tout lui est dû et refuse de voir l'écart béant entre l'ampleur de ses exigences et la réalité de ses besoins.

Calmer le jeu

Votre adolescent vous boude et ça crée une ambiance tendue à la maison? Vous vous questionnez: est-il nerveux à cause de vous ou non? Une chose est sûre: son attitude vous crispe, surtout quand il se comporte en plus de manière odieuse.

Lui lâcher les baskets

Tous les adolescents n'attendent pas que leurs parents aient le dos tourné pour faire les 400 coups. Il y a forcément des moments où l'on peut faire confiance à son enfant, le laisser seul et ne pas le soumettre à un interrogatoire soupçonneux s'il a échappé à notre champ de vision.

Ne pas rester seul

Même quand les parents se relaient avec cohérence pour contrer les excès de leurs adolescents, il n'est pas toujours possible de garder la tête hors de l'eau. Et être déconsidéré du matin au soir est franchement épuisant!

Entre parents, se mettre d'accord sur l'essentiel

En couple ou séparés, le père et la mère sont détenteurs de l'autorité parentale. Dans la pratique, ceci s'étend aux beaux-pères et belles-mères lorsque l'adolescent vit dans une famille recomposée.

Relativiser, relativiser

Personne ne grandit en restant figé comme une momie. Le tout-petit remue dans son berceau, puis trottine, et ses parents sourient davantage qu'ils ne s'inquiètent. L'enfant explore son environnement de façon plus hardie, sous le regard prudent mais calme de ses parents.

Ne pas se laisser pourrir la vie

Octroyez-vous le droit d'avoir du temps à vous et pour vous, des moments de détente, des loisirs, des sorties avec vos amis... Votre adolescent se sentira le droit légitime de grandir s'il voit ses parents s'autoriser à avoir une vie à eux. Il aura, dès lors, moins souvent besoin de tester son droit à devenir adulte en outrepassant les règles fixées.

Accepter de se sentir mal

Avec un adolescent, ce n'est jamais simple et ça va durer un bout de temps. Le tout est que vos disputes ne débouchent pas sur quelque chose d'irréparable. Il est important de reprendre une conversation interrompue sur un désaccord ou de retisser peu à peu de la confiance après qu'il (ou elle) vous ait joué un sale tour!

Renoncer à la perfection

Les parents parfaits, ça n'existe pas. Être mère et père, c'est même être faillible, capable de se tromper. Nos petites et grandes faiblesses d'humains ne nous disqualifient pas en tant que parents d'adolescents.

Ne pas cacher ce livre, ne pas avoir honte de le lire

Pour faire face aux ados qui énervent, les livres de recettes n'apportent pas grand-chose. De toute façon, il est difficile de se concentrer avec résolution sur un bouquin savant pendant que votre ado, sourire en coin, vous tanne pour aller rejoindre ses copains alors qu'il est à deux doigts d'être renvoyé de l'école et qu'il est presque minuit!